Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Représentations
Christophe2017
Alto
Alto
Messages : 364
Enregistré le : 09 mai 2018, 15:40
Localisation : Lille

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par Christophe2017 » 14 févr. 2020, 10:49

Je trouve pour ma part que Lisette Oropesa a eu le courage de chanter le rôle dans une tonalité qui ne se situe pas dans ses meilleures notes (puisqu'elle ne transpose que certains passages vers l'aigu). Elle aurait pu briller davantage en déplaçant le centre de gravité du rôle vers le haut comme nombre de ses consœurs sopranos. Cela l'aurait moins fatiguée et aurait plu aux fans de la version cocotte de Rosina...dont je ne suis pas :-P

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14354
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par PlacidoCarrerotti » 14 févr. 2020, 11:00

Christophe2017 a écrit :
14 févr. 2020, 10:49
Je trouve pour ma part que Lisette Oropesa a eu le courage de chanter le rôle dans une tonalité qui ne se situe pas dans ses meilleures notes (puisqu'elle ne transpose que certains passages vers l'aigu). Elle aurait pu briller davantage en déplaçant le centre de gravité du rôle vers le haut comme nombre de ses consœurs sopranos. Cela l'aurait moins fatiguée et aurait plu aux fans de la version cocotte de Rosina...dont je ne suis pas :-P
L'excellence de l'orchestre ne va pas jusqu'à transposer à la volée comme cela se pratique au Met, par exemple pour des "Pira" dans le ton ou pas suivant le titulaire ou le remplaçant.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4874
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par Loïs » 14 févr. 2020, 11:14

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 févr. 2020, 11:00
L'excellence de l'orchestre ne va pas jusqu'à transposer à la volée comme cela se pratique au Met, par exemple pour des "Pira" dans le ton ou pas suivant le titulaire ou le remplaçant.
Est ce que ce n'est pas plutôt l'occasion? Paris travaille avec des répétitions longues (Alagna dans Tovatore ou Villazon dans la Bohème) alors que le MET est plus habitué à gérer du répertoire avec des chanteurs arrivant au dernier moment?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14354
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par PlacidoCarrerotti » 14 févr. 2020, 11:49

Loïs a écrit :
14 févr. 2020, 11:14
PlacidoCarrerotti a écrit :
14 févr. 2020, 11:00
L'excellence de l'orchestre ne va pas jusqu'à transposer à la volée comme cela se pratique au Met, par exemple pour des "Pira" dans le ton ou pas suivant le titulaire ou le remplaçant.
Est ce que ce n'est pas plutôt l'occasion? Paris travaille avec des répétitions longues (Alagna dans Tovatore ou Villazon dans la Bohème) alors que le MET est plus habitué à gérer du répertoire avec des chanteurs arrivant au dernier moment?
Et donc, comme il y a eu des répétitions longues ils n’ont pas eu l’occasion de transposer vers l’aigu les airs de Rosine ?!?
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4874
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par Loïs » 14 févr. 2020, 11:51

PlacidoCarrerotti a écrit :
14 févr. 2020, 11:49
Loïs a écrit :
14 févr. 2020, 11:14
PlacidoCarrerotti a écrit :
14 févr. 2020, 11:00
L'excellence de l'orchestre ne va pas jusqu'à transposer à la volée comme cela se pratique au Met, par exemple pour des "Pira" dans le ton ou pas suivant le titulaire ou le remplaçant.
Est ce que ce n'est pas plutôt l'occasion? Paris travaille avec des répétitions longues (Alagna dans Tovatore ou Villazon dans la Bohème) alors que le MET est plus habitué à gérer du répertoire avec des chanteurs arrivant au dernier moment?
Et donc, comme il y a eu des répétitions longues ils n’ont pas eu l’occasion de transposer vers l’aigu les airs de Rosine ?!?
je réagissais par rapport à la discussion MET/ONP. Pour ce cas particulier, il faut peut être voir cela du côté du chef ou de son côté à elle : Callas avait enregistré et donné en concert la version avec aigu mais avait opté pour la version basse lors de la série de représentations à la Scala et l'enregistrement officiel

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13471
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par HELENE ADAM » 14 févr. 2020, 11:54

Loïs a écrit :
14 févr. 2020, 11:14
PlacidoCarrerotti a écrit :
14 févr. 2020, 11:00
L'excellence de l'orchestre ne va pas jusqu'à transposer à la volée comme cela se pratique au Met, par exemple pour des "Pira" dans le ton ou pas suivant le titulaire ou le remplaçant.
Est ce que ce n'est pas plutôt l'occasion? Paris travaille avec des répétitions longues (Alagna dans Tovatore ou Villazon dans la Bohème) alors que le MET est plus habitué à gérer du répertoire avec des chanteurs arrivant au dernier moment?
?
Les répétitions sont forcément longues dans les deux institutions. Seules certaines stars arrivent parfois au dernier moment (voire le jour de la Générale :mrgreen: ) mais c'est très rare heureusement.
le terme "à la volée" employé par Placido demanderait à être précisé : veut-il parler d'artistes qui changent d'avis au dernier moment sur une note, par exemple l'aigu du ténor de la Traviata ou celui de la bohème (qui ne sont pas écrits mais sont pratiques courantes) ou de celui du Trovatore ?
Il faut du coup que le chef saisisse l'indication du ténor avant la note et transmette un signe aux instrumentistes... au risque de tout foirer quand même... :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4874
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par Loïs » 14 févr. 2020, 12:01

Christophe2017 a écrit :
14 févr. 2020, 10:49
Cela l'aurait moins fatiguée et aurait plu aux fans de la version cocotte de Rosina...dont je ne suis pas :-P
si tu ne le connais pas il y aune version qui te réconciliera avec ces variations aigues : Eda-Pierre qui alliait un timbre chaud et corsé (et terriblement sensuel) avec des sur-aigus cristallins :
A 18'23:
https://www.youtube.com/watch?v=6N5hne_rq6Q
Malheureusement l'entourage est à fuir.

Christophe2017
Alto
Alto
Messages : 364
Enregistré le : 09 mai 2018, 15:40
Localisation : Lille

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par Christophe2017 » 14 févr. 2020, 14:01

Loïs a écrit :
14 févr. 2020, 12:01
Christophe2017 a écrit :
14 févr. 2020, 10:49
Cela l'aurait moins fatiguée et aurait plu aux fans de la version cocotte de Rosina...dont je ne suis pas :-P
si tu ne le connais pas il y aune version qui te réconciliera avec ces variations aigues : Eda-Pierre qui alliait un timbre chaud et corsé (et terriblement sensuel) avec des sur-aigus cristallins :
A 18'23:
https://www.youtube.com/watch?v=6N5hne_rq6Q
Malheureusement l'entourage est à fuir.
Ah mais oui mais Christiane Eda-Pierre est unique !! Bien entendu! Une des plus grandes !

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4874
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par Loïs » 14 févr. 2020, 14:15

Christophe2017 a écrit :
14 févr. 2020, 14:01
Loïs a écrit :
14 févr. 2020, 12:01
Christophe2017 a écrit :
14 févr. 2020, 10:49
Cela l'aurait moins fatiguée et aurait plu aux fans de la version cocotte de Rosina...dont je ne suis pas :-P
si tu ne le connais pas il y aune version qui te réconciliera avec ces variations aigues : Eda-Pierre qui alliait un timbre chaud et corsé (et terriblement sensuel) avec des sur-aigus cristallins :
A 18'23:
https://www.youtube.com/watch?v=6N5hne_rq6Q
Malheureusement l'entourage est à fuir.
Ah mais oui mais Christiane Eda-Pierre est unique !! Bien entendu! Une des plus grandes !
Malheureusement nous n'avons hérité que d'une toute petite discographie (et encore en comptant les live)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9121
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rossini - Le Barbier de Séville - Montanaro/Michieletto - 0NP - 01/02/2020

Message par jerome » 14 févr. 2020, 17:59

Loïs a écrit :
14 févr. 2020, 12:01
si tu ne le connais pas il y aune version qui te réconciliera avec ces variations aigues : Eda-Pierre qui alliait un timbre chaud et corsé (et terriblement sensuel) avec des sur-aigus cristallins :
A 18'23:
https://www.youtube.com/watch?v=6N5hne_rq6Q
Malheureusement l'entourage est à fuir.
Précision pour les amateurs: cette version est un studio et non un live comme ce document YouTube le prétend!

Répondre