Une histoire de souffle

Quiz's, sondages & Co.
Répondre
Avatar du membre
FROJG2015
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 23 avr. 2015, 13:51

Une histoire de souffle

Message par FROJG2015 » 13 janv. 2020, 10:18

Bonjour
Comme toujours quand je me pose une question sur le monde lyrique, je me dis que la réponse sera forcément sur odb :D
Ma "question du jour" est donc la suivante:
Comment cela se passe-t-il quand un chanteur est victime d'un trou de mémoire en plein représentation?
S'il s'agit du texte, fredonne-t-il soudain un "lalala" désespéré? Mais s'il s'agit des notes ?
Y a-t-il un trou du souffleur, en supposant qu'il arrive à se faire entendre? Un prompteur sur lequel défilerait la partition, mais alors un par rôle, ce qui commence à me sembler très complexe....
C'est vrai qu'à la fin du spectacle, on salue généralement la manière dont l'artiste s'est emparé du rôle, mais, est-ce parce que je vieillis, je trouve que déjà le fait de se "souvenir" de tout le rôle, qui plus est dans une langue qui n'est pas sa langue maternelle, mérite déjà une certaine admiration!
Bref, comme disait un journaliste: "comment ça marche"?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14740
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Une histoire de souffle

Message par PlacidoCarrerotti » 13 janv. 2020, 10:34

Ça dépend des opéras. Tu loupes une note dans Die Soldaten, qui s’en aperçoit ? :D
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14312
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Une histoire de souffle

Message par HELENE ADAM » 13 janv. 2020, 10:52

Lois m'a raconté comment il avait fait une fois avec... Rigoletto je crois, oui c'est un "lalala" mais il racontera cela bien mieux que moi. En tous cas c'était très drôle....(l'oubli des notes est très improbable, celle des paroles avec confusion entre deux passages beaucoup plus courante..., il reste le souffleur ou le prompteur selon les théâtres mais bon, si le chanteur chante allongé par terre, ce n'est pas évident !).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

altini
Ténor
Ténor
Messages : 953
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Une histoire de souffle

Message par altini » 13 janv. 2020, 11:31

Alain Vanzo avait parfois des trous de mémoire. Il improvisait (avec talent).

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5434
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Une histoire de souffle

Message par Loïs » 13 janv. 2020, 11:45

HELENE ADAM a écrit :
13 janv. 2020, 10:52
Lois m'a raconté comment il avait fait une fois avec... Rigoletto je crois, oui c'est un "lalala" mais il racontera cela bien mieux que moi.
Cetait Don Giovanni dans l'air du Champagne où tout content d'avoir passé sans encombre un passage où je m'étais planté pendant les repets, je m'étais déconcentré et je suis sorti en lalala mais sans oublier l'éclat de rire!
Plus sérieusement pour les grands: Bacquier chantait n'importe quoi mais avec des o et des a à la fin pour faire italien, Merril chantait et répétait "lo dimentico" jusqu'à que cela lui revienne mais sur la ligne de chant, Crespin avait dit qu'elle avait eu un trou à Bayreuth une seule fois mais pour les autres représentations Kna se dressait dans la fosse quelques minutes avant ce qui la stressait.
Certains utilisent maintenant des oreillettes (cela avait commencé au MET).
J'ai deux enregistrements de Carreras et Corelli qui ont un trou au même endroit dans le Cid mais souvent tu ne restes pas sec et tu repetes les phrases précédentes et personne ne remarque

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14740
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Une histoire de souffle

Message par PlacidoCarrerotti » 13 janv. 2020, 12:34

HELENE ADAM a écrit :
13 janv. 2020, 10:52
Lois m'a raconté comment il avait fait une fois avec... Rigoletto je crois, oui c'est un "lalala" mais il racontera cela bien mieux que moi. En tous cas c'était très drôle....(l'oubli des notes est très improbable, celle des paroles avec confusion entre deux passages beaucoup plus courante..., il reste le souffleur ou le prompteur selon les théâtres mais bon, si le chanteur chante allongé par terre, ce n'est pas évident !).
SI c'est dans Rigoletto, c'est pas trop grave : https://www.youtube.com/watch?v=KksujCKFppA
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Répondre