Dutilleux ? Correspondances ?Masur ? TCE, 09/2004

Représentations
Verrouillé
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Dutilleux ? Correspondances ?Masur ? TCE, 09/2004

Message par Ruggero » 14 sept. 2004, 14:40

qui vient au tce jeudi pour la création de Correspondances pour voix et orchestre ddu grand Dudu dirigée par Masur?
quelqu'un connait il Hannigan Barbara?
je vais prendre ma place de ce pas!

Avatar du membre
olaf
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 228
Enregistré le : 27 août 2004, 23:00

Message par olaf » 14 sept. 2004, 16:34

Barbara Hanningan est une très belle jeune jeune soprano canadienne. Après des études à Toronto et à La Haye elle débute au DNO en 1999 dans une oeuvre de Louis Andriessens montée ensuite à New-York, Adelaide et Londres. Elle se "spécialise" dans la musique du XXe siècle sans oublier d'aborder des classiques comme Mozart, Haendel, Gluck, Janacek...
Elle chantait dans le REquiem de LIgeti à Salzbourg cet été avec l'orchestre de Bamberg sous la direction de J.Nott, elle m'a fait trèd bonne impression.
Heureux parisiens qui vont l'entendre jeudi...

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21014
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 14 sept. 2004, 21:48

L'oeuvre a été composée pour Dawn Upshaw :

J'ai très peu composé pour la voix et voulais y revenir. La soprano Dawn Upshaw m'avait fait un très beau cadeau lorsque, en bis d'un récital au Théâtre des Champs-Elysées, elle avait donné une mélodie de moi qui n'avait jamais été interprétée en France. Cela m'a infiniment touché et j'ai eu envie d'écrire pour elle. J'ai composé Correspondances en pensant à sa voix, capable d'être aussi douce que cuivrée, avec des sonorités se rapprochant de l'orchestre. Elle a assuré la création de l'oeuvre à Berlin, sous la direction de Simon Rattle. Aussitôt après, elle a dû subir une opération et j'ai été très déçu qu'elle ne participe pas à la tournée américaine où Correspondances a été donné à New York, Chicago, Los Angeles et San Francisco. Je lui en ai même un peu voulu de ne pas m'informer de cette opération prévue de longue date, mais j'espère qu'elle est tout à fait remise et pourra chanter mon oeuvre à nouveau : elle me l'a promis. A Paris, ce sera Barbara Hannigan comme à Amsterdam : sa voix est très pure avec un aigu aisé et beaucoup de musicalité.

(interview de Dutilleux dans le Figaro daté du 14/09/2004 : Dutilleux : «Laissez-moi travailler» par Christian Merlin.)

PS : Le compositeur précise qu'il va composer une oeuvre pour Rénée Fleming, ce qui coincide à une commande d'Osawa pour son orchestre Saito Kinen ; l'oeuvre serait crée en 2006. (OOps, j'aurais peut être dû mettre cela en news !!)

EdeB (paresseuse, sous le pseudo du mari !)

PPS : Peut être est ce pour cela que Dawn Upshaw ne reprend pas l'Ange de Saint François d'Assise à Bastille : mais ceci est une digression hors sujet

Avatar du membre
Nerone
Alto
Alto
Messages : 335
Enregistré le : 07 juin 2003, 23:00
Localisation : Paris

Message par Nerone » 18 sept. 2004, 00:16

En sortant de la générale, jeudi matin (je voulais réagir plus tôt, mais étais incapable de retrouver le fil), je me demandais pourquoi Dutilleux - sans conteste le plus grand compositeur français vivant, et celui qui laissera sans doute la trace la plus durable, au moins comme étant le plus joué de son vivant - avait mis tant d'acharnement à écrire cette oeuvre qui n'apporte pas grand chose à un corpus restreint mais passionnant. Le patriarche tire désormais sur la corde : les alliages de timbres envoûtants et tout ce qui fait la griffe du maître y sont, sans conteste, mais tout cela semble un peu vain, l'enveloppe est vide, ces Correspondances sont un peu transparentes. C'est aussi que la belle Barbara Hannigan est incompréhensible, qu'elle ne possède en rien l'ambitus démesuré qu'exige la partition... Dutilleux n'a audiblement pas su trouver le juste équilibre entre la voix-instrument et la voix-messagère. Rendez-vous en 2006 pour une nouvelle partition vocale, écrite pour Renée Fleming... une vocalise serait parfaite ! Sinon, le maître de 88 ans veut écrire un deuxième (ou second) quatuor à cordes. Qu'on le laisse donc travailler !

Verrouillé