Jean-Philippe Lafont dans la Gioconda, Opéra de Liège

Représentations
Répondre
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Jean-Philippe Lafont dans la Gioconda, Opéra de Liège

Message par Ruggero » 07 juin 2006, 16:35

Message reçu en proposition de news par Chicoutimie :

Le baryton Jean-Philippe Lafont est Barnaba dans la Gioconda à l'Opéra de Liège


Jean Philippe Lafont
Baryton


Prise de rôle pour Jean-Philippe Lafont

Il est Barnaba dans la nouvelle production de La Gioconda à l?Opéra de Liège
Une occasion de nous replonger dans les dédales de Venise où
Jean Philippe Lafont est l'homme de l''ombre qui tire toutes les ficelles?

Nous avons le grand plaisir de vous informer que le baryton français Jean-Philippe Lafont interprétera le rôle de Barnaba dans la nouvelle production de Jean Louis Grinda, La Gioconda de Ponchielli. Une coproduction des opéras de Nice, Liège et Saint Etienne.

La Gioconda est le seul opéra de Ponchielli qui a fait sa gloire. Cette sombre intrigue se déroule dans la Venise du XVIIe siècle autour des thèmes de l''espionnage, de la délation, de la cruauté du pouvoir des Doges et de celui de l''Inquisition. Le célèbre librettiste de Verdi, Boito, s''inspire ici d''une pièce de Victor Hugo, Angelo tyran de Padoue.

Barnaba, dans La Gioconda, c?est un rôle "noir"?Chanteur et espion - fonctions compatibles uniquement à l''opéra?! - membre du Conseil des Dix, redoutable institution qui renforce le pouvoir du Doge de Venise dans l''ombre de l''Inquisition, Barnaba déroule ses sombres machinations dans une langue vocale et théâtrale pleine d''inquiétante étrangeté. Entre violence du désir amoureux, perfidie et ambition démesurée.

Grand connaisseur du répertoire lyrique italien, Jean Philippe Lafont, s''est illustré magnifiquement dans les grands rôles Verdiens (Falstaff, Macbeth, Rigoletto, Nabucco, Iago, etc.), cette prise de rôle dans une ?uvre musicale d''esprit plus moderne, déjà tournée vers l''expression dramatique de l''opéra vériste, constitue un véritable renouveau. Une prise de rôle enthousiasmante pour ce baryton féru des rôles maléfiques (Scarpia dans Tosca, Dapertutto, Lindorf et Coppelius dans Les Contes d''Hoffmann, Méphistophélès dans La Damnation de Faust, etc)

Pour ce fort tempérament qu'est Jean-Philippe Lafont, le rôle de Barnaba a tout pour plaire : depuis l''évocation des sinistres prisons vénitiennes dans son magistral monologue du 1er acte jusqu''à sa déclaration d''amour délirante à une mourante qu''il veut encore posséder, juste avant la retombée du rideau : tout dans ce rôle est manigance, noirceur et folie ?.


Martine Buéno
Attachée de presse



La Gioconda


Opéra en 4 actes de Amilcare Ponchielli
Mise en scène Jean louis Grinda



____________

Liège

Direction musicale Alain Guingal
Orchestre et Ch?urs de l?Opéra Royal de Wallonie
Ballet de l?Opéra de Nice

Mise en scène : Jean-Louis Grinda- Décors : Eric Chevalier - Costumes Jean-Pierre Capeyron

La Gioconda/ Anna Shafajinskaia ? Laura/ Liidia Tirendi ? La Cieca/ Zlatomina Nikolava ? Enzo Grimaldo/ Maurizio Comencini - Barnaba / Jean-Philippe Lafont ?Alvise Badoero/Paata Burchuladze ? Zuàne/Léonard Graus? Isèpo/Guy Gabelle



vendredi 16 juin - mardi 20 juin - jeudi 22 juin - samedi 24 juin 20h00 ?
dimanche 18 juin à 15h00
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Jean-Philippe Lafont dans la Gioconda, Opéra de Liège

Message par abaris » 07 juin 2006, 16:59

Je suis étonné qu'on puisse maintenant lire sur ODB des critiques AVANT que les spectacles aient eu lieu.

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 07 juin 2006, 17:04

c'est pas une critique c'est un dossier de presse. Il n'y a pas une ligne disant du bien ou du mal de son interprétation à venir!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 07 juin 2006, 17:06

RuggeroRaimondi a écrit :c'est pas une critique c'est un dossier de presse. Il n'y a pas une ligne disant du bien ou du mal de son interprétation à venir!
Je sais bien que c'est un communiqué de presse - je sais lire -. Je ne suis pas sûr que ce genre de prose soit à sa place sur le forum.

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 07 juin 2006, 17:10

N'importe qui peut parler comme il l'entend des artistes qu'il soutient. Je pourrais écrire le même type de texte pour RR s'il faisait une prise de rôle à Paris. Le style est profesionnel, peut-être, mais on ne va pas s'en plaindre. De toutes façons tu n'es pas obligé de tout lire.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 07 juin 2006, 17:13

RuggeroRaimondi a écrit :N'importe qui peut parler comme il l'entend des artistes qu'il soutient. Je pourrais écrire le même type de texte pour RR s'il faisait une prise de rôle à Paris. Le style est profesionnel, peut-être, mais on ne va pas s'en plaindre. De toutes façons tu n'es pas obligé de tout lire.
Dans ce cas, le titre de ton fil est inapproprié.

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 07 juin 2006, 17:15

on est en verve, monsieur le chipotteur! :wink:

le fil peut servir aux comptes-rendus à venir des membres.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

rita
Messages : 12
Enregistré le : 13 déc. 2005, 00:00

Message par rita » 07 juin 2006, 17:24

l'opera "la Gioconda" a été donné en avril à Nice avec les mêmes principaux chanteurs et metteur en scène; c'est très beau, belle mise en scène, ballet magnifique, histoire sombre et longue
Rita 06

stephane
Messages : 6
Enregistré le : 16 déc. 2003, 00:00
Localisation : nice

Message par stephane » 07 juin 2006, 17:38

Ce n'est pas une prise de role, puisqu'il l'a déjà chanté à Nice dernierement

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 07 juin 2006, 17:42

la prise de rôle est en général pour la production, pas pour Liège.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Répondre