Enlèvement au Sérail - Aix - Minkowski/Deschamps - 2004

Représentations
Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 751
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Enlèvement au Sérail - Aix - Minkowski/Deschamps - 2004

Message par perrine » 31 juil. 2004, 10:44

Bonjour,

Me voilà pour 5 jours revenue au bercail pour plusieurs représentations.

La premiere, avant hier : L'enlevement au serail au théatre du grand st jean dans le cadre du festival d'aix en provence.

Tout d'abord, ce lieu est magique. Perdu au milieu des vignes à 12km d'aix en provence, une sorte de petit glyndebourne (sans chateau) où l'on remplace les moutons par les cigales !

Les voix étaient sans plus, sauf une magali Léger qui sort vraiment du lot.

La direction de marc minkowski a été tres applaudie, mais ne m'a pas tellement plue. Elle est certes parfaite, rien n'est à coté, tout est dans les rangs, mais je l'ai trouvée sans sentiments.

coté voix c'est jeune, et pas tout à fait mur.
La Blonde de Magali Léger est superbe. Fraiche, légére, sure de sa partition, vocalises parfaitement placées, elle booste la représentation.
Elle est bien accompagnée de pedrillo (Loïc Felix) ayant une jolie voix et qui nous a donné un 'in Mohrenland gefangen war' absolument exquis.
les 3 autres voix (Konstanze Malin Hartelius -Belmonte Matthias Klink -Osmin Wojtek Smilek) passent mais ne sont pas extraordinaires.

La mise en scène maintenant .. GE-NIAL !!!! Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff ont réussi à mettre dans cette piece plein de choses droles et tres fines. Les décors de Miquel Barcelò sont superbes. Ses toiles viennent habiller les situations et compléter les mouvements de scène. Une parfaite harmonie règne et fait passer une excellente soirée.

pour finir, l'idée de mettre en Selim Bassa (Shahrokh Moshkin-Ghalam) un danseur reléve encore cette mise en scène et donne une touche finale superbe à cette représentation.

Perrine

muriel
Basse
Basse
Messages : 2887
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Message par muriel » 02 août 2004, 11:05

Bonjour Perrine !
J'étais à la représentation du 31 juillet , la dernière.

Soirée radieuse , réjouissante ...

Et puis , le lendemain, je me suis dis que Mr Lissner se foutait un peu de notre gueule avec des chanteurs pareils ... déjà une Violetta plus que limite , maintenant Konstanze pas franchement à niveau . Quant à Belmonte il supprime une note sur 2 comme ça il a des chances d'arriver au bout et Osmin, une catastrophe.

Ce festival devient un peu amateur . Déjà il y a l'académie de musique avec des jeunes chanteurs , mais ils ne se font pas huer ceux-là.

Bref , la distribution cette année ( et depuis quelques années) n'a plus rien à voir avec un "festival iinternational d'art lyrique".

Que Saint Céré fasse intervenir de jeunes chanteurs peu expérimentés (encore que ... je n'y suis jamais allée), mais Aix-en-Provence , qui prétend être au niveau des grands festivals internationaux , c'est incroyable.

Bon , je me calme . La mise en scène était géniale , extraordinaire , très drôle . Tant pis pour ceux qui n'ont pas vu les Deschiens , parce qu'ils étaient dans tous les coins.
Le public riait beaucoup , les acteurs faisaient bien diversion pour ne pas se focaliser sur le chant.

C'est la première fois que je m'ennuie pendant les airs et que j'attends les récitatifs avec impatience , pour voir revenir les acteurs.
C'était peut-être ainsi à l'époque de Mozart , et puis c'est un Singspiel.

Je ne reviendrai pas sur le pacha Selim , sensationnelle idée... et qui parle en persan ...

J'ai beaucoup aimé l'orchestre , des musiciens formidables , qui ont balancé leur turban turc à la fin , peut-être pour la dernière. :arabe:

Question : comment un chef exigeant comme Minko accepte de monter un spectacle avec des chanteurs si médiocres ?

Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 751
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Message par perrine » 02 août 2004, 11:31

je pense que c'était pour la derniere car nous, ils ne l'ont pas jeté.

A en juger par le passé, je trouve que le théatre du Grand St Jean est plus focalisé sur la mise en scéne que sur les voix (la flute de Stephan Sweig il y a quelques années et l'amour des 3 oranges cette année).

Il me semble que cette production va etre diffusée en fin de semaine.

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3016
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Récriminations méridiennes.

Message par EdeB » 02 août 2004, 12:38

muriel a écrit : Bon , je me calme . La mise en scène était géniale , extraordinaire , très drôle . Tant pis pour ceux qui n'ont pas vu les Deschiens , parce qu'ils étaient dans tous les coins.
Le public riait beaucoup , les acteurs faisaient bien diversion pour ne pas se focaliser sur le chant.
N'ayant pas vu la mise en scène, je ne me prononcerai pas dessus, j?attends de voir la retransmission TV (samedi ou dimanche AM, je crois)
De toute façon, à la lecture de la distribution, j?ai (re)grincé des dents et je me suis dit que je n?allai pas me casser les pieds à aller à Aix pour entendre une distribution bancale avec un chef que je ne supporte plus. (totalement subjectif, je l?admets volontiers)
De toute façon, j?attends beaucoup plus des reprises françaises Rousset I (Nîmes avec mise en scène et sans les Talens lyriques ) et II (au TCE, sans mise en scène et avec les Talens, rien n?étant parfait dans l?existence il faut se faire une raison, mais avec Topi Lehtipuu en Belmonte, un jeune artiste que j?aime vraiment beaucoup (et en plus, il est super bon acteur donc même en version de concert cela devrait donner !).
Pour le reste, on prie saint Wolfgang et saint Christophe ! Moi vouloir instruments anciens pour opéras Mozart ! (Si Rousset fait la trilogie Da Ponte avec les Bordeaux Aquitaine, mon cri de rage va résonner fortissimo !)

Ce qui me fait frémir dans tes propos, c?est qu'on peut penser que c'est une mise en scène qui ne pourrait être qu?un apparent remplissage au fond de scène, qui remplacerait une vraie réflexion sur l?oeuvre, une possible mise à l?écart de l?intrigue qui ne servirait que de prétexte, et le gag-par-minute obligatoire, qui sont souvent la marque du metteur en scène qui se fiche éperdument de l??uvre et/ou qui s?en sert pour plaquer son univers personnel dessus au lieu de servir ce à quoi qu?il est supposé adhérer.
Ceci dit, il est clair à lire les comptes rendus de presse, que les stars de ce spectacle ce sont les Deschamps/chiens, quelle que soit la distribution vocale et le chef.
Le vrai problème, c?est : les Deschamps, metteurs en scènes inspirés et créateurs à l?univers si personnel qui marquera durablement l?histoire du théâtre français, sont-ils capables de se couler dans un univers préformé, de se plier aux contraintes du temps chanté, à une intrigue qui peut paraître désuète et au format particulier de ce type de théâtre chanté ? Leurs créations théâtrales sont faites sur mesure pour coller à leur univers, c?est pour cela que j?ai des doutes.
Ceci dit, on ne peut absolument pas nier leur immense respect et admiration pour les chanteurs et leur grande intelligence d?artiste. Donc, en ce qui me concerne, tous les espoirs sont permis?.
C'est la première fois que je m'ennuie pendant les airs et que j'attends les récitatifs avec impatience , pour voir revenir les acteurs.
C'était peut-être ainsi à l'époque de Mozart , et puis c'est un Singspiel
.
Là, je hurle. NonononononnononooooononononoonononoN !
Je ne vais pas embêter les ODBiens avec mon dada, l?histoire de l?opéra à vienne du temps de Mozart (cf avatar) mais je ne peux quand même pas laisser passer cette remarque sans réagir. Cela reviendrait à agiter une Armide ou un BB sous le nez de mon cher et tendre JdeB !
Un Singspiel, c?est un opéra en allemand. Pas un truc minable. Normalement, les chanteurs étaient les acteurs.
L?opéra de Mozart a en fait été créé vers la fin de la période de tentative de mettre en place un opéra national. Au vu de l?échec avéré, étant donné la médiocrité des ?uvres mise sur le théâtre, Joseph II lâcha l?éponge et fit revenir l?opéra italien. On donna donc en alternance au Burgtheatre du théâtre parlé allemand et de l?opéra bouffe italien Les meilleurs éléments de la troupe allemande, donc Catarina Cavalieri (née Katerina Kavalier) élève de Salieri (Konstanze) et Valentin Adamberger (Belmonte) qui avait fait les ¾ de sa carrière en Italie dans l?opera seria, furent adjoint à la troupe italienne nouvellement formée. Ludwig Fischer (Osmin) sans doute la plus grande basse allemande du siècle, a été l?élève de Anton Raaf (http://site.operadatabase.com.site.hmt- ... age&pid=21) (le premier Idomeneo) la star des ténors seria de l?époque, qui l?a sans doute bien éduqué en ce qui concerne le style italien. De toute façon, Joseph II avait exigé que ses chanteurs d'opéra pour la troupe allemande soient tous formés au seria et au buffa...
Donc, on ne peut pas dire que tout ce beau monde faisait partie de la confrérie des second couteaux?.

Par ailleurs, l?année précédente, Salieri avait été contraint et forcé de pondre un Der Rauchfangkehrer (Le Ramoneur), malgré sa réticence (il se sentait peu à l?aise en prosodie allemande.) Si je me souviens bien, Mozart a assisté à une représentation du machin, lequel machin ne devait pas être si mal que cela quand on voit l?argument, et qu?on entend le seul air enregistré, un grand truc à vocalises pour le gosier agile de Mlle Kavalier, Wenn dem Adler das Gefiede. (dans ' Divas of Mozart's Day', CD Cedille.) Mozart a d?ailleurs totalement pompé l?air et l?a recyclé pour Konstanze?.

Emmanuelle, ?mozartienne? en pause déjeuner et donc prolixe.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2887
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Récriminations méridiennes.

Message par muriel » 02 août 2004, 14:03

EdeB a écrit : Ce qui me fait frémir dans tes propos, c’est qu'on peut penser que c'est une mise en scène qui ne pourrait être qu’un apparent remplissage au fond de scène, qui remplacerait une vraie réflexion sur l’oeuvre, une possible mise à l’écart de l’intrigue qui ne servirait que de prétexte, et le gag-par-minute obligatoire, qui sont souvent la marque du metteur en scène qui se fiche éperdument de l’œuvre et/ou qui s’en sert pour plaquer son univers personnel dessus au lieu de servir ce à quoi qu’il est supposé adhérer.
Ceci dit, il est clair à lire les comptes rendus de presse, que les stars de ce spectacle ce sont les Deschamps/chiens, quelle que soit la distribution vocale et le chef.
Non, ce n'est pas ce que je voulais dire, car la mise en scène colle totalement au livret.
Mais ce n'est pas faux non plus , puisqu'il y a presque un gag à la minute, pour celui qui sait regarder de côté , au fond , tout-en-haut ...

Bien compris le Singspiel :idea:
Mais dans la Flûte, je m'ennuie beaucoup dans les récitatifs et je n'attend que les airs...

Je crois avoir vu au moins une fois l'Enlèvement , et je n'ai pas le souvenir d'un spectacle drôle , alors que le livret est franchement très amusant (et assez politiquement incorrect).

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 02 août 2004, 18:13

Malin Hartelius n'est donc pas bien en Konstanze ? C'est elle qui chantait Blonde dans L'Enlèvement qu'avait dirigé Minko à Salzburg (Christine Schäfer en Konstanze).

Emmanuelle, qu'est-ce qui fait que tu ne supportes plus Minko? La chose m'intéresse, parce que moi je suis totalement allergique à Rousset, claveciniste fabuleux, continuiste idem, mais chef miniature : Mitridate et Alcina ont été pour moi des épreuves... Donc, dans le cadre du forum... mais ce serait peut-être un débat à part entière ?

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Re: Récriminations méridiennes.

Message par bajazet » 02 août 2004, 18:44

muriel a écrit : Mais ce n'est pas faux non plus , puisqu'il y a presque un gag à la minute, pour celui qui sait regarder de côté , au fond , tout-en-haut ...

Pffff, à côté de l'hystérie visuelle des Paladins du Châtelet, où c'était 4 clips synchro avec un gag à la seconde ...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14166
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Hartelius et Deschamps.

Message par PlacidoCarrerotti » 02 août 2004, 19:16

J'y étais le 29 : il est vrai que tout le monde avait chanté le 28 (quelle idée) et peut-être y avait-il une certaine fatigue chez les interprètes (ce dont je me contrefiche : quand j'ai payé ma place on ne m'a demandé si ça m'avait fatigué de gagner mes 91?). Hartelius n'était franchement pas au niveau international (voix sèche, vocalises laborieuses, peu de projection) ... mais ce n'était rien à côté du Belmonte (la même chose, sauf qu'en plus il chante faux).
J'ai trouvé Minko assez superficiel : c'est gai, clinquant, amusant ... un peu comme "La Belle Hélène"; pas vraiment de poésie ni de profondeur.

Mise en scène des Deschamps : un gag à la minute ? Pas toutes les minutes alors ... En tout cas, un gag original à l'heure au maximum : c'était quand même une ressucée de leurs spectacles habituels sans grandes nouveautés.
Ce n'était pas plus mal en définitive : trop de gags, ça aurait été mal venu.

Beaux décors, beaux éclairages, en revanche.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 02 août 2004, 21:58

Je suis étonné du jugement sur la direction de Minkowski, que j'avais trouvée magistrale dans le spectacle de Salzburg. Juvénile, comme il sied à cette oeuvre, mais consistante et surtout pas d'une gaieté unidimensionnelle. Enfin, nous verrons bien à la retransmission TV.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2887
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Message par muriel » 03 août 2004, 10:40

bajazet a écrit :Malin Hartelius n'est donc pas bien en Konstanze ? C'est elle qui chantait Blonde dans L'Enlèvement qu'avait dirigé Minko à Salzburg (Christine Schäfer en Konstanze).
Elle est très appliquée , elle chante toutes les notes et les chante juste , elle pousse un peu les aigus et ne les tient pas longtemps...
On dirait qu'elle passe un concours de chant.

Magali Léger était beaucoup mieux en Blonde , mais il ne faut pas trop lui en demander non plus , elle fatigue vite .

J'ai écouté Christiane Eda-Pierre tout le week-end, maintenant je vais passer à Schwarzkopf ...
Il y a les poids plume et les poids lourd !

Verrouillé