ROH - Saison 2019/ 2020

Actualité, potins, débats.
robertram
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 161
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par robertram » 25 févr. 2020, 15:05

Le même Tobias Kratzer fera d'ailleurs la prochaine production de Faust à l'ONP (voir "pronostics ONP")

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14662
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par PlacidoCarrerotti » 25 févr. 2020, 16:18

robertram a écrit :
25 févr. 2020, 15:05
Le même Tobias Kratzer fera d'ailleurs la prochaine production de Faust à l'ONP (voir "pronostics ONP")
Son Prophète à Karlsruhe était très bien, mais depuis...
Jusqu'à quel point la réussite était-elle due au dramaturge local avec lequel il n'a plus retravaillé ?
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

paco
Basse
Basse
Messages : 9244
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par paco » 25 févr. 2020, 17:02

PlacidoCarrerotti a écrit :
25 févr. 2020, 16:18
robertram a écrit :
25 févr. 2020, 15:05
Le même Tobias Kratzer fera d'ailleurs la prochaine production de Faust à l'ONP (voir "pronostics ONP")
Son Prophète à Karlsruhe était très bien, mais depuis...
Jusqu'à quel point la réussite était-elle due au dramaturge local avec lequel il n'a plus retravaillé ?
Ses Contes d'Hoffmann d'Amsterdam étaient très bien aussi

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14156
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par HELENE ADAM » 25 févr. 2020, 17:19

paco a écrit :
25 févr. 2020, 17:02
PlacidoCarrerotti a écrit :
25 févr. 2020, 16:18
robertram a écrit :
25 févr. 2020, 15:05
Le même Tobias Kratzer fera d'ailleurs la prochaine production de Faust à l'ONP (voir "pronostics ONP")
Son Prophète à Karlsruhe était très bien, mais depuis...
Jusqu'à quel point la réussite était-elle due au dramaturge local avec lequel il n'a plus retravaillé ?
Ses Contes d'Hoffmann d'Amsterdam étaient très bien aussi
J'ai apprécié son Tannhauser en le revoyant la deuxième fois (en retransmission) et, oui, je trouve la mise en scène "inspirée" ( :lol: ) au sens, ayant des tas d'idées et bourrées de clins d'oeil à l'histoire de Wagner, ses contradictions politiques, celles de Bayreuth et de son public, etc etc.
Et je l'ai trouvée si peu ennuyeuse que je l'ai regardée une troisième fois avant d'en faire une analyse détaillée.
Au passage, si quelqu'un a un billet de trop pour la séance du 28 juillet, je suis preneuse... :wink:
Je parie fort qu'elle prendra sa place dans les "classiques" de Bayreuth très rapidement. :mrgreen:
Pour en revenir à Fidelio, quelques indications figurent dans l'article du Telegraph (de la plume de Louis Wise) : notamment que l'action se déroule sur une dalle de rochers noirs (bloc sombre que l'on voit sur les photos), qu'il existe une référence à Greta Thunberg, que, bien qu'on s'attende à tout de la part du "bad boy" de la mise en scène, Kratzer, depuis son Tannhauser à Bayreuth, on sursaute quand on entend au milieu du final, le hurlement d'un bébé, avant de se rassurer : non ce n'est pas dans le spectacle, c'est le petit dernier de Kaufmann, Valentin, qui pleure parce qu'il ne reconnait pas son père, affublé d'une perruque de cheveux très longs et une barbe fournie, quelque chose entre "Ozzy Osbourne" et Jésus-Christ. Un prisonnier cependant affublé d'un costume d'époque (et qui n'est pas sans évoquer l'allure qu'il avait lors de son premier Florestan à Zurich en 2004).
Mais le principal n'est-il pas que Kratzer lui-même déclare qu'il n'y a rien de scandaleux dans sa proposition... :wink: (voir l'ensemble de l'article par ce lien, il y a aussi des remarques sur le fait que les séances étaient sold-out avant la vente au public :
https://www.telegraph.co.uk/opera/what- ... ft6GtUPB6g
On découvrira tout ça la semaine prochaine...
(j'espère que j'ai inspiré Lois, il y a de quoi faire :lol: )
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1477
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par philipppe » 25 févr. 2020, 17:36

Que veut dire l’expression “bad boy de la mise en scène” ? En quoi est il un bad boy ? Je vois plutôt quelqu’un de très dépendant des institutions prestigieuses, capable d’y organiser les fausses ruptures dont elles ont désormais besoin pour être bien cotées, et très “main stream”, par ailleurs dans une démarche qui privilégie une approche cérébrale pr rapport à une approche émotionnelle.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14662
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par PlacidoCarrerotti » 25 févr. 2020, 19:48

philipppe a écrit :
25 févr. 2020, 17:36
Que veut dire l’expression “bad boy de la mise en scène” ? En quoi est il un bad boy ? Je vois plutôt quelqu’un de très dépendant des institutions prestigieuses, capable d’y organiser les fausses ruptures dont elles ont désormais besoin pour être bien cotées, et très “main stream”, par ailleurs dans une démarche qui privilégie une approche cérébrale pr rapport à une approche émotionnelle.
Absolument. Plaisanteries que ces « bad boys » estampillés politiquement corrects qui ne vivent que d’argent public.
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14156
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par HELENE ADAM » 26 févr. 2020, 00:03

PlacidoCarrerotti a écrit :
25 févr. 2020, 19:48
Absolument. Plaisanteries que ces « bad boys » estampillés politiquement corrects qui ne vivent que d’argent public.
"Bad boys" est tout simplement l'expression employée par la journaliste pour rappeler les controverses dont a fait l'objet sa mise en scène de Tannhauser (c'est exactement ce qui s'illustre ici d'ailleurs... :wink: ). Je ne comprends pas la suite de la remarque surtout s'agissant d'une production londonienne, je ne vois ce que vient faire l'éternel discours sur l'argent public (mal) utilisé. Kratzer n'a pas besoin d'être estampillé comme ci ou comme ça pour que nous échangions ici sur ses réalisations.
philipppe a écrit :
25 févr. 2020, 17:36
Je vois plutôt quelqu’un de très dépendant des institutions prestigieuses, capable d’y organiser les fausses ruptures dont elles ont désormais besoin pour être bien cotées, et très “main stream”, par ailleurs dans une démarche qui privilégie une approche cérébrale pr rapport à une approche émotionnelle.
Oui comme tout metteur en scène il répond à un cahier des charges et des limites lui sont fixées ne serait-ce qu'au travers de contraintes techniques et/ou financières. Là dessus nous sommes d'accord. Par contre je ne trouve pas Kratzer très tendance dominante, "privilégiant une approche cérébrale plutôt qu'émotionnelle", ce que personnellement en général je n'apprécie pas vraiment.
C'est justement parce que les trouvailles de Kratzer dans ce Tannhauser m'ont rendu les héros plus qu'humains, que j'ai vraiment apprécié son illustration de l'opéra de Wagner. Aller plus loin pour décortiquer les états d'esprit du maestro quand il compose une de ses oeuvres majeures, me parait propice à recréer, au contraire, une émotion qui a pu s'émousser au fil des Tannhauser vus et revus...En tous cas, pour moi, cela a marché.
(il me semble comprendre que pour ce Fidelio, il y a également un va et vient entre deux époques, la nôtre et la période post-révolutionnaire, celle où a été composée l'oeuvre, les vidéos représenteraient des scènes d'aujourd'hui tandis que la scène de théâtre montreraient les personnages en costumes d'époque).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 9244
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par paco » 26 févr. 2020, 00:36

Comme signalé par Hélène dans le fil sur les remplacements, Mariusz Kwiecien sera remplacé par Luca Micheletti dans la reprise de Don Carlos en juillet prochain. Micheletti n'est plus tout jeune, 35 ans déjà et pourtant très peu connu. Je ne le connaissais pas et suis allé chercher sa biographie sur Google. Intéressant : il s'agit d'un acteur de théâtre qui s'est "reconverti" tardivement en chanteur d'opéra :
https://www.connessiallopera.it/intervi ... icheletti/

Coïncidence amusante, il y a sur le web des photos de lui où il ressemble beaucoup à un acteur de théâtre, Raphael Personnaz (ce n'est pas le cas sur la photo de l'article ci-dessus mais sur d'autres photos que l'on peut trouver sur Google).

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14156
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par HELENE ADAM » 27 févr. 2020, 17:25

Un article intéressant concernant Antonio Pappano, "l'aimant pour les grands talents au ROH, qui "fixe" les superstars Netrebko ou Kaufmann les faisant revenir tous les ans avec plaisir car ils aiment travailler avec lui, qui s'insurge contre les accusations d'élitisme dont il a fait l'objet du fait des ventes massives de Fidelio aux Friends de diverses catégorie ne laissant presque rien au grand public, alors que ce Fidelio sera retransmis au cinéma massivement le 17 mars pour tout le monde.
Il parle également de son années sabbatique qui commence à prendre forme : il dirigera la Fanciulla del West de Puccini à Berlin («maison de Danny» -Barenboim-) et la production ROH du roi Roger de Szymanowski à La Scala. Il donnera également des masterclasses à Aldeburgh et au Royal College of Music. Il renouera avec l'Amérique qu'il a un peu délaissée.
Il avoue avoir refusé toute proposition pour diriger une autre maison après la fin de son mandat au ROH en 2023, il aime trop le ROH, l'ambiance, les locaux, l'équipe formée.
Il annonce un Ring mis en scène par Barrie Kosky pour la saison après son départ. (2024)
Il aime bien être mis au défi par de nouveaux metteurs en scène et trouve Tobias Kratzer vraiment intéressant (Fidelio).
Il aimerait bien diriger à nouveau Elektra ou Wozzeck qu'il a laissé à d'autres ces dernières saisons.

https://www.spectator.co.uk/2020/02/ant ... 9uiRTJCJM0
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 867
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: ROH - Saison 2019/ 2020

Message par Asvo » 27 févr. 2020, 19:46

HELENE ADAM a écrit :
27 févr. 2020, 17:25
Il aimerait bien diriger à nouveau Elektra ou Wozzeck qu'il a laissé à d'autres ces dernières saisons.
Pluts précisément, il est heureux d'enfin diriger Elektra en juin ! (avec Nina)

Répondre