les occasions ratées

Les artistes
dongio
Baryton
Baryton
Messages : 1330
Enregistré le : 05 nov. 2006, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par dongio » 09 avr. 2019, 07:57

J’étais à cette Semiramis car j’habitais à Bruxelles à l’époque. Elle fut donnée au Palais des Beaux Arts en version de concert deux années de suite 84-85 ou 85-86 ( plutôt aux premières dates...) . Ce furent de grandes ovations bien que Dupuy ait craqué la première année l’ut (?) de son air d’entrée et l’ait repris à la volée... frisson garanti dans la salle.
Nous rions toujours encore avec une amie qui m’accompagnait ce soir là en nous rappelant Georgette Delmotte, choriste de la Monnaie qui chantait ( mal) les quelques phrases d’Azema ( fallait voir la vague de gondolement du public à ce moment-là) et qui aux saluts dans une délicieuse robe vert pomme parsemée de marguerites passait à toute vitesse devant Caballé pour accueillir ses applaudissements ... :lol:
Après les représentations parisiennes de Semiramis ( quelques crans quand même au dessus des bruxelloises) ce furent quand même de sacrés moments de chant...

valery
Ténor
Ténor
Messages : 801
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: les occasions ratées

Message par valery » 09 avr. 2019, 10:12

La Favorita avec Baltsa, Kraus, Gavanelli, Polgar, Ghazarian, dir. Patanè donnée 2 fois au Konzerthaus de Vienne en février 1989 (avec Domingo dans la salle, le 2 février) a été enregistrée avec tous les moyens modernes... mais il semblerait que la mezzo n'ait pas été satisfaite et le disque n'a pas été commercialisé, même s'il a circulé dans le marché parallèle.
Heureux Viennois qui, en ce mois de février, entendirent Kraus également dans 3 représentations de Werther (Staatsoper, avec Dupuy) et 3 représentations d'Hoffmann (Volksoper) : 3 rôles en 1 mois de 28 jours !

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9005
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 10:34

paco a écrit :
08 avr. 2019, 21:29
jerome a écrit :
08 avr. 2019, 20:47
a priori live mais ça devait être édité chez ERATO.
??? Caballé- Dupuy en live à Bruxelles ?? Je n'en ai pas souvenir. Il y a bien eu un Capuleti Cuberli-Dupuy, mais Caballé-Dupuy en Semiramide je pense que cela ne m'aurait pas échappé à l'époque
je viens de vérifier si l'Avant Scène Opéra en parle et bingo: ASO sur Semiramide: 1985 Bruxelles, Palais des Beaux Arts, Dir: Cambreling/ Caballé, Dupuy, Lafont, Palacio, Thau. (version de concert) ... et moi je me souviens qu'à l'époque, Opera International avait signalé que cette version devait être publiée par ERATO qui s'était positionnée pour enregistrer plusieurs Rossini seria, ce qui sera le cas en 1986 avec Ermione et en 1989 avec Zelmira.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9005
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 10:50

PlacidoCarrerotti a écrit :
08 avr. 2019, 22:02
Je persiste et prouve : https://www.nytimes.com/1996/10/31/arts ... ballo.html
Je m'incline! Nous avons tous droit à un pourcentage d'erreurs. Il fallait bien que ça m'arrive un jour ... :wink:
PlacidoCarrerotti a écrit :
08 avr. 2019, 22:02
Pour ta punition, tu me copieras 1.000 fois (à la main, pas sur Word), Kunde est le plus grand Otello actuel.
J'accepte ta punition et je vais même m'alourdir la tâche pour te montrer à quel point je suis disposé à la contrition en rajoutant ceci: "Kunde est le plus grand Otello actuel! C'est dire la déshérence que connaît ce rôle vocalement parlant et ce, depuis de bien trop nombreuses années!" :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4633
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: les occasions ratées

Message par Loïs » 09 avr. 2019, 11:06

jerome a écrit :
09 avr. 2019, 10:50
C'est dire la déshérence que connaît ce rôle vocalement parlant et ce, depuis de bien trop nombreuses années!" :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Pour rester dans le sujet des éternels regrets des moments ratés: extrait d'un article américain (mais je n'ai pas la date exacte):
Look out Plácido Domingo and Luciano Pavarotti: Italian tenor Franco "Golden Thighs" Corelli, the Mel Gibson of the Metropolitan Opera in the 1960s, may be back. Corelli, who left opera in 1976, made a rare weekend appearance on a New York radio show, "Opera Fanatic." He said he quit too soon, he wants to sing Verdi’s Otello and do recitals. His reappearance would sell out Carnegie Hall in hours...." Jeannie Williams in USA Today

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par Lucas » 09 avr. 2019, 11:17

jerome a écrit :
08 avr. 2019, 10:33
- M. Price jetant l'éponge pour Simon Boccanegra avec Solti
Ce n'est pas ainsi que cela s'est passé.

Kiri Te Kanawa devait chanter Boccanegra à la Scala sous la baguette de Solti pour enregistrer cet opéra dans la foulée

Malheureusement, elle est tombée malade pour les représentations et a été remplacée in extremis par Margaret Price

En revanche, elle avait retrouvé la santé pour les sessions d'enregistrement prévues une semaine plus tard. C'est donc elle qui, comme initialement prévu, a enregistré le Boccanegra de Solti en studio
jerome a écrit :
07 avr. 2019, 18:17
- Plowright qui jette l'éponge pour sa Traviata avec Giulini.
Là aussi, petite rectification : j'ai directement été témoin d'un appel téléphonique entre l'attachée de presse de Giulini et Placido Domingo qui lui a confirmé que les sessions de cette Traviata s'étaient bien déroulées

Pour des raisons inexpliquées, cet enregistrement n'est jamais sorti

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9005
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 11:43

Non Lucas! On n'a pas du tout la même version sur cet enregistrement! :wink:
Il n'y avait pas de représentations de Simon Boccanegra à La Scala!
C'était un seul et unique concert donné le 11 décembre 1988 pour le centenaire de la Banque Populaire de Commerce et d'Industrie, un des mécènes de la Scala.
Et ce concert unique devait être suivi d'un enregistrement en studio pour DECCA.
Et Solti voulait Margaret Price après l'extraordinaire réussite de leur collaboration pour Le Ballo in maschera enregistré chez DECCA avec Pavarotti. Et Price est tombée malade avant le début de la session d'enregistrement et a dû jeter l'éponge. On a fait alors appel en urgence à Te Kanawa qui a accepté de la remplacer.

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: les occasions ratées

Message par Lucas » 09 avr. 2019, 12:00

jerome a écrit :
09 avr. 2019, 11:43

Et ce concert unique devait être suivi d'un enregistrement en studio pour DECCA.
Et Solti voulait Margaret Price après l'extraordinaire réussite de leur collaboration pour Le Ballo in maschera enregistré chez DECCA avec Pavarotti. Et Price est tombée malade avant le début de la session d'enregistrement et a dû jeter l'éponge. On a fait alors appel en urgence à Te Kanawa qui a accepté de la remplacer.
Non, c'est inexact.

Kiri Te Kanawa était la chanteuse fétiche de Solti dans les années 80-début 90 et c'est avec elle qu''il gravera Tosca, Otello, Carmen, Les noces de Figaro, Le Messie ainsi que les quatre derniers leaders de Strauss. C''était bien elle qui était prévue pour le Boccanegra de studio et mes sources viennent du directeur artistique de chez Decca de l'époque.

En revanche, en dehors d'Un bal masqué, Solti n'enregistrera rien avec Margaret Price à la même époque

Cette situation a été renforcée par le fait que Kiri Te Kanawa et Solti étaient sous contrat d'exclusivité avec Decca. Pas Margaret Price; ce qui n'ôte rien à son immense talent

Et Kiri te Kanawa était tellement peu la chanteuse préférée de Solti que c'est toujours elle qu'il choisira pour enregistrer le DVD du même Boccanegra :

Image

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9005
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 12:00

Lucas a écrit :
09 avr. 2019, 11:17
Là aussi, petite rectification : j'ai directement été témoin d'un appel téléphonique entre l'attachée de presse de Giulini et Placido Domingo qui lui a confirmé que les sessions de cette Traviata s'étaient bien déroulées
Pour des raisons inexpliquées, cet enregistrement n'est jamais sorti
Je n'ai pas dit que les sessions n'avaient pas eu lieu. A l'époque il avait été dit que Plowright avait vocalement jeté l'éponge dès la fin du 1er acte (bizarrement la cabalette lol) et que, bien que l'ensemble de l'oeuvre ait été enregistré, Giulini qui avait réalisé l'ampleur de l'erreur de casting s'était opposé à la parution de l'enregistrement. Et ça je le crois volontiers parce que la Plowright de cette période (1989/1990) n'avait déjà plus grand chose à voir avec la Plowright du Trovatore enregistré par le même Giulini quelques années plus tôt en 1984.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9005
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: les occasions ratées

Message par jerome » 09 avr. 2019, 12:06

Lucas a écrit :
09 avr. 2019, 12:00
C''était bien elle qui était prévue pour le Boccanegra de studio et mes sources viennent du directeur artistique de chez Decca de l'époque.
Je sais très bien que Solti affectionnait particulièrement Te Kanawa, à juste titre d'ailleurs!
Mais pour ce Simon Boccanegra, le scénario que tu indiques n'est pas celui qui avait été donné dans la presse à l'époque. Mais je te crois bien volontiers si ta source remonte à DECCA elle-même. :wink:

Répondre