DAU au Châtelet

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14138
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

DAU au Châtelet

Message par PlacidoCarrerotti » 20 janv. 2019, 20:43

"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

paco
Basse
Basse
Messages : 8653
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: DAU au Châtelet

Message par paco » 20 janv. 2019, 21:23

PlacidoCarrerotti a écrit :
20 janv. 2019, 20:43
Concept étonnant : https://www.dau.com/?utm_source=newslet ... n=chatelet
attention toutefois, dans certains films des scènes de torture sexuelle ne sont pas simulées mais bien réellement exécutées sous l'oeil de la caméra (article du Monde de ce week-end). C'est quand même très très spécial comme "expérience" ce truc...

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14138
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: DAU au Châtelet

Message par PlacidoCarrerotti » 20 janv. 2019, 21:44

Il y a théoriquement un parcours personnalisé. Pour le définir, on doit répondre à un questionnaire : ça ne pose que des questions sur la sexualité.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5030
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: DAU au Châtelet

Message par micaela » 20 janv. 2019, 21:56

Les articles que j'ai lus (je n'ai pas pu lire celui du Monde, réservé aux abonnés) n'en disent rien, se contentant de parler d'un univers à la soviétique, oppressant. On parle bien du questionnaire (optionnel, pour ceux qui veulent le parcours personnalisé), mais sans parler du contenu.
Il est quand même dit que, pour accéder à une des installations (le parcours utilise aussi le Théâtre de la Ville, également en travaux), on emprunte un chemin en forme de vagin.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

paco
Basse
Basse
Messages : 8653
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: DAU au Châtelet

Message par paco » 20 janv. 2019, 22:50

Ce DAU a un petit côté "Expérience de Milgram" que je trouve quand même troublante...

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5030
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: DAU au Châtelet

Message par micaela » 20 janv. 2019, 23:50

Possible qu'ils veuillent tester la résistance du spectateur/visiteur, mais à quoi ?
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14138
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: DAU au Châtelet

Message par PlacidoCarrerotti » 20 janv. 2019, 23:50

Je vous raconterai...
J’ai décidé de faire mon bobo.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

paco
Basse
Basse
Messages : 8653
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: DAU au Châtelet

Message par paco » 21 janv. 2019, 09:34

PlacidoCarrerotti a écrit :
20 janv. 2019, 23:50
J’ai décidé de faire mon bobo.
:lol:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12941
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: DAU au Châtelet

Message par HELENE ADAM » 23 janv. 2019, 08:20

Une partie de l'article du Monde :

"Du 24 janvier au 17 février, les Théâtres du Châtelet et de la Ville seront ouverts vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et sept jours sur sept. Pour y entrer, il faudra se munir d’un « visa » à durée variable – six heures, vingt-quatre heures ou illimitée (de 20 à 150 euros). Pour les deux dernières catégories, on devra se soumettre sur Internet à un entretien psychologique dont les données seront traitées par un algorithme. En fonction des résultats, un itinéraire personnel sera proposé aux participants, qui se retrouveront dans les loges, les bureaux et les couloirs des théâtres maquillés aux couleurs de l’Union soviétique.

Alors commencera le voyage dans DAU, qu’on ne peut ­comprendre si l’on ne sait pas que DAU est la contraction de Lev Landau (1908-1968), prix Nobel de physique (1962), illustre pour ses travaux sur le comportement de la matière à très basse température.

Ilya Khrzhanovsky s’est pris de passion pour ce génie qui a dirigé l’Institut physico-technique d’Ukraine, à Kharkiv. C’est dans le décor reconstitué de cet institut que le réalisateur de 43 ans a tourné DAU, une œuvre-monstre – quinze films, le plus long dure neuf heures – qui s’annonce comme une immersion dans un monde clos et totalitaire. Quelle liberté s’y créer ?

A chacun de trouver les réponses, au cours d’un parcours – interdit aux moins de 18 ans – qui réserve sa part de mystère. Le spectateur, prié de laisser son portable à l’entrée et libre de sortir dès qu’il le souhaite, est muni d’un « Dau-phone » qui le guide."

(...)

"Même si Ilya Khrzhanovsky n’apprécie pas la comparaison, DAU s’inspire des productions de la compagnie britannique Punchdrunk, dont Sleep No More, créée à Londres en 2003, triomphe maintenant à New York. Avec des règles similaires : prendre part à l’expérience seul – même si l’on vient accompagné –, se laisser guider dans un dédale de décors, et accepter de se sentir perdu.

A ce concept, DAU ajoute une géographie éminemment symbolique. Plutôt qu’en Russie, où il passerait difficilement l’épreuve de la censure, le projet devrait être présenté dans trois capitales européennes, Berlin, Paris et ­Londres. Auxquelles Khrzhanovsky associe une devise trilingue, éminemment symbolique : « Freiheit, Egalité, Brotherhood ». Quand on enquête sur DAU, c’est un autre triptyque qui vient à l’esprit : « démesure, violence, confusion »."

(...)

"Le chef d’orchestre Teodor Currentzis, auquel revient le rôle de Lev Landau, retrouve en Ukraine d’autres ténors des scènes internationales, dont Peter Sellars, Romeo Castellucci, ­Dmitri Tcherniakov, Marina Abramovic ou Anatoli Vassiliev. Des politiciens locaux de tout bord, dont le maire de Kharkiv, visitent l’Institut. Le rabbin israélien Adin Steinsaltz côtoie l’higoumène moscovite Danil ­Ichmatov et le chaman péruvien Guillermo Arévalo : Ilya tient à articuler le temporel et le spirituel. « Le communisme est une religion messianique », dira le rabbin au cours d’une discussion avec des scientifiques."

(ça promet :mrgreen: :mrgreen: )
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14138
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: DAU au Châtelet

Message par PlacidoCarrerotti » 23 janv. 2019, 08:58

HELENE ADAM a écrit :
23 janv. 2019, 08:20

Alors commencera le voyage dans DAU, qu’on ne peut ­comprendre si l’on ne sait pas que DAU est la contraction de Lev Landau (1908-1968), prix Nobel de physique (1962), illustre pour ses travaux sur le comportement de la matière à très basse température.
Parce qu'en plus c'est pas chauffé ?!?
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Répondre