Page 3 sur 3

Re: Parsifal pour les (presque) nuls

Posté : 29 avr. 2018, 20:53
par dge
Je n'ai pas compté mes représentations wagnériennes, pas loin sans doute de la centaine aussi, et c'est Parsifal que j'ai vu le plus souvent. Ce qui est extraordinaire dans cette œuvre, outre les questions que le livret pose, c'est qu'elle est différente des autres œuvres de Wagner, en particulier l'orchestration qui révèle des couleurs inhabituelles d'un raffinement inouï.
C'est à Bayreuth qu'on les apprécie le plus puisque Parsifal a été composé pour Bayreuth et entendre les premières notes du prélude s'échapper de la fosse est une expérience extraordinaire. Ailleurs on perd un peu de ce charme mais la magie opère toujours pour moi.
C'est sans doute mon Wagner de l'île déserte presque à égalité avec Tristan.
Il se pose avec Parsifal le problème du tempo puisque je crois qu'aucun opéra a une durée aussi variable selon les chefs ( 3h39 pour Boulez, 4h48 pour Toscanini, tous deux à Bayreuth) et l'on peut être plus ou moins réceptif à l'œuvre selon le tempo du chef ( à la création 4h04)

Re: Parsifal pour les (presque) nuls

Posté : 29 avr. 2018, 21:20
par PlacidoCarrerotti
Le plus émouvant à Bayreuth AMHA c’est d’entendre les cloches exactement comme Wagner les avait voulues !

Re: Parsifal pour les (presque) nuls

Posté : 29 avr. 2018, 22:11
par Loïs
PlacidoCarrerotti a écrit :
29 avr. 2018, 21:20
Le plus émouvant à Bayreuth AMHA c’est d’entendre les cloches exactement comme Wagner les avait voulues !
euh tu parles des critiques là?

Re: Parsifal pour les (presque) nuls

Posté : 29 avr. 2018, 22:13
par Loïs
Il prezzo a écrit :
29 avr. 2018, 17:58
à l'immense talent de Lois,
:oops: :blushing:
faut pas pousser mémé dans les orties non plus

Re: Parsifal pour les (presque) nuls

Posté : 29 avr. 2018, 22:18
par Il prezzo
Loïs a écrit :
29 avr. 2018, 22:13
Il prezzo a écrit :
29 avr. 2018, 17:58
à l'immense talent de Lois,
:oops: :blushing:
faut pas pousser mémé dans les orties non plus
Ben, écoute, j'ai peut-être fait un peu dans l'emphase, mais ne nous joue pas fausse modestie non plus, tes pitchs de la tétralogie et celui-ci sont vraiment très intelligents et très drôles !