Verdi - Don Carlo - Currentzis / Vick - ONP - 2008

Représentations
paco
Basse
Basse
Messages : 8668
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 08 juil. 2008, 13:29

fliegender a écrit : Je n'ai pas pu m'empecher de tirer une ligne genre "Quelqu'un semble
avoir oublie son Prozac ce matin!" -

excellent !! :lol:

Avatar du membre
Tito
Messages : 18
Enregistré le : 07 août 2005, 23:00
Contact :

Message par Tito » 09 juil. 2008, 20:04

Bonsoir tout le monde,

Un mot pour dire que, moi aussi, j'ai passé un très bon après-midi à la représentation du Dimanche 6 Juillet, malgré quelques imperfections signalées plus haut. Naef surtout, quand elle braille malencontreusement...

Furlanetto vaut vraiment le déplacement.
Très bonne surprise avec Secco, dommage qu'il soit desservi par un physique peu convaincant, soit dit sans méchanceté.
Hvoro manquait de puissance, surtout à côté de Furlanetto; j'ai tout de même trouvé magnifique la mort de Posa (quel souffle, cet agonisant !), mais n'ai même pas eu le temps d'applaudir (blague du chef ou de Furlanetto, cet enchaînement immédiat ?)... Est-ce pour cela qu'il n'est pas revenu devant le rideau ? Dommage, cette "fausse note" dans l'ambiance finale (si cela s'est passé ainsi).
Comme tout le monde, enchanté par Tsallagova, réellement céleste !

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 09 juil. 2008, 21:09

Tito a écrit : Hvoro manquait de puissance, surtout à côté de Furlanetto; j'ai tout de même trouvé magnifique la mort de Posa (quel souffle, cet agonisant !), mais n'ai même pas eu le temps d'applaudir (blague du chef ou de Furlanetto, cet enchaînement immédiat ?)...
Non, souvent l'air applaudi est le "Per me guinto" qui est juste avant et non le "O Carlo ascolta" (qui est véritablement la mort de Posa).

De même pour le duo Philippe II / Grand Inquisiteur. Certains chefs observent une pause et le public applaudit, mais souvent Elisabeth entre directement pour le "justicia, justicia sire..." sans coupure entre les deux airs.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1557
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 10 juil. 2008, 08:26

On ne peut pas applaudir quand on veut avec ce chef (ce qui n'est pas forcément une critique de ma part...). Il n'y a pas que pour Posa, Don Carlo, qui n'a qu'un seul air, ne peut jamais être applaudit, car à chaque fois qu'il est là, pour un duo ou autre, il s'en va en courant à peine le duo finit ou alors le rideau tombe... du coup, pas de chance pour lui!

Posa a au moins la première partie de son air qui peut être applaudie!
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Castillan
Messages : 30
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : Asnières sur Seine
Contact :

Message par Castillan » 10 juil. 2008, 08:35

Exact, on a d'ailleurs parfois l'impression en ressortant que Don Carlo n'est qu'un personnage secondaire de l'oeuvre...

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 12 juil. 2008, 11:24

Dernière hier soir.

Pour résumer:

Furlanetto très bien, très applaudi, un peu plus aboyeur mais restant un Philippe de grande classe.

Secco annoncé malade mais très bien également et tout aussi investi.

Petrenko très en forme. Il a offert une belle incarnation même si la voix reste un peu trop jeune et trop claire pour le rôle.


Hvorostovsky est sympathique.

Iveri est sympathique.

Naëf est sympathique.
:arrow:

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 12 juil. 2008, 11:40

adecambrai a écrit :Dernière hier soir.

Pour résumer:

Furlanetto très bien, très applaudi, un peu plus aboyeur mais restant un Philippe de grande classe.

Secco annoncé malade mais très bien également et tout aussi investi.

Petrenko très en forme. Il a offert une belle incarnation même si la voix reste un peu trop jeune et trop claire pour le rôle.


Hvorostovsky est sympathique.

Iveri est sympathique.

Naëf est sympathique.
:arrow:
Currentzis n'est pas sympathique ?

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 12 juil. 2008, 12:43

jeanch a écrit :
adecambrai a écrit :Dernière hier soir.

Pour résumer:

Furlanetto très bien, très applaudi, un peu plus aboyeur mais restant un Philippe de grande classe.

Secco annoncé malade mais très bien également et tout aussi investi.

Petrenko très en forme. Il a offert une belle incarnation même si la voix reste un peu trop jeune et trop claire pour le rôle.


Hvorostovsky est sympathique.

Iveri est sympathique.

Naëf est sympathique.
:arrow:
Currentzis n'est pas sympathique ?
Si, très sympathique même. Mais il ne dirigeait pas hier, c'était Belyakin. Sympathique aussi d'ailleurs.

Currentzis était dans la salle par contre.

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1809
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 12 juil. 2008, 18:12

J'étais également à la dernière hier soir et j'en suis sortie avec un sentiment mitigé.

Secco était annoncé souffrant mais a donné à entendre un très beau Don Carlo et effectivement très investi dans son rôle. Hvorostovsky est certes sympathique en Posa mais j'ai trouvé que la voix manquait de volume. Si Iveri est une Elisabeth correcte, j'ai trouvé l'Eboli de Naef franchement mauvaise; c'est à se demander pourquoi elle a accepté de chanter un rôle qui ne convient visiblement pas à sa tessiture. Petrenko est un inquisiteur honnête que j'ai écouté avec plaisir. Par contre concernant Furlanetto rien à ajouter, tout a été dit sur ce Philippe II d'anthologie, c'est d'ailleurs lui qui a recueilli l'accueil le plus chaleureux lors des saluts. En revanche, un zéro double pointé aux choeurs de l'Opéra de Paris calamiteux lors de la scène de l'autodafé et après la mort de Posa quant à la direction elle m'a paru banale.
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Avatar du membre
mowglie
Baryton
Baryton
Messages : 1026
Enregistré le : 30 nov. 2004, 00:00
Localisation : PARIS
Contact :

Message par mowglie » 17 juil. 2008, 10:10

je suis contente de découvrir que Don Carlo a été écrit 2 ans après Tristan car les mélopées que l'on entend avant la mort de Posa ressemble étrangement à celles du 3 ème acte de Tristan.. comme dirait Gégé, Verdi n'est pas Wagner !
Gruss mir die Welt

Répondre