Dallapiccola Il Prigionero Garnier avril 2008

Représentations
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21412
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Dallapiccola Il Prigionero Garnier avril 2008

Message par JdeB » 22 avr. 2008, 09:15

Je m'étonne que personne n'ait encore parlé de cette production si superbement dirigée et mise en scène avec brio.
Je ne suis entré dans cet univers musical suffocant que dans le dernier tiers, j'ai bien du mal à supporter vocalement Plowright et Merritt mais le travail de L. Pasqual sur cette torture mentale par le (faux) espoir est très fort et la scénographie, toutes de courbes tortueuses percées d'étoiles, spectaculaire.
Jean Genet aurait adoré !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Dallapiccola Il Prigionero Garnier avril 2008

Message par abaris » 22 avr. 2008, 09:27

Oui, superbe spectacle en effet, que j'ai vu une deuxième fois hier soir.
Le point fort est la direction de Zagrozek, parfaitement équilibrée, qui tire de l'orchestre de l'ONP des merveilles de sonorités.
La mise en scène est très réussie également.
Plowright n'est pas du tout à la hauteur du rôle de la Mère et Merritt est très (trop) fatigué vocalement mais Nikitine est excellent dans le rôle du prisonnier.

vigie
Alto
Alto
Messages : 377
Enregistré le : 17 août 2004, 23:00

Message par vigie » 22 avr. 2008, 09:29

J'y vais dimanche ! écho promis ! Mais si maintenant ce sont les toulousains qui doivent se faire l'écho des spectacles parisiens, c'est un comble !!!

La musique de Dallapiccola (écoutez ses Canti di Prigionia) est tout simplement magnifique et rete trop peu connue ...

A suivre

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1558
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 22 avr. 2008, 09:47

Et voilà!

Le Prisonnier : 21/04/08

Ce qui m’a le plus frappé, c’est la mise en scène… C’est vraiment magnifique… des idées collant parfaitement avec l’œuvre, renforçant le message et les émotions. Et pourtant, que cela doit être difficile de mettre en scène une telle œuvre ! Cette idée de cage tournante, avec des escaliers en spirale tout autour est superbe !

Niveau vocal, je suis un peu resté sur ma faim… Plowright a la voix dans le même état que ce que l’on ressent lors de sa marche sur le tapis roulant… on se demande toujours si elle ne va pas tomber… La voix est en lambeau… les aigus sont limite criés… pas trop de graves… mais une grande implication et on sent toute sa détresse.
Chris Merritt est glaçant en Inquisiteur, mielleux et manipulateur en geôlier… Mais là encore, la voix n’est plus grand chose… dommage…
Enfin, Evgeny Nikitin… La voix est superbe par contre là… Le personnage est magnifique… mais la fatigue semble rapidement le gagner… et il finit un peu juste… Notamment au moment où il retrouve la lumière… cela manque d’éclat…

Le chœur était superbe… Il semblerait quand même que celui-ci progresse…

L’orchestre était lui aussi superbe… mais très difficile de juger.

En bref, intéressant pour l’œuvre, la mise en scène… Manque tout de même une distribution vraiment à la hauteur…
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 22 avr. 2008, 19:32

En effet, un spectacle extraordinaire, avec du côté des bons points à distribuer l'orchestre, le choeur, la mise en scène, Nikitin (malgré un italien pas toujours parfait, loin s'en faut).
Quelques réserves également pour la Mère de Plowright et dans une moindre mesure pour Merritt.
Je suis quand même étonné de voir qu'on ne distribue aucun rôle de cet opéra à des italiens alors que c'est bien plus difficile à chanter, pour ce qui est de la restitution de la langue, que Verdi ou Rossini.
Courrez-y!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 22 avr. 2008, 19:41

Ruggero a écrit : Nikitin (malgré un italien pas toujours parfait, loin s'en faut).
Comparé à celui de Plowright, l'italien de Nikitine est excellent. :twisted:

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 22 avr. 2008, 19:42

oui c'est vrai mais il n'est pas extraordinaire pour autant.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2092
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 22 avr. 2008, 20:24

comment est remplie la salle ?

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 22 avr. 2008, 20:24

hier très remplie. Sûrement d'invitations...
pas trop difficile de se replacer mais pas super facile non plus.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2092
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 22 avr. 2008, 20:46

si c'est rempli par les invitations, comment alors se faire inviter ? :o

Répondre