Concert Domingo/Villazon/Netrebko, Berlin 07/07/06

Représentations
Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4092
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 07 juil. 2006, 22:56

A vous lire, je n'aurais pas raté le concert de l'année ?
J'étais à Bastille et je peux vous le confirmer : le pouvoir de l'Elixir est grand ! J'ai passé une exellente soirée !!

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1292
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Message par offenbach » 07 juil. 2006, 23:04

Dapertutto a écrit :Pour moi au contraire Netrebko est bien au dessus du lot.
Soyons honnête, sa voix est idéalement placée. Les aigus sortent facilement, ses legati sont merveilleux. J'ai particulièrement aimé sont air de Musette de La Bohême. Ses airs en allemand étaient remarquables.

Mais pour Domingo (c'est triste à dire), ce concert montre qu'à un certain âge il faut savoir s'arréter. Vous avez vu comme il a forcé dans son Lamento di Federico qui n'est pas tellement réputé pour sa difficulté vocale. Dans le duo des pêcheurs on ne l'entendais pas. Son grand triomphe (La taberna del puerto) n'était quand même pas terrible. Là encore il force tout le long, je le voyais à l'agonie.

Pour Villazon, certes c'était mieux que son Don José. Mais là encore ce n'était pas transcendant. Que de vulgarités un peu partout (Pêcheurs de perles, Bohême, son 1er air (En français!? Ah bon j'avais pas remarqué.). Il possède de bons atouts mais la technique, la place du son montrent que ça ne va pas. Il force lui aussi et là encore certaines notes sont fausses.

Enfin j'ai eu l'impression d'un concert monté à la va vite, avec peu de répet. C'est quand même pas normal qu'à ce niveau Villazon se plante sur "ta main repousse ma main" des Pêcheurs. En écoutant l'ouverture de Sémiramide, j'ai eu l'impression d'un grand n'importe quoi.

Bon au final je m'attendais un peu à ces impressions. Très bonne Netrebko, Villazon avec toujours ses mêmes problèmes de diction, de place du son, et Domingo completement au bout du rouleau.
Je te trouve dur envers Domingo. Pour son âge, la voix est encore superbe, sans ce vibrato envahissant qui caractérise souvent les chanteurs âgés.
Quant au forçage, dans l'aigu, ce n'est pas une surprise. Il a toujours été peu à l'aise dans l'aigu.
Par contre, pour Netrebko, je suis d'accord pour dire que ses legati et ses piani étaient réussis, mais les aigus sont mal émis, assez en arrière et poussés. Et le timbre n'est vraiment pas extraordinaire, impossible à reconnaitre parmi d'autres de ses consoeurs. Le seul moment où j'ai senti sa voix s'envoler enfin, c'était dans le Libiamo, malgré des ornements à la limite de la catastophe.

meteosat
Ténor
Ténor
Messages : 822
Enregistré le : 09 mai 2005, 23:00

Message par meteosat » 07 juil. 2006, 23:05

Tout à fait d'accord pour Netrebko, quelle facilité et quelle aisance ! Sa courte intervention dans le brindisi final était sublime.


Bon au final je m'attendais un peu à ces impressions. Très bonne Netrebko, Villazon avec toujours ses mêmes problèmes de diction, de place du son, et Domingo completement au bout du rouleau.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2688
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Concert Villazon/Domingo/Netrebko

Message par dge » 07 juil. 2006, 23:09

Ce concert m'a globalement un peu déçù. On était dans un remake des concerts des trois tenors avec une distribution changée aux deux tiers.C'est intermédiaire entre le récital et le cirque. Pourtant çà avait plutôt bien commencé.

Je n'ai pas trop aimé Villazon , mais depuis le début je ne partage pas l'enthousiasme général sur ce tenor et je fais parie des qq rares qui n'ont pas été subjugués par son Werther Niçois. Il est passé complètement à côté de son duo des Pêcheurs de perles que j'ai trouvé sans grâce et si j'osais je dirais sans style.

Je ne partage pas les commentaires négatifs sur Domingo qui m'a impressionné. 65 ans passés ! Sans doute la voix n'est plus ce qu'elle était, c'est indéniable mais lui a du style et goût à revendre et a donné à ses deux jeunes partenaires une véritable leçon.

Pas plus que je ne partage les réserves sur Netrebko. Le timbre est beau, les aigus ne sont pas forcés , sans doute peut on lui reprocher une certaine froideur. On aimerait plus de passion dans son interprétation. Mais tout ceci est à vérifier "live". Quand est ce que G.Mortier la fera venir à Paris ?

Avatar du membre
Josquin
Ténor
Ténor
Messages : 886
Enregistré le : 25 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Josquin » 07 juil. 2006, 23:11

Tout à fait d'accord avec Dapertutto sauf concernant Domingo qui, pour un gars de 70 ans, possède encore une grande voix (j'aimerai bien voir le nombre de chanteurs qui chantent comme ça à 70 balais!!)
Et puis, musicalement, c'est toujours très bon, et il fait passer de l'émotion (enfin, moyennement pour moi ce soir tout de même : mais j'étais devant ma télé et non parmi les spectateurs!)

Je viens de lire : quasi totalement d'accord avec dge!

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1306
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Message par Dapertutto » 07 juil. 2006, 23:20

offenbach a écrit : Je te trouve dur envers Domingo. Pour son âge, la voix est encore superbe, sans ce vibrato envahissant qui caractérise souvent les chanteurs âgés.
Quant au forçage, dans l'aigu, ce n'est pas une surprise. Il a toujours été peu à l'aise dans l'aigu.
Par contre, pour Netrebko, je suis d'accord pour dire que ses legati et ses piani étaient réussis, mais les aigus sont mal émis, assez en arrière et poussés. Et le timbre n'est vraiment pas extraordinaire, impossible à reconnaitre parmi d'autres de ses consoeurs. Le seul moment où j'ai senti sa voix s'envoler enfin, c'était dans le Libiamo, malgré des ornements à la limite de la catastophe.
Pour Domingo, je ne juge pas par rapport à l'âge, je juge par rapport à ce que j'ai entendu. Je sais que Domingo a toujours eu des difficultés dans les aigus, on le surnomais même Lamingo. Mais le Lamento di Federico n'a pas un médium aigu redoutable, un bon ténor devrait être à l'aise là dedans. La seule difficulté de ce morceau c'est l'interprétation. Maintenant si on doit se dire à chaque fois, "attention un tel il a 70 ans, il faut être indulgent", NON. S'il donne du plaisir aux gens, et qu'ils se contentent de ça, c'est leur problème. Mais quand je l'entend, je me dit que ça doit faire un moment qu'il aurait dû arrêter.

Quant à Netrebko, j'adore son timbre. Je le trouve attirant, moi il me prend. Mais je ne l'aime pas que pour ça. J'ai trouvé que ses aigus étaient bien placés et bien amenés, bien dans les raisonnances. Pour moi c'est une des grandes sopranos du moment.
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
Josquin
Ténor
Ténor
Messages : 886
Enregistré le : 25 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Josquin » 07 juil. 2006, 23:34

[quote="Dapertutto]
Pour Domingo, je ne juge pas par rapport à l'âge, je juge par rapport à ce que j'ai entendu.
Il faut tout de même connaitre le contexte pour comparer. On ne peut pas mettre sur le même point un gars de 30 ans et un mec de 70!
Je sais que Domingo a toujours eu des difficultés dans les aigus, on le surnomais même Lamingo.
En Italie, on disait même Placi Mingo!

S'il donne du plaisir aux gens, et qu'ils se contentent de ça, c'est leur problème.
C'est le cas (je parle pas de moi)
Quant à Netrebko, j'adore son timbre. Je le trouve attirant, moi il me prend. Mais je ne l'aime pas que pour ça. J'ai trouvé que ses aigus étaient bien placés et bien amenés, bien dans les raisonnances. Pour moi c'est une des grandes sopranos du moment.


Je suis tout à fait d'accord

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 08 juil. 2006, 07:09

ermione a écrit :
offenbach a écrit :Je suis en train de regarder le concert sur FR2, et je trouve que Villazon n'est pas mal du tout, plus dans ses moyens que dans son Don José berlinois. La technique n'est pas mal, mais assez étrange, avec des moments où la voix est bien placée dans les résonnances, haut placée, et d'autres où il force et où la voix ne résonne plus.
Mais la comparaison avec un Domingo septuagénaire est cruelle, tant la voix de Domingo est bien placée et facile (tant qu'il n'a pas un si bémol ou un contre-ut à faire). A son âge, la technique de Domingo se révèle plus solide que celle de Villazon.
Par contre, Netrebko fait un peu tache. La femme est très belle, comme d'habitude, mais sa voix sonne très ordinaire, très banale, et l'actrice parait parfois transparente face à la présence de Villazon et Netrebko.
En fermant les yeux et en écoutant uniquement sa voix, j'ai eu du mal à comprendre comment, avec une voix aussi ordinaire, elle arrive à faire la carrière qu'elle fait.
oui j'ai ressenti exactement la même chose !
Domingo m'a absolument stupéfait... Je ne pensais pas qu'il était dans un état vocal à ce point préservé. Dans Alfredo, j'ai bien cru l'entendre dans la version Kleiber auprès de Cotrubas. J'en avais des frissons !
Mention aussi pour l'orchestre et le chef : l'ouverture de Semiramide m'a ennivré.
Villazon est très intéressant. Un peu agaçant mais c'est un artiste (sa danza rossinienne !!!!).
Je ne comprends pas l'acharnement dont il fait l'objet dans le fil sur Carmen...
Quant à Netrebko... mieux vaut entendre ça que d'être sourd....
Moi non plus : c'est tellement excessif que cela perd toute portée.

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

Avatar du membre
Tito
Messages : 18
Enregistré le : 07 août 2005, 23:00
Contact :

Message par Tito » 08 juil. 2006, 08:29

Bonjour tout le monde !
Pour ma part, j'ai passé une bonne soirée à cette retransmission.
Il ne s'agit pas ici d'un opéra, mais bien d'un show à l'américaine, à l'occasion de la coupe du monde [combien de spectateurs(trices) bavardaient sans trop s'occuper de la scène..., mais le choix de certains airs était discutable].
En contexte très chaud + humide + sol glissant, j'ai trouvé:
- orchestre et chef OK;
- Domingo 'encore bon', mais bien sûr... (il a mon âge); très sympa de le voir barytonner un peu avec Villazon, vrai clin d'oeil de grand bonhomme qui réalise parfaitement sa condition;
- Villazon OK, mais j'avoue - pardon - être de ceux qui l'aiment bien;
- Netrebko un peu moins jolie avec sa perruque, et surtout 'coincée' au début (stressée par les dimensions de l'amphi? la 1ère robe malcommode?), mais de plus en plus à l'aise ensuite (après un schnaps en coulisse?), surtout encadrée par ses compères; il faut tout de même oser, pour se décaler et finir un air à distance des micros devant une telle foule...
Allez, ne boudons pas: d'accord, ils étaient payés pour cela etc., mais ces trois amis donnaient en reprise finale l'impression de tellement s'entendre et s'amuser que c'était communicatif, non? Cf leur tonus lors des retours en coulisse!
Pardon d'être partial. Bon WE à chacun!

valery
Ténor
Ténor
Messages : 813
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Message par valery » 08 juil. 2006, 08:35

Evidemment en regardant ce genre de manifestation, de "show", on ne peut juger comme s'il s'agissait d'une représentation dans un théâtre fermé.
Par exemple, on ne remarque pas, grâce aux ingénieurs du sons, que le volume sonore de Villazon est moindre.

Ce qui m'a frappé, c'est la manière dont l'événement fut filmé; on avait droit à des plans curieusement choisis: instrumentistes ou chanteurs filmés alors qu'ils ne jouent/chantent pas, personne du public baîllant, zoom arrière chaotique sur l'aigu final à plusieurs reprises...

Et puis ces minauderies, ce cabotinage, une petite transposition d'un demi ton plus bas du Lehar (chanté 2 fois dans la soirée) et cet arrangement de "Jurame" (avec faute d'orthographe dans le titre à l'écran) avec son tempo impossible... je préfère ne pas me montrer puriste et rabat-joie, et accepter le show tel quel, sinon je ne vois que le négatif et passe une très mauvaise soirée. Mais il n'en demeure pas moins vrai que je préfère, comme tous ici j'imagine,de loin un opéra dans un théâtre!

Répondre