Florez au TCE...

Représentations
Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2129
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 20 févr. 2006, 23:26

superbe soirée au TCE, JDF nous a enchanté. un énorme triopmhe.

7 bis ajoutés au court programme.

giacomo
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 175
Enregistré le : 02 févr. 2005, 00:00

Message par giacomo » 21 févr. 2006, 01:24

magnifique de bout en bout . longtemps que je n' avais passe une soiree aussi excitante. a quand sur scene a paris dans un donizetti?? on peut rever non?

vigie
Alto
Alto
Messages : 377
Enregistré le : 17 août 2004, 23:00

On refait le match ?

Message par vigie » 21 févr. 2006, 08:26

Accueil chaleureux voire enflammé de la salle avant la première note. Accueil qui devait se confirmer tout au long du concert (des "olé" un peu hors sujet fusèrent - j'eus personnellement préféré une "hola"; une standing ovation s'improvisa dans le public fervent voire déchaîné)

En écoutant JDF (dont je suis pourtant fan), et en lisant ce qu'indique sa bio dans le programme un peu maigrichon édité par le producteur (et pourquoi diable avoir coupé puremen,t et simplement le récitatif dans le dernier air du programme ?),
bref, en écoutant et en lisant JDF on se demande pourquoi Mozart ???
JDF déclare vouloir se focaliser exclusivement sur le bel canto en restant hors du baroque et hors du contemporain, soit et c'est louable.

Alors pourquoi ces Mozart peu convaincants ?

Toujours une voix magnifique, évidemment, et des moyens exceptionnels.
Quelques passages en force et JDF semble bien plus à l'aise quand il n'y a pas trop d'aigus à aller chercher tout là haut là haut dans la cordillière et dans des intensités plus nuancées.

Seconde partie avec enre autres de magnifiques (parce que plus simples ?) mélodies de Bellini.

Festival de bis (les rabat joie pourraient dire que c'est facile de faire 7 bis avec un programme court) avec notamment La Donna e mobile, un air de Massenet si je ne dis pas de bêtises, et deux chansons péruviennes extraites du sentimiento latino

Mention spéciale au pianiste Vincenzo Scalera remarquable de bout en bout, tout en intelligence musicale et en finesse.

Mais l'impression générale reste en deça de ce que j'avais perçu dans l'Italienne à Alger (Garnier, il y a 4 5 ans) où il avait été éblouissant, ébourriffant, étourdissant !!!!!!!!! en deça de ce que la retransmission du Barbier de Madrid laissait entrevoir. :?

Prochain récital le 7 février 2007 avec Daniella Barcellonna et avec orchestre

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14742
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: On refait le match ?

Message par PlacidoCarrerotti » 21 févr. 2006, 09:12

vigie a écrit :Alors pourquoi ces Mozart peu convaincants ?
Je pense que la réponse est dans le "Ah, lo veggio" de Cosi. C'est un air que je n'avais jamais entendu chanté sur scène en plus de 20 ans car tous les ténors le coupent, incapables d'affronter la douzaine de si-bémol qu'il réclame.

J'ai trouvé l'air des blinis très sensuel, sans affèteries. De même, "il mio tesoro" dégageait un vrai sentiment d'urgence : on avait devant nous un véritable jeune amoureux.

En ce qui concerne Rossini, il m'a semblé que Florez avait perdu un peu de souplesse dans les vocalises et que ses variations étaient un peu limitées.

J'ai bien entendu été très heureux d'entendre les Donizetti. Certes, Florez est encore loin d'égaler Kraus (qui chanta "Lucrezia" dans ces mêmes lieux, ainsi qu'un récital avec piano assez similaire) ou Blake et Merritt (pour la Fille du Régiment), mais c'est déjà très très très bien.

Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2129
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 21 févr. 2006, 20:44

un petit conseil : faites des économies et aller le voir à Londres en janvier 2007 dans la fille du Régiment réentendre son dernier bis "Militaire" ce sera la grande fête à Covent Garden !!

Verseau
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 216
Enregistré le : 04 janv. 2005, 00:00

Message par Verseau » 21 févr. 2006, 23:41

J?ai, également, passé une excellente soirée, hier au TCE.
Il est vrai que j?ai été moins convaincu par ses interprétations de Mozart, en particulier « Dies Bildnis » (peut être à cause de la langue allemande ?) mais, il me semble que c?est un début prometteur comme l?atteste « Ah, lo veggio » de Cosi.
Ces représentations sont un pur plaisir. Loin des « prises de tête » que veulent nous asséner nombre de metteurs en scènes avec des « relectures » plus ou moins judicieuses, le récital, dans un climat intime, nous fait partager l?univers du chanteur et entrer dans une connivence avec lui. J?ai assisté, récemment, à quatre merveilleux récitals (Magdalena Kozena, Joyce Di Donato [2] et Juan Diego Florez), avec, à chaque fois un climax très différent, un résultat merveilleux et une sensation de joie et de bien être. Cette notion hédoniste n?a plus l?air d?avoir cours dans un très grand nombre de représentations d?opéra qui sont, le plus souvent, que des traficotages où, dans les meilleurs cas, je recherche le « message » du « génial » metteur en scène (dans les autres cas, je décroche et je m?ennuie ferme...) et pourtant, j?adore l?opéra et ce serait frustrant de ne plus prendre de plaisir que dans les versions concerts, dans les récitals ou dans la musique instrumentale.
Merci de nous rendre le plaisir que nous procure la musique.
Quand à espérer un Donizetti avec JDF à Paris, il ne faut pas rêver... quand nous regardons le programme sur ses engagements jusqu?en 2013, il y a toutes les plus grandes maisons d?Europe et des USA mais point d?Opéra de Paris (ni en France)... Nous aurons, pour nous consoler un concert en 2007 au TCE...

operalover
Messages : 27
Enregistré le : 27 mars 2005, 23:00

Message par operalover » 22 févr. 2006, 00:49

Délire au TCE pour le récital triomphal de JDF. Une voix superbe, une technique irréprochable, après Mozart qui lui va un peu moins bien il arrive dans le répertoire italien et c'est encore plus l'osmose totale avec le public qui après la dernière note, la dernière mesure éclate ensemble pour remercier ce magnifique artiste, qui après 6 bis , 2 chansons péruviennes, Rigoletto, Ouvre tes yeux bleus, mélodie de Massenet, il nous envoie comme ça tout simplement la fille du Régiment, redoutable Militaire et Mari,parfait qui fait exploser la salle de joie. :D
Merci M. Florez vous êtes un grand, vivement février 2007.....

operalover
Messages : 27
Enregistré le : 27 mars 2005, 23:00

Message par operalover » 22 févr. 2006, 01:00

Le TCE est vraiment le lieu où se retrouvent les amoureux de l'opéra et des belles voix.
Après le délire Florez, nous attendons, le délire Villazon et celui de Villazon-Dessay et certainement beaucoup d'autres.
Je me réjouis d'avance.
Quelle joie de se retrouver entre amis amoureux des belles voix.
Ici on est tranquille, pas de mise en scène à interpréter au 103ème degré, pas de metteur en scène à l'égo surdimensionné, pas de costumes affligeants, pas de décor hideux de hall de gare, pas de sabotage de la musique.
On entend la musique, les voix et ça me va de mieux en mieux.
On reçoit ce que l'on attendait, pas de gâcheurs de plaisirs.
merci au TCE. à bientôt,
j'ai passé une soirée fantastique avec JDF et son magnifique pianiste. que du bonheur, de nos jours cela devient rare et cela méritait d'être dit.

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1057
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Re: On refait le match ?

Message par silvio » 22 févr. 2006, 15:01

PlacidoCarrerotti a écrit :
vigie a écrit :Alors pourquoi ces Mozart peu convaincants ?
Certes, Florez est encore loin d'égaler Kraus (qui chanta "Lucrezia" dans ces mêmes lieux, ainsi qu'un récital avec piano assez similaire) ou Blake et Merritt (pour la Fille du Régiment), mais c'est déjà très très très bien.
Quelle idée bizarre de les comparer tous les 2 !!!!!
Je ne suis pas fan en général des voix rossiniennes (surtout chez les tenors!!!) mais qd il s'agit de chanter avec tant de charme de précision de souplesse et avec cette couleur de voix inimitable, ça devient meme plus intéressant qu'avec n'importe quelle grande voix!!!
La musicalité était sans faille, beaucoup de douceur, de souplesse et le voix toujours ronde, colorée...loin tres tres loin en effet des sons nasillards d'A. Kraus que je respecte qd même en tant que technicien, mais dieu que la voix est moche chez lui !!! alors que celle de JDF est tellement suave douce.
Moi qui n'aime pas ce genre de "petite voix" j'ai été comblé. Certes les Mozart ne valent pas les Gedda ou les S. Burrows mais son "Il mio tesoro" timbré sur toute la ligne, ça faisait très longtemps que je n'avais pas entendu un ténor aussi musical et techniquement proche de la perfection avec de magnifiques aigus faciles tout au long de la soirée!!!!

Répondre