Récital P.Petibon/S.Manoff- Lyon 28/01/2020

Représentations
Répondre
petitchoeur
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 231
Enregistré le : 19 sept. 2009, 23:00

Récital P.Petibon/S.Manoff- Lyon 28/01/2020

Message par petitchoeur » 30 janv. 2020, 00:11

l’amour, la mort et la mer

Johann Sebastian Bach (1685-1750 Ich ruf zu Dir Herr Jesu Christ (transcription pour piano de F.Busoni).
Samuel Barber (1910 –1981) : Crucifixion
Nicolas Bacri (1961) : All through Eternity - A la mar op.119/1 (Melodías de la Melancoliía) texte d'Alvaro Escobar Molina
Eric Satie (1876-1946) Idylle (pour piano)
Gabriel Fauré (1845 –1924) : Au bord de l'eau
John Lennon (1940 –1980) : Oh my love (arrangé par Laurent Levesque)
Joaquin Rodrigo ( 1901 - 1999) : Adela
YannTiersen (1970) : Lok Gweltaz – Yuzin
Gabriel Fauré (1845 –1924) : Les Berceaux (de Trois mélodies op. 23, n°1)
Ariel Ramirez (1897 – 1945) : Alfonsina y el mar (texte de Felix Luna)
Jean Cras (1879 -1932) : La Rencontre
Francis Poulenc (1899 –1963) : Sanglots (de Banalités , n°5)
YannTiersen (1970) : Pors Goret (pièce pour piano).
Enrique Granados (1867 –1916) Ay ! Majo de mi vida (de La maja dolorosa n° 2) - El mirar de la maja (de Tondillas ). De aquel majo amante (de La maja dolorosa n° 3)
Aaron Copland (1900-1990) Piano Blues n°3
Robert Baska (1938) : Heart, we will forget him (texte de E .Dickinson)
Thierry Escaich (1965) : Le chant des lendemains (texte d'Olivier Py)
Eric Satie (1876 –1946) : Méditation, à Albert Roussel (pour piano)
Francisco Mignone (1897 –1986) : Dona Janaína (texte de Bandeira)
Frederic Weatherly (1848 -1929) : Danny Boy arrangé par Laurent Levesque

Patricia Petibon, soprano
Susan Manoff, piano

Salle Molière à Lyon le 28 janvier 2020

“L’amour, la mort, la mer sont les escales d’un voyage au cours duquel chacun de nous s’aventure au fil de sa courte vie.Tels la baleine blanche, nous fendons les flots avec un œil mélancolique et poétique, questionnant l’odyssée de nos états d’âme : mère qui nous console, mer qui nous enlace ou nous fracasse contre l’écueil, réduisant nos chagrins en écume.Tout comme Ulysse qui regarde le rivage s’éloigner pour embrasser l’inconnu, nous nous immergeons dans une incarnation sonore, simple et nostalgique, en quête de sens. À ceux qui nous ont aimés, qui nous ont quittés, que nous aimons et que nous aimerons, à ceux qui se sont ancrés aux abysses de nos cœurs.” Patricia Petibon présente ainsi ce récital.
Le programme d'une grande originalité (qui risque de dérouter le public) est admirablement composé: c'est un voyage drôle, nostalgique, désinvolte, mystérieux, cauchemardesque, dramatique...Quelques classiques (Fauré, Poulenc mais aussi Bach, Satie, Copland au piano seul), des mélodies rarement données de compositeurs oubliés : Jean Cras, officier de marine comme Albert Roussel et fils spirituel de Duparc. Francisco Mignone, pianiste, compositeur et chef d'orchestre brésilien (Richard Strauss a créé une de ses œuvres à Vienne en 1923). Frederic Weatherly, avocat, parolier et compositeur le plus célèbre de chansons dans l'Angleterre du début du XXème siècle. Ou de compositeurs célèbres pour des compositions de genres très différents : Samuel Barber, Joaquin Rodrigo, Enrique Granados, Ariel Ramirez, l'auteur de l'illustre Missa Criolla de 1963. Des découvertes d'auteurs contemporains déjà connus comme Thierry Escaich ou  Nicolas Bacri, qui a enseigné l'orchestration à la Haute Ecole de Musique de Genève et aujourd'hui à la Schola Cantorum de Paris. Robert Baska, l'un des plus prolifiques compositeurs américains. Un Breton « bretonnant » Yann Tersien, l'auteur de la bande originale du Fabuleux destin d'Amélie Poulain. Et même John Lennon !
Patricia Petibon vit ce voyage avec une passion d'une rare intensité : elle sait murmurer la confidence, hurler le désespoir, savourer l'amour, narguer la mort, pleurer l'absence. La dérision et l'humour en plus : elle danse, elle mime, se transforme au fil des morceaux en poisson, en clown.... Dans Dona Janaina de Francisco Mignone elle devient un perroquet désopilant ! On reste subjugué par la comédienne toujours au service et du texte et de la musique. Susan Manoff est sa parfaite complice. Elle ne se contente pas d'accompagner la chanteuse. Elle est partie prenante de la totalité de ce voyage avec fougue, avec finesse et avec une très grande intelligence.
Voilà un récital qui sort des sentiers battus. Précipitez-vous à l'Opéra de Strasbourg : le même récital L'amour, la mort, la mer y sera donné le 5 février 2020. Ou au Musikverein de Vienne le 13 février 2020 . A défaut – avec le son mais sans le spectacle- vous pourrez vous procurer le CD de ce programme (label Sony Classical) qui sortira le 14 février 2020.
Pierre Tricou

Avatar du membre
Piero1809
Ténor
Ténor
Messages : 928
Enregistré le : 14 avr. 2009, 23:00
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Récital P.Petibon/S.Manoff- Lyon 28/02/2020

Message par Piero1809 » 30 janv. 2020, 08:22

Merci pour le compte rendu.
J'assisterai au récital de Patricia Petibon et de Susan Manoff le 5 février à l'Opéra du Rhin.

Répondre