Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Représentations
Christophe2017
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 09 mai 2018, 15:40
Localisation : Lille

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par Christophe2017 » 09 févr. 2020, 08:54

Un petit mot sur la représentation d’hier soir qui m’a rempli de joie et d’émotion.
Je viens de relire le comte-rendu d’Hélène qui détaille la mise en scène de Carsen et avec qui je partage l enthousiasme ! C’ est l’une de ses meilleures mises en scène sans aucun doute.
J ai été très heureux de pouvoir entendre une distribution d’un luxe inouï, d’un niveau auquel on doit s’attendre à l’OnP ( et que l’on a pas toujours) .
Je note que Fabiano a toujours des problèmes d’aigus certes moins notables que dans «  Don Carlo» et qu’ il compense par de moments vocaux exemplaires ( l’épilogue par exemple) . Naouri en très bonne voix excelle dans ses rôles ( je l’avais vu en remplacement de Terfel il y a des années) . Arquez confirme son talent dans un rôle difficile et le trio de dames était idéal ( Devos brillante , Perez avec mille nuances dans la voix, et Gens souveraine dans cette tessiture malgré la brièveté de son rôle dans cette version ) La direction d’Elder avait en plus le mérite de ne pas couvrir les chanteurs tous bien entendus du bas du 2e balcon ( même place que pour « Madama Butterly » ou le ténor russe était inaudible)
Bref des retrouvailles heureuses avec l’ OnP !

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5445
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par micaela » 12 févr. 2020, 00:12

D'accord avec toi sur les interprètes . Je découvrais cette mise en scène, j'ai adoré. Cette œuvre avec sa structure en flash back successifs n'est finalement pas si facile à mettre en scène. Entre les décors mobiles, et l'idée du théâtre (vu des coulisses, depuis la salle ou depuis la scène suivant les actes) est excellente. gros succès à l'applaudimètre pour Jodie Devos, Fabiano et Arquez. Et regrets que les parties de Gens eet Brunet soient aussi courtes...
PS Dmytro Popov (le ténor de Butterfly, que j'avais trouvé audible, même si ce n'était pas la voix la plus puissante du monde) est ukrainien.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21400
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par JdeB » 12 févr. 2020, 09:32

je suis étonné que des lyricomanes parisiens découvrent cette mise en scène qui a vu le jour il y a 20 ans, en était à sa 72 ième représentation hier soir et qui s'est imposée comme un grand classique.

Pour ma part, même si personne n'a réussi à y être aussi désopilante que Dessay, je ne m'en lasse pas (je l'ai donc vue 7 fois depuis mars 2000) et j'ai trouvé L. Naouri superlatif acteur (sauf en Lindorf) et en bien meilleure voix que ces derniers temps (dans Samson et Germont au TCE, Butterfly ici-même) malgré une baisse de forme au III, Devos brillante et drôle, Pérez fort émouvante, Fabiano riche de nuances et d'un grand engagement malgré un timbre peu séduisant et des aigus perfectibles, Gens et Arquez formidables et les petits rôles excellents (Teitgen, Talbot)

J'y ai croisé, outre Martine et Micaela, JF Copé et Valérie Lemercier
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5996
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par David-Opera » 12 févr. 2020, 10:14

Je viens d'apprendre récemment que cette version des Contes d'Hoffmann jouée depuis 20 ans à Bastille correspondrait à la version créée par Jean-Pierre Ponnelle et James Levine en août 1981 au Festival de Salzbourg.
Cette version intégrait à la version Choudens 1907 certains éléments de la nouvelle version Oeser 1976 (le personnage de la Muse y gagnant considérablement en ampleur).

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5445
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par micaela » 12 févr. 2020, 11:01

JdeB a écrit :
12 févr. 2020, 09:32
je suis étonné que des lyricomanes parisiens découvrent cette mise en scène qui a vu le jour il y a 20 ans, en était à sa 72 ième représentation hier soir et qui s'est imposée comme un grand classique.

Pour ma part, même si personne n'a réussi à y être aussi désopilante que Dessay, je ne m'en lasse pas (je l'ai donc vue 7 fois depuis mars 2000) et j'ai trouvé L. Naouri superlatif acteur (sauf en Lindorf) et en bien meilleure voix que ces derniers temps (dans Samson et Germont au TCE, Butterfly ici-même) malgré une baisse de forme au III, Devos brillante et drôle, Pérez fort émouvante, Fabiano riche de nuances et d'un grand engagement malgré un timbre peu séduisant et des aigus perfectibles, Gens et Arquez formidables et les petits rôles excellents (Teitgen, Talbot)

J'y ai croisé, outre Martine et Micaela, JF Copé et Valérie Lemercier
Je ne suis pas allée à l'ONP entre 1980 et 2014 (je ne suis pas allée à la reprise où devait figurer Kaufmann)...J'ai vu cette mise en scène lors d'une diffusion TV (mezzo ?), mais qui commençait sans doute un peu tard, parce que, fatiguée, je suis allée me coucher après l'acte d'Olympia. L'Olympia la plus drôle que j'aie vue. Et Devos était désopilante elle aussi. D'accord avec toi sur les chanteurs, même si personnellement je n'ai pas trouvé le timbre de Fabiano "peu séduisant"...
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2266
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par aurele » 12 févr. 2020, 20:47

J'ai vu cette production samedi dernier et j'ai adoré la mise en scène de Carsen, je n'avais pas vu le DVD avec Schicoff et je ne connaissais que le passage de la poupée quasiment par une vidéo youtube avec Dessay. Cette mise en scène est intelligente, très bien menée, avec une direction d'acteurs très convaincante et un jeu de mise en abyme et miroir qui fonctionne bien, propre souvent au travail de Carsen.

Direction de Elder très subtile et intéressante.

Fabiano a pour lui une vraie qualité de diction, un timbre plutôt séduisant, un vrai engagement mais l'aigu était parfois très poussif du premier balcon.

Naouri remarquable interprète dans les diables même si Dapertutto m'a moins convaincu. Miracle est le rôle dans lequel il fait le plus forte impression.

Arquez a une voix d'une rondeur magnifique, Nicklausse et Muse qui m'ont beaucoup plu.

Devos géniale dans son numéro en Olympia même si les variations manquaient un peu de folie. Mais voix passant très bien la rampe de Bastille et à l'applaudimètre, elle a mérité ses nombreux applaudissements.

Perez, Antonia très sensible et très engagée mais au timbre qui ne me séduit pas. Du premier balcon, je trouvais certains aigus très laids, indurés.

L'acte de Giulietta dans cette version est fade et je me suis endormi un peu à cause d'une fatigue accumulée les jours précédents niveau sommeil. Dans la barcarolle, Gens peinait à se faire entendre. Dommage car elle semblait bien incarner le côté hautain du personnage dans ce que j'ai vu.

Talbot très bien, surtout en Franz.

Teitgen fabuleux vocalement et interprétativement parlant en père d'Antonia surtout.

Ballestra très bien tout comme les autres seconds rôles, dont Brunet en Voix de la Mère, parfaite. En plus, l'apparition du fantôme de la mère dans cette mise en scène est un grand moment.

Quelques huées au message avant le début de la représentation des syndicats, j'ai entendu à un "honte à vous" derrière moi, cela m'a agacé.

En tout cas cette production, je comprends pourquoi elle est régulièrement reprise à l'ONP depuis une vingtaine d'années et qu'elle a traversé les directions successives.

Wim
Alto
Alto
Messages : 322
Enregistré le : 10 déc. 2017, 12:56

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par Wim » 14 févr. 2020, 09:19

Représentation du 11/2. Je m’étais attendu à une soirée médiocre mais je dois dire que c’était beaucoup mieux que ça.
Même Fabiano semblait se surpasser avec un rôle où il était autrement engagé que p ex dans le Faust à la ROH. Sa voix était puissante et traduisait même une bonne partie d’émotions. Mais les aigus sont en effet problématiques. Comme quoi on ne peut pas trop vite condamner un chanteur.

Devos l’a emporté à l’applaudimètre après son air d’Olympia. Avec raison, elle était fantastique.

Naouri et Teitgen superbes.
Arquez excellente.
Perez qui ne m’avait que moyennement plu à Amsterdam (PAG/Cav) était excellente aussi.
Gens: pas mal mais par moments la voix accuse son âge surtout dans le médium.

Très belle mes. Je dois dire que c’est la première fois que j’ai compris l’histoire. Une lecture plutôt littérale mais dans des décors attrayants et avec beaucoup d’humour.

En résumé une belle soirée d’opéra.

Abaris2
Messages : 45
Enregistré le : 10 janv. 2020, 14:44

Re: Offenbach - Les Contes d'Hoffmann - Elder/Carsen - OnP - 01/02/2020

Message par Abaris2 » 15 févr. 2020, 00:51

Wim a écrit :
14 févr. 2020, 09:19
Devos l’a emporté à l’applaudimètre après son air d’Olympia. Avec raison, elle était fantastique.
Oui Devos est formidable et cela faisait quelque temps que dans les différentes reprises de ce spectacle on n’avait pas eu une Olympia vraiment à la hauteur.
Pour être honnête c’est le seul élément vraiment mémorable de cette distribution selon moi.
Je n’ai jamais aimé Fabiano et son Hoffmann n’y changera rien. La technique est des plus discutables et c’est un ténor qui ne brille pas vraiment par ses dons d’interprète. :roll:
De toute façon Elder plombe quand même bien la soirée : c’est lent, c’est lourd et on ne compte plus les décalages. Inutile de dire qu’Altinoglu à la Monnaie il y’a quelques semaines c’était autre chose.

Répondre