Mariage russe - Fleurs de Noël - Y. Khutorestskaya - Lyon 20/12/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 760
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Mariage russe - Fleurs de Noël - Y. Khutorestskaya - Lyon 20/12/2019

Message par perrine » 23 déc. 2019, 23:23

UN MARIAGE RUSSE ANCIEN ET FLEURS DE NOËL RUSSE
CHŒURS ORTHODOXES ET CHANTS TRADITIONNELS RUSSES
Chœur de la Société Philharmonique de Saint-Petersbourg
Yulia Khutoretskaya direction


Vendredi 20 décembre, Chapelle de la Trinité, Lyon


Yulia Khutoretskaya et le chœur de la Société Philharmonique de Saint-Petersbourg nous accompagne en cette veille de noël dans une soirée à double thème. A capella toute la soirée (hormis 2 mélodies accompagnées de gousli), la première partie est une suite de mélodies sur le thème d’un « mariage russe ancien » puis dans la deuxième partie ce sont des chants orthodoxes russes de Noël.

6 hommes et 5 femmes composent le chœur mené de main de maître par l’une d’entre eux, Yulia Khutoretskaya.

La première partie, folklorique, permet de goûter à diverses ambiances bucoliques ou mélancoliques sur le thème du mariage. La mise en espace permet de porter les ambiances des textes : une danse avec rythmique au talon, quelques appeaux pour le vol de canards, des accompagnements vocaux ou borborygmes imitant des guitares lors d’une balade, ou le vent dans les branches, ou encore des jeux de tissus dévoilant des canevas, ou le voile de mariée. Tout cela est fait dans une fluidité remarquable, et la qualité du chant, ainsi que sa projection ne se sont jamais altérés lors des mouvements des chanteurs.
La deuxième partie, plus solennelle, plus spirituelle est faite de diverses mélodies issues du répertoire orthodoxe, qui sont des hymnes au Christ, des réjouissances à la vierge marie, des berceuses pour l’enfant Jésus et des koliadka (des chants de noël traditionnels ukrainiens). Ainsi alternent des chants aux écritures de style plain chant, des œuvres aux sonorités et accents plus occidentaux ou des œuvres que l’on associe instinctivement à du traditionnel russe.
Dans les deux parties, des morceaux mettent en valeur certains solistes de l’ensemble. Cela nous permet d’apprécier la profondeur des basses (Ilia Stupkin et le colosse Dmitry Vorobiev), le timbre riche et chaleureux du ténor Nikita Podolsky, ou encore la belle voix moirée de l’alto Maria Romanova.

C’est ainsi un formidable voyage musical à travers les régions de Russie qui nous est proposé ce soir. Les nuances sont très caractéristiques de cette âme musicale russe faite de plaintes et de mélancolies mais aussi de force et de compassion.

Perrine
Le problème quand on trouve une solution, c\'est qu\'on perd une question.

Répondre