Donizetti – Lucia di Lamermoor – Abbado / Grinda – MC – 17-11/2019

Représentations
Répondre
Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 3025
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Opéra de Monte-Carlo 2019/2020

Message par raph13 » 19 nov. 2019, 10:28

Remigio2 a écrit :
19 nov. 2019, 09:49
la belle Lucia de Peretyatko :coeur2:, au médium corsé, a un peu de mal à exister malgré une très belle (et sobre) scène de la folie au glass harmonica et (presque) tous les contre-ré à la fin des strettes et cabalettes (n'en déplaise au loggionista anonyme qui a trouvé bon de huer tout seul dans son coin à la fin de "Ardon gli incensi").
Forcément ce sont des mi bémol donc si elle a chanté des ré :lol:
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Remigio2
Alto
Alto
Messages : 389
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Re: Opéra de Monte-Carlo 2019/2020

Message par Remigio2 » 19 nov. 2019, 10:47

S'il faut préciser si le ré est dièse ou bémol, on est pas sortis :lol:

Sinon, je viens de ré-écouter ma bande: 15 secondes montre en main pour la dernière note (dont je ne me hasarderai plus à dire laquelle c'est :wink:) à la fin de la cabelette de Enrico au I 8O

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Avatar du membre
Remigio2
Alto
Alto
Messages : 389
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Donizetti – Lucia di Lamermoor – Abbado / Grinda – MC – 17-11/2019

Message par Remigio2 » 19 nov. 2019, 10:52

Une Lucia di Lamermoor superlative au Grimaldi Forum dimanche pour fêter dignement la fête nationale monégasque (le public a chanté l'hymne en patois debout la main sur le coeur avant la représentation) emmenée par un quintet masculin chargé à la testostérone (mention spéciale à Artur Ruciński à la longueur de souffle impressionnante*). Face à cette bande de mâles alpha en rut (où Edgardo n'est pas le moins antipathique de la bande), la belle Lucia de Peretyatko :coeur2:, au médium corsé, a un peu de mal à exister malgré une très belle (et sobre) scène de la folie au glass harmonica et (presque) tous les contre-ré (dièse pour faire plaisir à Raph13 :wink:) à la fin des strettes et cabalettes (n'en déplaise au loggionista anonyme qui a trouvé bon de huer tout seul dans son coin à la fin de "Ardon gli incensi"). Chœurs et orchestre parfaits qui font honneur au bel canto (le neveu Abbado, c'est quand même autre chose que Pido :2guns:). Belle mise en scène de Grinda avec utilisation intelligente des vidéos et qui évite de trop se prendre la tête avec des concepts post-modernes fumeux (suivez mon regard :akuma:). Retransmission vidéo à suivre sur Internet et/ou Mezzo.

Distribution complète ici: https://www.opera.mc/fr/2019-2020/lucia ... ermoor-137

R.

* 15 secondes montre en main sur la dernière note de sa cabalette du I d'après ma bande :Jumpy:
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

titoschipa
Alto
Alto
Messages : 389
Enregistré le : 12 juin 2018, 20:56

Re: Donizetti – Lucia di Lamermoor – Abbado / Grinda – MC – 17-11/2019

Message par titoschipa » 19 nov. 2019, 21:39

Je partage cet avis sur la représentation de dimanche. Olga un peu fatiguée m’a t il semblé ( je ne parle pas des suraigus dont je me contrefiche) mais quelle présence, quelle assurance , une vraie belcantiste comme Marielle Devia avec qui elle a étudié faut-il le rappeler. Les hommes en grande forme ; admirable Artur Rucinski surtout. Excellent orchestre et chœurs, merci maestro ! Enfin, une mise en scène qui autorise le rêve!

Répondre