Dvořák - Rusalka - Debus/McVicar - Toronto - 10/2019

Représentations
Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2112
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Dvořák - Rusalka - Debus/McVicar - Toronto - 10/2019

Message par Snobinart » 23 oct. 2019, 09:19

Forcément si tu compares un timbre à une maîtrise technique tu vas pas trouver ton compte. Je pense au contraire que la maîtrise technique absolue de Radvanovsky lui permet bien plus de nuances et de sons filés que chez ses consoeurs. La dimension de voix (vs le volume confidentiel de Renée) met sa Rusalka dans une autre dimension. C'est aussi pour ça que Neef lui a proposé de reprendre le rôle.

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10994
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Dvořák - Rusalka - Debus/McVicar - Toronto - 10/2019

Message par Bernard C » 23 oct. 2019, 10:18

Absolument.
Bien sûr , j'ai entendu Renée plusieurs fois au théâtre , ce fut longtemps mon dessert lacté , un enchantement de Rusalka sous la lune.
Une voix entre langue et lèvres goûteuses
Je ne renie pas Fleming et le bonheur qu'elle m'a donné.

La Rusalka de Willis Sørensen lui est cependant supérieure désormais et celle de Radva emporte encore ailleurs.
Ce que Radva peut faire , c'est justement porter ce qu'il y a dans la combinatoire du mythe de Kvapil , fécondité et mort et par dessus tout le désir.

Et pour ça Radva y met tout son art et emploie tous les ressorts de sa technique.
C'est parfois rude et angoissé , c'est intrinsèquement tendu , y compris dans le chant à la lune qui n'est pas ni prière ni rêverie.

Et elle réalise ça avec une "facilité" stupéfiante ( le soir où j'y étais ce fut un triomphe absolu)

Quant à la mise en scène de McVicar elle est tout sauf littérale.

Elle n'est pas deconstructiviste si c'est ça que tu veux dire, c'est à dire qu'elle ne dit pas le contraire de l'œuvre , mais elle montre des composantes extrêmement originales dans la dimension fantasmatique de l'ouvrage .Le fantastique est interprété dans ses rapports au sexe ,au pouvoir , à l'emprise ; la mort de l'homme accompagne la mort du monde et la trahison est défaite de tous.

Ce n'est pas simple décor.

Il faut cesser de considérer que par ce qu'une mise en scène ne nous expose pas à l'exhibition de la poubellication contemporaine qu'elle n'est que convention illustrative et académisme traditionaliste.

Je pourrais en parler longtemps de cette mise en scène et de ce qu'elle bouleverse.
Je pensais que mettre une photo d'une des villégiatures préférées de François Ferdinand ferait un peu réagir la noble assemblée d'odb.

bz

Bernard
( c'est à Konopiště qu'est exposée la balle qui tua François Ferdinand à Sarajevo ) :wink:
Aretha Franklin remplace Pavarotti dans Nessun Dorma
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10994
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Dvořák - Rusalka - Debus/McVicar - Toronto - 10/2019

Message par Bernard C » 05 nov. 2019, 19:11

Un ami bienveillant me signale que Sondra Radvanovsky publie sur son FB un enregistrement intégral de cette représentation de Rusalka diffusé sur Voldemort.

( Merci , bz)

Bernard
Aretha Franklin remplace Pavarotti dans Nessun Dorma
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
Il prezzo
Ténor
Ténor
Messages : 678
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Dvořák - Rusalka - Debus/McVicar - Toronto - 10/2019

Message par Il prezzo » 06 nov. 2019, 12:44

Bernard C a écrit :
05 nov. 2019, 19:11
Un ami bienveillant me signale que Sondra Radvanovsky publie sur son FB un enregistrement intégral de cette représentation de Rusalka diffusé sur Voldemort.

( Merci , bz)

Bernard
👍👍👍

Répondre