Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Représentations
Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2208
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par aurele » 28 mai 2019, 19:59

J'ai eu confirmation par Il Pomo d'Oro que cela a été enregistré en parallèle de la tournée pour parution chez Erato même si pas de date.

Paris
Soprano
Soprano
Messages : 95
Enregistré le : 31 déc. 2004, 00:00
Contact :

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par Paris » 28 mai 2019, 20:39

Michel a écrit :
28 mai 2019, 16:12
Bernard C a écrit :
28 mai 2019, 15:51
Michel a écrit :
28 mai 2019, 15:47

Ayant assisté au splendide concert à la Philharmonie de Luxembourg qui a inauguré cette tournée (avec la même distribution) le 14 mai dernier, je ne peux qu'abonder dans ce sens. Je n'en dis pas plus pour le moment afin de vous laisser juges mais ça vaut vraiment le coup...
Tu pourrais nous en dire plus justement :wink:
( Je risque à la sortie du spectacle d'être beaucoup moins discret que toi :P )

Bernard
J'attendais plutôt que vous puissiez juger sur pièces avant d'en discuter mais si tu insistes.... :mrgreen:
- Joyce DiDonato absolument royale et très investie dramatiquement (rien que le jeu avec ses lunettes, vous verrez...)
- Elsa Benoit tout à fait adéquate en Poppée (surtout en seconde partie) même si pas tout à fait au même niveau que le reste en terme de projection et de liberté vocale
- Franco Fagioli refait du 100% Fagioli ce qui personnellement commence à me lasser et pourtant, Dieu m'est témoin que j'ai été un des premiers à l'encenser après l'Artaserse de Nancy (cf. mon avatar). Mais là ça devient un peu du cirque et AMHA perd en précision et en justesse même si cela reste toujours aussi spectaculaire et emporte toujours l'adhésion du public.
- Tout le contraire de Xavier Sabata, beaucoup moins exhibitionniste mais bien plus poétique et émouvant
- Luca Pisaroni grandiose et impeccable comme d'hab (un vrai luxe pour ce rôle, enregistrement discographique probablement prévu à la clé)
- Excellents seconds rôles très bien caractérisés et chantés
Beaucoup d'énergie et de dramatisme chez Il Pomo d'Oro et son chef.

Ceci dit, la musique baroque en petit formation risque de sonner un peu léger dans la grande salle du TCE pour ceux qui seront loin. A la Philharmonie de Luxembourg, j'ai pu heureusement me replacer en deuxième partie et l'impact et l'implication de tous étaient tout autres.
AMHA ??? = traduction pour les non-initiés s'il vous plait? Merci bien.
\\\"Je suis gai, soyons gais, il le faut, je le veux!\\\"

paco
Basse
Basse
Messages : 8672
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par paco » 28 mai 2019, 22:46

Paris a écrit :
28 mai 2019, 20:39
AMHA ??? = traduction pour les non-initiés s'il vous plait? Merci bien.
A Mon Humble Avis

Paris
Soprano
Soprano
Messages : 95
Enregistré le : 31 déc. 2004, 00:00
Contact :

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par Paris » 29 mai 2019, 07:16

Ah d'accord! Connaissais pas. Je cherchais du côté des chanteurs, comme on lit souvent des AN, YE, JK, AH et autres BUM ici (ce qui personnellement m'agacent au plus au point). Mais ça, c'est nouveau et plutôt sympa :)
\\\"Je suis gai, soyons gais, il le faut, je le veux!\\\"

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10592
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par Bernard C » 29 mai 2019, 20:24

Première partie :

C'est chiant comme la pluie.
Et Fagioli qui fait son cirque.
Un Claudio rustique à la voix grossière
Une voix de soubrette pour Poppea
Un Ottone engorgé
Un agité dans le vide à la direction
Une violoncelliste qui a le bas de la jambe gauche filé....

Bernard
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10592
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par Bernard C » 29 mai 2019, 22:06

Seconde partie

Par un chapelet d'airs sublimes, DiDonato sauve la soirée.
Fagioli virtuose.

Bernard

Le " Pensieri, voi mi tormentate" divin
"nul être ne va au néant considérant la certitude de sa mort et l'incertitude de son heure" . Léonard au Clos-Lucé

juste pour vous :
https://youtu.be/BWBFzDENf08

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2208
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par aurele » 29 mai 2019, 22:36

Merci pour ce retour Bernard.

Je ne doute pas que Joyce DiDonato soit très bien dans ce rôle, en me fiant uniquement à son "Pensieri voi mi tormentate" dans son disque "In War & Peace". Et je pense que scéniquement dans la production du Met de McVicar, elle sera très intéressante. On sent que ce rôle lui tient à cœur puisqu'elle va le chanter également dans la production de Kosky au ROH.

Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1228
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par philopera » 29 mai 2019, 22:43

Divine Di Donato ...je ne dirai plus jamais de mal d'elle ! c'était formidable
Fagioli est le frère jumeau de Bartoli :virtuosité ébouriffante et des caisses sur scène...il laisse pantois
Sabata emouvant mais c'est vrai que c'est du chant confidentiel
Point noir de la soirée : La Poppée d'Elsa Benoit , personnage qu'on voit beaucoup! quand Handel est chanté comme ça c'est vraiment chiant comme dit Bernard
J'ai passé quand même une très bonne soirée

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14166
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par PlacidoCarrerotti » 29 mai 2019, 23:13

J'ai failli mourir en première partie, tout en luttant contre le sommeil.

La partition s'améliore avec le dernier air d'Ottone qui clôt la première partie, mais même en seconde partie il n'y a pas beaucoup de scènes très intéressantes.
Effectivement, le " Pensieri, voi mi tormentate" était divin (et pas applaudi 8O ) et Journal Du Dimanche au top.
Historiquement , c'est intéressant (opéra vénitien, jeune Haendel, etc.) mais quelle purge : je ne me souvenais pas m'être emmerdé à ce point là avec ACA en 2003. soit c'était salement coupé, soit je deviens moins résistant à la souffrance.
FF fait du FF, je comprends que ça puisse agacé, mais le rôle s'y prête AMHA.
Xavier Sabata n'a plus beaucoup de voix (ça s'améliore à la longue) mais c'était le plus émouvant.
Elsa Benoit en mode soubrette pour reprendre l'image de Bernard.

Pas fan du chef. C'est élégant, comme du William Christie, mais en fade et la pâte orchestral est insignifiante. D'habitude on a des orchestres nerveux mais un peu secs, ou des orchestres élégants mais avec une relative opulence. Là c'est le pire des deux mondes pour moi. Je m'étais déjà fait cette réflexion pour le Serse, mais là ça s'aggrave.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14166
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Haendel - Agrippina- vc- Emelyanychev (tournée 2019)

Message par PlacidoCarrerotti » 29 mai 2019, 23:17

aurele a écrit :
29 mai 2019, 22:36
Merci pour ce retour Bernard.

Je ne doute pas que Joyce DiDonato soit très bien dans ce rôle, en me fiant uniquement à son "Pensieri voi mi tormentate" dans son disque "In War & Peace". Et je pense que scéniquement dans la production du Met de McVicar, elle sera très intéressante. On sent que ce rôle lui tient à cœur puisqu'elle va le chanter également dans la production de Kosky au ROH.
Je n'imagine pas cet ouvrage ne pas être abondamment coupé à Londres ou NY !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Répondre