Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Représentations
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5405
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par Loïs » 22 déc. 2018, 01:33

Représentation du 21 décemebre

Oh oui Placido tu as raison: partition et livret sont magnifiques. Et encore plus dans cette version française où Hamlet n’empile pas son cadavre sur la montagne qui gît déjà mais est condamné à devenir un roi mort vivant.
Pourtant ce n’est que mon troisième Hamlet après la référence inoubliable du Chatelet et la triste Berezina vocale de Ciofi à Marseille (qui m’empêcha de la revoir avant Stuarda au TCE par surprise, très bonne d’ailleurs)

Degout est l’Hamlet absolu par la voix, par le style et par le jeu. Avec lui on ne se pose à aucun moment la question incongrue: pourquoi un baryton et non un ténor ?
Devant une telle prestation on n’a pas forcément envie de détailler, on se contente de saluer (et se dire heureux d’être son contemporain).
Mais s’il fallait retenir des moments qui impriment la mémoire: le fascinant face à face avec Varnier au premier acte qui fait exploser la salle et retarde le redémarrage de l’orchestre & ce second acte sidérant par la folie qui semble gagner le prince.

Devielhe plus performante dans les rôles de filles « toutes douces » comme dirait Foresti que dans celles qui tiennent la scène (Cunégonde ou Zerbinette) ne pouvait qu'offrir une belle version de la diaphane Ophelie.
J’ai lu et entendu que Deviehle pâlissait devant Dessay ou Degout. Il n’en est rien: Ophélie n’a pas participé au crime comme son père et n’est pas hantée comme Hamlet. Elle n'a pas de palette dramatique à exprimer; Il s’agit d’une pure jeune fille, victime collatérale. On ne lui demander que d’incarner un idéal de pureté et de beauté flétri par le monde. Et Devielhe va l’incarner, au sommet dans le trio, et bien sur plus encore lors de la scène de la folie. Ses piani aigus sont l’image sonore de cette beauté et de cette pureté. Aucun homme digne de ce nom ne peut ne pas vouloir la prendre dans ses bras

Brunet est l’actuelle titulaire du rôle qui semble lui être automatiquement attribué. Pour elle : le métier, le métier, le métier vous dis je. Il lui suffît d’une inflexion de voix pour passer de la sensualité un peu vulgaire et mure de l’amante à la tendresse inquiète de la mère ou à la terreur de la coupable. Peut être juste une vaillance moindre qu’à Marseille.
Alvaro est le Claudius qui lui faut: la voix timbrée est celle de l’ambition, la composition veule celle du traitre

Helene soulignait à juste titre le plateau des seconds rôles . En effet c'est à son niveau que l’on juge la qualité d’un spectacle. Alors que dire d’une production qui aligne Behr, Varnier (le luxe d’ue distribution, la classe d’une prestation) mais aussi ici Amiel ou Legoux et Dubruque que je découvrais?

J’ai toujours eu un problème avec l’acoustique de Favart et il me faut du temps à me faire aux sonorités sortant de la fosse. Pour autant si je ne pense pas avoir reconnu l’orchestre du siècle (mais rien d’indigne loin de là) j’ai indubitablement apprécié la baguette de Langrée et qui semble porter le spectacle

Cette mise en scène / vidéo qui ne laisse aucun répit aux chanteurs et choristes en les filmant au plus près sur et hors scène présente un avantage certain: mettre en valeur la remarquable direction d'acteurs et la qualité des prestations de chacun des artistes : on va de regard en regard et un néophyte comprendra aisément que pour chanter il faut d'abord être habité par le rôle : magnifique démonstration hier soir (et Degout à plusieurs coudées d'avance).
C'est brillant, extrêmement intelligent (la force du spectre dans la salle, cette folie du meurtre de Gonzague et l'enchantement visuel de la mort si seule d'Ophélie!) mais il manque peut être ce "quelque chose de pourri au royaume de Danemark" qui imprégnait la vision mortifère de Marseille

Magnifique soirée au final

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1511
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par zigfrid » 22 déc. 2018, 15:44

Je suis d'ccord avec toi concernant la mise en scène, Degout et dans une moindre mesure Devieilhe.
Mais pas du tout concernant Brunet, qui est un supplice pour les oreilles dès qu'elle atteint l'aigu forte: le duo avec Hamlet la met très en peine, et pour ma part l'écoute fut particulièrement douloureuse; dommage car dans la partie "mezzo" la voix est magnifique; mais dans la partie haute de la tessiture c'est assez problématique..elle me rappelle Rita Gorr que je n'ai jamais pu supporter (sa grande scàne d'Amnéris dans l'intégrale de Solti est pour moi l'une des pire choses jamais entendues au disque).
Concernant Devieilhe, le chant est très beau, très musical; et sa scène de la mort était magnifiquement exécutée; mais la voix est assez mince et l'aigu est un peu aigrelet par moment; il lui manque davantage de rondeur, de brillance, et surtout de ses inflexions "pathétiques" dans la voix lors de sa scène finale, qu'ont si bien restituées Anderson au disque et Sumi Jo lors de son incarnation en concert à Amasterdam il y a quelques années.
J'ai vraiment aprécié la mise en scène, intelligente et lisible (avec quelques moments magnifiques comme la mort d'Ophélie).
Une très belle représentation

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5405
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par Loïs » 22 déc. 2018, 19:11

zigfrid a écrit :
22 déc. 2018, 15:44
Mais pas du tout concernant Brunet, qui est un supplice pour les oreilles dès qu'elle atteint l'aigu forte: le duo avec Hamlet la met très en peine, et pour ma part l'écoute fut particulièrement douloureuse; dommage car dans la partie "mezzo" la voix est magnifique; mais dans la partie haute de la tessiture c'est assez problématique..elle me rappelle Rita Gorr que je n'ai jamais pu supporter (sa grande scàne d'Amnéris dans l'intégrale de Solti est pour moi l'une des pire choses jamais entendues au disque).
Concernant Devieilhe, le chant est très beau, très musical; et sa scène de la mort était magnifiquement exécutée; mais la voix est assez mince et l'aigu est un peu aigrelet par moment; il lui manque davantage de rondeur, de brillance, et surtout de ses inflexions "pathétiques" dans la voix lors de sa scène finale, qu'ont si bien restituées Anderson au disque et Sumi Jo lors de son incarnation en concert à Amasterdam il y a quelques années.
Là nous sommes sur des choix très subjectifs de voix. Les aigus de Brunet ne m’ont pas gêné même su j’ai reconnu que la voix n’avait plus la même vaillance mais cela s’est surtout senti lors du duo avec Claudius qui n’est pas au demeurant la plus belle partie de la partition. Pour moi elle est Gertrude par le physique, le jeu et la voix qui expriment la complexité du personnage mais je sais qu’elle a une vraie signature vocale donc on y adhère ou pas.
Pour Deviehle, « ritornare al passato sara un progressi »: sa voix s’inscrit dans la grande tradition de voix plus légère en adéquation avec le personnage sans tenir compte de versions récentes plus dramatiques. Pour fois ce fut une bouffée de fraicheur

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1511
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par zigfrid » 22 déc. 2018, 22:26

Oui d'accord concernant Devieilhe, à un moment je me suis dit qu'on avait l'impression d'entendre une colorature à la francaise de la "grande tradition", enfin je ne sais comment dire ..

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5405
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par Loïs » 23 déc. 2018, 05:28

zigfrid a écrit :
22 déc. 2018, 22:26
Oui d'accord concernant Devieilhe, à un moment je me suis dit qu'on avait l'impression d'entendre une colorature à la francaise de la "grande tradition", enfin je ne sais comment dire ..
farpaitement

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14161
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par HELENE ADAM » 23 déc. 2018, 22:29

Encore une séance (troisième), encore scotchée, bon c'est l'oeuvre elle-même je crois mais aussi son interprétation, Langrée, Degout, Deviehle, et les autres. Une ambiance spéciale. Public conquis par une oeuvre qu'il ne connaissait pas trop avant...
J'ai croisé d'autres Odbiens tout aussi fascinés... :wink:

PS : oh que oui Deviehle nous donne une Ophélie de rêve, sans affect, sans surjouer, juste éperdue, perdue, concentrée sur son incompréhensible malheur, oh que oui, les larmes jaillissent tant c'est vrai et sincère dans la douceur extrême du chant intériorisé, génial...

PS2 : le 6 janvier sur France Musique
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7270
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par MariaStuarda » 23 déc. 2018, 23:41

Eh ben, Hélène, c’est le spectacle de l’année :lol: (même Otello n’a pas eu ces honneurs)

(J’avoue que je suis assez interrogatif sur ce qui peut amener à voir un tel spectacle trois fois de suite)
(Sais tu qu’il y a des spectacles extraordinaires a voir à Paris en ce moment notamment une Fanny Ardant juste incroyable dans “Hiroshima mon amour”)

paco
Basse
Basse
Messages : 9246
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par paco » 24 déc. 2018, 00:15

MariaStuarda a écrit :
23 déc. 2018, 23:41
Eh ben, Hélène, c’est le spectacle de l’année :lol: (même Otello n’a pas eu ces honneurs)

(J’avoue que je suis assez interrogatif sur ce qui peut amener à voir un tel spectacle trois fois de suite)
(Sais tu qu’il y a des spectacles extraordinaires a voir à Paris en ce moment notamment une Fanny Ardant juste incroyable dans “Hiroshima mon amour”)
Je pense que Hélène a expliqué sa fascination : l'oeuvre elle-même. Ce que je peux comprendre car, il y a quelques années, après avoir vu cet opéra pour la première fois grâce à un live du Met (avec Keenlyside), je me le suis repassé en boucle sur mon PC cinq fois d'affilée !
Et si on se dit, en plus, qu'on n'est pas prêt de revoir cet opéra programmé à Paris avant longtemps (car pas assez branchouille ni pas assez inscrit dans le répertoire des 10 opéras incontournables), je comprends qu'Hélène se dise "maintenant ou jamais" ;-)

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7270
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par MariaStuarda » 24 déc. 2018, 00:20

En effet, c’est une option ...

Mais, s'il est vrai que c'est une très belle oeuvre, il y a d'autres moyens d'approfondir le plaisir en allant notamment chercher les témoignages enregistrées (avec Dessay, bien sûr, reine absolue des Ophélie, Massis, Ciofi, etc. et Keenlyside !)

Après, cette remarque était sans agressivité aucune, juste de l'étonnement. Chacun fait ce qui lui plait :wink:

paco
Basse
Basse
Messages : 9246
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Thomas - Hamlet- Langrée/Teste- OC- 12/2018

Message par paco » 24 déc. 2018, 00:53

MariaStuarda a écrit :
24 déc. 2018, 00:20
Après, cette remarque était sans agressivité aucune, juste de l'étonnement. Chacun fait ce qui lui plait :wink:
Oui, ne t'inquiète pas, c'est juste que le post d'Hélène m'avait amusé car je me suis complètement retrouvé dans son coup de foudre pour l'oeuvre !

Répondre