Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Représentations
Avatar du membre
Snobinart
Basse
Basse
Messages : 2151
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par Snobinart » 15 avr. 2018, 06:42

Si je vous comprends bien les new-yorkais, De Billy ne vous gache rien ? (Je suis à NYC la semaine prochaine)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14427
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par HELENE ADAM » 15 avr. 2018, 07:25

Vision certainement différente en retransmission cinéma (en direct) puisque le son de l'orchestre est atténué ce qui fait que par moment on ne l'entend quasiment plus ou alors en bruit de fond. De Billy nous a donné des tempi assez vifs dès l'ouverture, pour le reste j'ai eu du mal à juger du comportement précis de l'orchestre sous sa baguette. Cette manie de monter le son des chanteurs en retransmission m'a semblé poussé à l'extrême hier, cela finit par beaucoup déformer la réalité... mais bon :wink:

Au delà du couple Yoncheva-Beczala qui nous a offert une très belle prestation, très engagée, dans deux rôles qui leur vont très bien vocalement et scéniquement (dans les limites des situations un peu ridicules de cet opéra), je crois que la grande réussite de la soirée tient au fait qu'on avait 6 rôles de très grande tenue ce qui est assez rare dans n'importe quel opéra.

Le rôle de Luisa convient parfaitement à Sonya Yoncheva, probablement un de ses meilleurs rôles (et bien meilleur pour moi que sa Tosca...), où sa grâce juvénile autant que sa voix au timbre si expressif qui transmet une émotion à chaque minute font merveille. Elle se promène dans ce rôle avec un talent insolent qui la place très haut dans le coeur du public qui lui a réservé une belle ovation, y compris au cinéma ( :wink: ). Un vrai très grand plaisir. Beczala aussi trouve là un rôle qui lui convient bien mieux que l'Edgardo où je l'ai vu récemment à Munich (j'écris cela en écoutant Grigolo dans ce rôle, représentation du MET, et... bon c'est superlatif à l'inverse). Il fait preuve d'une sacrée vaillance réussissant tous les airs un peu difficiles tout en ayant un jeu, sans doute un tout petit peu emprunté (sa passion pour Luisa n'est pas tout à fait abandonnée...) mais globalement convainquant. Ce n'est pas une bête sexuelle comme son collègue italien...( :wink: ).

J'ai trouvé Plácido Domingo en grande forme dans un Miller émouvant et "juste", même si lors d'un des duos avec Beczala on avait vraiment l'impression de l'affrontement entre deux ténors. Dans l'ensemble il est scotchant tant dans le chant que dans le jeu. Sa présence apporte énormément à la perfection de l'ensemble. Mais les deux artistes les moins connus du lot, ont été, pour moi, les plus étonnants de tous les points de vue : Alexander Vinogradov en Walter (ses débuts au MET si j'ai bien compris) et Dmitry Belosselskiy en Wurm, complètent une distribution "idéale" en apportant leur "plus" personnel, dans un chant très verdien et vocalement très agréable à l'oreille, doublant le tout d'un "jeu" absolument parfait malgré l'évidente limite de la direction d'acteur.
Quant à la Federica d'Olesya Petrova, elle a tout ce qu'il faut également pour chanter dans la cour des grands.

Dommage qu'autant de talents se soient retrouvés dans une mise en scène quelconque, aux décors classiques (et lourds), certes, mais avec ce genre de metteur en scène qui attachent surtout de l'importance à ce qu'on voit bien dans quelle pièce et quel lieu on se situe et qui, pour ce faire, décide au MET (là où les changements de décors sont les plus longs) de les modifier trois fois durant l'acte 1, trois fois durant l'acte 2, et deux fois durant l'acte 3. Arrêt de jeu et cassage du rythme musical à chaque fois....Quel dommage.... :cry:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

muriel
Basse
Basse
Messages : 2968
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par muriel » 15 avr. 2018, 08:06

magnifique représentation dans un cinéma au son parfait (un peu fort pour moi)
Yoncheva éblouissante de bout en bout, rayonnante, fraiche, émouvante. elle a retrouvé ses aigus et fait même des nuances. on frôle la perfection.
Beczala très bon, étonnant à l'acte III (Otello).
Domingo assez insupportable au I, magnifique au III, très touchant. quel plaisir de la voir chanter avec Sonya quand on connaît le parcours de celle-ci.
les 3 duos, Luisa Worm, Luisa Miller et Luisa Rodolfo m'ont fait pleurer.
2 basses excellentes, surtout le papa.
la mezzo a un peu fait rire. décidément, le physique est un critère au cinéma.
je crains pour la prochaine Cendrillon...

sur réseau social, Sonya déclare avoir chanté à la mémoire de Malgoire :"Cher Jean-Claude, J'ai chanté aujourd'hui en pensant à toi... J'ai chanté un opera presque inconnu, comme ces rares perles que tu aimais et que tu nous enseignais. Tu m'as donné une chance, tu as cru en moi dans mes debuts et ce temps restera dans mon coeur gravé à jamais. Ma premiere Cleopatra, mon premier Stabat de Rossini et celui de Pergolese et mon premier Requiem de Verdi... Des monuments que j'ai appris avec toi, pas seulement à les chanter, mais à les aimer, les servir avec respect, curiosité et adoration. Tu es un oiseaux rare de bonté et une âme gigantesque de humanité, d'art et de musique infinie. Je t'aime et tu vas me manquer! Merci pour tout!"

valery
Ténor
Ténor
Messages : 874
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par valery » 15 avr. 2018, 08:47

Je suis complètement ignare et dépassé : qui présentait pour les cinémas cette Luisa Miller depuis les coulisses ? Est-ce quelqu'un de connu (sauf de moi) ? Je n'ai même pas saisi son nom au tout début.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14427
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par HELENE ADAM » 15 avr. 2018, 08:58

valery a écrit :
15 avr. 2018, 08:47
Je suis complètement ignare et dépassé : qui présentait pour les cinémas cette Luisa Miller depuis les coulisses ? Est-ce quelqu'un de connu (sauf de moi) ? Je n'ai même pas saisi son nom au tout début.
En tous cas ce n'était pas Ailyn Perez annoncée sur le programme... :lol:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

valery
Ténor
Ténor
Messages : 874
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par valery » 15 avr. 2018, 09:10

Et comme il était écrit sur le programme du cinéma dans lequel j'étais "Bryan Hymel", j'ai été perturbé en me disant qu'il avait bien changé...

muriel
Basse
Basse
Messages : 2968
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par muriel » 15 avr. 2018, 09:11

Anthony quelque chose, inconnu au bataillon
il aurait remporté un concours Operalia

dany54
Messages : 41
Enregistré le : 02 déc. 2012, 00:00

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par dany54 » 15 avr. 2018, 09:25

Anthony Roth Costanzo

Avatar du membre
Oylandoy
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 1037
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Contact :

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par Oylandoy » 15 avr. 2018, 09:31

L'air de New York a ressuscité de Billy, c'est magique, il était nul à Paris, il me semble...
la mélodie est immorale
Nietzsche

valery
Ténor
Ténor
Messages : 874
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Verdi - Luisa Miller - de Billy / Moshinsky - NY Metropolitan Opera - 04/2018

Message par valery » 15 avr. 2018, 09:40

Oylandoy a écrit :
15 avr. 2018, 09:31
L'air de New York a ressuscité de Billy, c'est magique, il était nul à Paris, il me semble...
J'ai beaucoup aimé sa direction, dès l'ouverture, pleine de fougue.

Répondre