Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Représentations
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5278
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par micaela » 13 août 2017, 23:38

HELENE ADAM a écrit :
13 août 2017, 22:33
HELENE ADAM a écrit :
13 août 2017, 19:02
Qui connait la soprano Vittoria Yeo qui succède à Anna Netrebko dans cet Aida pour les dernières séances du festival (avec Yussif Eyvazof en Radamès)?
dongio a écrit :
13 août 2017, 21:22
J'espère que ce n'est pas le pseudonyme de Hui He...

:lol:

Mais il semble bien qu'elle ne soit pas très connue... étrange distribution alternative quand même, sachant que les prix (astronomiques) sont les mêmes...
D'après ce que j'ai pu trouver, c'est une jeune soprano coréenne remarquée par Muti alors qu'elle interprétait Lady Macbeth au festival de Ravenne en 2013. Depuis, elle a en particulier chanté à Salzbourg dans Ernani (en version concert) sous la direction de Muti. Ca doit être un choix de Muti...
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9121
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par jerome » 14 août 2017, 00:15

bibi21 a écrit :
13 août 2017, 16:50
jerome a écrit :
13 août 2017, 14:46
C'est Ekaterina Semenchuk qui va souffrir des comparaisons: C'est une belle Amnéris mais qui a eu le tort bien involontaire de passer après Anita Rachvelishvili qui a incarné le rôle de manière assez incandescente à Orange, mais même si on la compare à elle-même dans la version Pappano, on la sent moins à l'aise, plus crispée vocalement avec un vibrato parfois un peu trop ostensible ... Ceci dit on reste à un très haut niveau ...

Je vais être beaucoup plus sévère avec Francesco Meli qui, certes, m'a délivré visuellement des postures bovino-grotesques d'Alvarez (de ça je le remercie car il est quand même beaucoup plus agréable à regarder!) mais qui, malheureusement n'a pas été un Radamès spécialement convaincant non plus mais pour plein d'autres raisons: sur le plan scénique, je l'ai trouvé terriblement indiffférent et j'ai envie de dire: comme d'hab! Déjà dans d'autres rôles, il m'a fait cette impression d'avoir un visage imperméable à toute forme d'émotion ... C'est tout de même assez surprenant ... Et puis alors vocalement, où était passé Radamès ?? Meli chante bien, de manière nuancée mais il manque les moyens vocaux adéquats. Que ça sonne étriqué!!! Il a été tout le contraire d'Alvarez (qui lui a davantage les moyens mais pas le reste!). Du coup moi aussi je me pose la question: quels sont les grands Radamès actuels dans le circuit ? je crains bien qu'il n'y en ait aucun d'authentique. Certains vont répondre qu'il y a Kaufmann, le Radamès de la version Pappano. Moi je réponds oui et non parce que Kaufmann a été flatté par le confort du studio et par la salle de concert à Rome (j'ai le live et déjà là, on entend quand même que la voix est beaucoup moins grande que celle de sa partenaire ...) et qu'il n'a jamais chanté le rôle scéniquement ...
d'accord ! et Meli est sans aucun intérêt !!!
Ils sont loin, très loin nos grands Radamès ...

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9121
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par jerome » 14 août 2017, 00:32

abfab a écrit :
13 août 2017, 21:48
En live Meli a une très bonne projection, ce qui est assez surprenant. Il est deux fois plus puissant que Kaufmann à ce niveau. On n'a jamais besoin de faire d'effort particulier pour l'entendre comme c'est souvent le cas avec l'allemand.
Il est très difficile de comparer les deux pour le reste tant les émissions vocales sont différentes.
Alors ça je suis désolé mais par définition toute comparaison est toujours possible et aisée et même s'impose dès lors que 2 chanteurs abordent le même rôle. Moi je veux bien que Meli ait une projection vocale 2 fois plus puissante que Kaufmann. Tout est très relatif dans les 2 cas de toute façon! Quand le Radamès de Kaufmann sera aussi puissamment projeté que le Radamès de Domingo et que le Radamès de Meli sera aussi puissamment projeté que le Radamès de Pavarotti, on en reparlera hein ? Parce que franchement c'est carrément pas le cas! On en est loin! Très très loin!
Et si à l'époque on pouvait s'amuser à se poser la question de savoir qui de Domingo et de Pavarotti avait la voix la plus puissante, aujourd'hui c'est la question inverse qu'on est en droit de se poser concernant Meli et Kaufmann: lequel des deux a la moins petite voix ?? Or, et c'est là que je voulais en venir, Radamès nécessite des moyens comparables à ceux d'un Domingo, d'un Pavarotti!
Alors ok Meli est 2 fois plus puissant que Kaufmann ... super!! :roll:
Quand on entend ce qu'il a fait à Salzbourg, ça ne lui a pas beaucoup servi ...

abfab
Alto
Alto
Messages : 376
Enregistré le : 09 janv. 2008, 00:00

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par abfab » 14 août 2017, 07:31

jerome a écrit :
14 août 2017, 00:32
abfab a écrit :
13 août 2017, 21:48
En live Meli a une très bonne projection, ce qui est assez surprenant. Il est deux fois plus puissant que Kaufmann à ce niveau. On n'a jamais besoin de faire d'effort particulier pour l'entendre comme c'est souvent le cas avec l'allemand.
Il est très difficile de comparer les deux pour le reste tant les émissions vocales sont différentes.
Alors ça je suis désolé mais par définition toute comparaison est toujours possible et aisée et même s'impose dès lors que 2 chanteurs abordent le même rôle. Moi je veux bien que Meli ait une projection vocale 2 fois plus puissante que Kaufmann. Tout est très relatif dans les 2 cas de toute façon! Quand le Radamès de Kaufmann sera aussi puissamment projeté que le Radamès de Domingo et que le Radamès de Meli sera aussi puissamment projeté que le Radamès de Pavarotti, on en reparlera hein ? Parce que franchement c'est carrément pas le cas! On en est loin! Très très loin!
Et si à l'époque on pouvait s'amuser à se poser la question de savoir qui de Domingo et de Pavarotti avait la voix la plus puissante, aujourd'hui c'est la question inverse qu'on est en droit de se poser concernant Meli et Kaufmann: lequel des deux a la moins petite voix ?? Or, et c'est là que je voulais en venir, Radamès nécessite des moyens comparables à ceux d'un Domingo, d'un Pavarotti!
Alors ok Meli est 2 fois plus puissant que Kaufmann ... super!! :roll:
Quand on entend ce qu'il a fait à Salzbourg, ça ne lui a pas beaucoup servi ...
Nous sommes absolument d'accord tu sais. Pour moi les deux ont des moyens vocaux insuffisants pour être satisfaisants dans ce rôle.

Avatar du membre
jeanlouis
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 175
Enregistré le : 02 juin 2004, 23:00
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par jeanlouis » 14 août 2017, 08:33

j 'aime passionnément cet opéra et, curieusement , j'ai eu l'impression que deux retransmissions dans la semaine c' était trop !
pourquoi ?

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21247
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par JdeB » 14 août 2017, 08:50

jerome a écrit :
14 août 2017, 00:32
abfab a écrit :
13 août 2017, 21:48
En live Meli a une très bonne projection, ce qui est assez surprenant. Il est deux fois plus puissant que Kaufmann à ce niveau. On n'a jamais besoin de faire d'effort particulier pour l'entendre comme c'est souvent le cas avec l'allemand.
Il est très difficile de comparer les deux pour le reste tant les émissions vocales sont différentes.
Alors ça je suis désolé mais par définition toute comparaison est toujours possible et aisée et même s'impose dès lors que 2 chanteurs abordent le même rôle. Moi je veux bien que Meli ait une projection vocale 2 fois plus puissante que Kaufmann. Tout est très relatif dans les 2 cas de toute façon! Quand le Radamès de Kaufmann sera aussi puissamment projeté que le Radamès de Domingo et que le Radamès de Meli sera aussi puissamment projeté que le Radamès de Pavarotti, on en reparlera hein ? Parce que franchement c'est carrément pas le cas! On en est loin! Très très loin!
Et si à l'époque on pouvait s'amuser à se poser la question de savoir qui de Domingo et de Pavarotti avait la voix la plus puissante, aujourd'hui c'est la question inverse qu'on est en droit de se poser concernant Meli et Kaufmann: lequel des deux a la moins petite voix ?? Or, et c'est là que je voulais en venir, Radamès nécessite des moyens comparables à ceux d'un Domingo, d'un Pavarotti!
Alors ok Meli est 2 fois plus puissant que Kaufmann ... super!! :roll:
Quand on entend ce qu'il a fait à Salzbourg, ça ne lui a pas beaucoup servi ...
oui, cela m'avait frappé à Orange où je les ai entends à peu de jours de distance, assis à la même place ou presque; JK dans Don José et Meli dans Alfredo.
Pour autant je n'ai jamais eu du mal à entendre JK sauf dans le Chant de la terre au TCE mais il est vrai qu'on me donne de bonnes places...

Pour le reste, d'accord avec Jérôme...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21247
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par JdeB » 14 août 2017, 08:51

jeanlouis a écrit :
14 août 2017, 08:33
j 'aime passionnément cet opéra et, curieusement , j'ai eu l'impression que deux retransmissions dans la semaine c' était trop !
pourquoi ?
Parce qu'aucune des 2 ne possédait un vrai pouvoir émotionnel malgré leurs atouts ?
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2209
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par Lucas » 14 août 2017, 08:55

abfab a écrit :
13 août 2017, 21:48
En live Meli a une très bonne projection, ce qui est assez surprenant. Il est deux fois plus puissant que Kaufmann à ce niveau.
C'est inexact. J'ai entendu les deux sur scène mais cela se vaut et on les entend, l'un et l'autre tout à fait correctement dans un théâtre à l'italienne.

Quant à Domingo entendu lui aussi à deux reprises au début des années 90, il ne faut quand même pas délirer : c'était à peine plus puissant que Kaufmann et j'ai le sentiment que beaucoup l'idéalisent de ce point de vue. En revanche, oui, Pavarotti, c'était largement deux fois plus puissant que Domingo et je n'entendais que lui dans Un bal masqué à la Bastille. Peut-être même un peu trop tant il couvrait tous ses partenaires y compris Millo. Naturellement très beau timbre, diction parfaite et sobriété stylistique étaient au rendez-vous. En revanche, côté nuances : nada!

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21247
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par JdeB » 14 août 2017, 09:00

Lucas a écrit :
14 août 2017, 08:55
abfab a écrit :
13 août 2017, 21:48
En live Meli a une très bonne projection, ce qui est assez surprenant. Il est deux fois plus puissant que Kaufmann à ce niveau.
C'est inexact. J'ai entendu les deux sur scène mais cela se vaut et on les entend, l'un et l'autre tout à fait correctement dans un théâtre à l'italienne.

Quant à Domingo entendu lui aussi à deux reprises au début des années 90, il ne faut quand même pas délirer : c'était à peine plus puissant que Kafmann et j'ai le sentiment que beaucoup l'idéalisent de ce point de vue. En revanche, oui, Pavarotti, c'était largement deux fois plus puissant que Domingo et je n'entendais que lui dans Un bal masqué à la Bastille. Peut-être même un peu trop tant il couvrait tous ses partenaires y compris Millo. En revanche, côté nuances : nada!
J'ai une expérience inverse (cf mon post plus haut) mais j'en viens à penser qu'il n'y a pas grande sincérité dans ce que tu écris, juste une volonté de t'inscrire en faux, de contredire les autres, de semer le trouble :lol:

je crois que tu confonds le volume et la clarté de l'émission. Pavarotti n'avait pas une voix deux fois plus puissante que celle de Domingo dans les années 90 mais une émission plus claire, plus haute, plus verticalisée, beaucoup plus facile et plus étendue dans l'aigu.

Domingo est aujourd'hui encore bien plus puissant que JK
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
jeanlouis
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 175
Enregistré le : 02 juin 2004, 23:00
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Verdi - Aida - Muti/Neshat - Salzbourg - 08/2017

Message par jeanlouis » 14 août 2017, 09:01

JdeB a écrit :
14 août 2017, 08:51
jeanlouis a écrit :
14 août 2017, 08:33
j 'aime passionnément cet opéra et, curieusement , j'ai eu l'impression que deux retransmissions dans la semaine c' était trop !
pourquoi ?
Parce qu'aucune des 2 ne possédait un vrai pouvoir émotionnel malgré leurs atouts ?
c'est ce que j'attendais comme réponse .

Répondre