Richard Tucker Opera Gala 2016 - Carnegie Hall - 30/10/2016

Représentations
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13957
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Richard Tucker Opera Gala 2016 - Carnegie Hall - 30/10/2016

Message par HELENE ADAM » 02 nov. 2016, 18:54

Richard Tucker Opera Gala, 2016

Image

Avec

Jamie Barton
Lawrence Brownlee
Javier Camarena
Joyce DiDonato
Renée Fleming
Joshua Guerrero
Anna Netrebko
Kristine Opolais
Nadine Sierra
Tamara Wilson (Lauréate du Richard Tucker 2016)


New York Choral Society
Membres du Metropolitan Opera Orchestra
Asher Fisch direction
Réalisateur : Habib Azar
Lieu : Stern Auditorium / Perelman Stage at Carnegie Hall (New York, USA)

Jamie Barton avait été la lauréate en 2015, Tamara Wilson l'est en 2016 et leurs prestations ont été largement à la hauteur de leurs récompenses.
Mais l'ensemble a été de haute tenue et mérite qu'on y revienne, on ne parle pas si souvent ici de certains artistes, comme Jamie Barton ou Tamara Wilson, qui se sont produits à ce très beau concert, disponible à la réécoute sur Medici TV.

http://fr.medici.tv/#!/richard-tucker-opera-gala

J'étais pourtant très inquiète par le départ en lourde fanfare sans subtilité de Asher Fisch pour "l'entrante of the guests" de l'acte 2 de Tannhaüser. Mais l'intervention des choeurs sans faire grimper aux lustres (cela reste sans imagination et trop martial) a donné un peu de couleurs à cette introduction.
Et surtout, le "Dich teule Halle" (acte 2 de Tannhaüser.) par Tamara Wilson qui suit, est si brillant, si subtil, si bien chanté et bien exprimé par cette jeune soprano au timbre et au style impeccable, que l'on est déjà transporté dans un "beau" gala, dont on sait qu'il va nous offrir un ensemble d'airs variés de grande qualité. L'ovation qui suit est logique.

On redescend un peu d'un cran avec la prestation de Renée Fleming, (Adieu notre petite table, Manon de Massenet) un peu chichiteuse (pardon mais c'est l'adjectif qui m'est venu à l'esprit), la voix n'a plus son lustre d'antan et parfois, elle est sur le fil : reste la très grande interprète qui vous touche toujours. Mais plus comme avant...Même remarque pour le "Mattinata" (Leoncavallo. Ovations dues au standing incontestable de l'immense Renée Fleming et de son histoire d'amour avec le public américain.

Passe ensuite le festival d'un Camarena en super forme (et qui le confirmera de manière éclatante pendant la soirée) avec le très agréable "danza tarantula napoletana" de Rossini, enlevée, piquée, précise, joyeuse, parfaite. Public en forme lui aussi. :wink:

A ce moment du gala voyant arriver la jeune et délicieuse Nadine Sierra sur le plateau, je me suis dit que le choix des artistes (tessitures différentes mais aussi style différents, générations différentes, tous de grande qualité d'expression et de chant), était très judicieux et finalement assez rare dans un gala.
Nadine Sierra (très en beauté :wink: ) interprétait "Regnava nel silencio" (Lucia, Donizetti) avec beaucoup de talent : jolie voix qui sait se corser si nécessaire, vocalise très bien, a cette pureté de la jeunesse qui sied bien à Lucia, et donne sur scène un numéro "joué" très convainquant.

Kristina Opolais, dans un air de Russalka puis de Madame Butterfly est sans doute l'artiste la plus décevante (pour moi) de la soirée, la voix est décidément âbimée, reste son engagement et son jeu qui plaisent ici, mais je dois dire qu'en retransmission c'était limite à mon sens.

Et Tamara Wilson à nouveau pour un " «Tu al cui sguardo onnipossente»"(due Foscari de Verdi), tout en nuances, force et détermination d'abord puis infinie douceur de la voix, avant la véhémence de la dernière partie, quel timbre, quelle grâce vocale. Une interprétation magistrale.

La belle voix profonde de mezzo de Jamie Barton entonne alors "Mon coeur s'ouvre à ta voix" (Samson et Dalila) et je crois qu'elle en est une des meilleures interprètes actuelles. Frissons partout malgré le truchement de la retransmission. Je vous recommande aussi ce must du gala. Français parfait.

Le duo qui suit (la variété des genres est un vrai plaisir), le «Ah vieni, nel tuo sangue» de l'Otello de Rossini par nos deux ténors Belcantistes, Lawrence Brownlee et Javier Camarena, qui assemblent leur talents et se confrontent dans un très jouissif moment de musique et de théâtre qui fait exploser le public de joie (très beau mélange de leurs deux voix d'ailleurs)

Anna Netrebko nous fait un superbe "La Mamma morta" (Andrea Chenier) puis un "Je suis l'humble servante" (Adriana Lecouvreur) à réécouter sans se lasser pour la beauté de la voix.

Très jolies prestations de Joyce DiDonato (que de talents réunis) avec «Si, son io»(Jake Heggie) de Great Scott, infiniment romantique (la mezzo est en belle forme elle aussi).

Un des clous de la soirée : le final de Norma avec Barton et Wilson.(avec Johsua Guerrerro je pense...), où Tamara Wilson démontre qu'elle semble n'avoir peur d'aucun rôle ni d'aucun répertoire. Sa vaillance et la beauté de son timbre font mouche. Tout comme son jeu scénique. Chapeau.

Encore un superbe "Seul sur la terre" par Lawrence Brownlee qui maitrise bien le Français. Très très beau.

Et pour changer encore de style, un duo Di Donato, Barton, succède, on entre dans Haendel avec talent : «Son nata a lagrimar / Son nato a sospirar» (Jules César en Egypte), phrasés superbes des deux mezzos, très beau mariage des voix.

Du Baroque on repart vers le bel Canto avec "«Vieni, fra questa braccia» et le duo pétillant formé par Nadine Sierra et Javier Camarena. (I puritani)

Pour finir par un Bernstein où Tamara Wilson, en duo avec Joshua Guerrero, peut encore démontrer l'étendue de sa palette et de son talent avec ce "«Make Our Garden Grow»", tiré du Candide de Léonard Bernstein.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11155
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par Bernard C » 02 nov. 2016, 19:01

À ma connaissance on parle de tous ici depuis le début.
Bernard
COVID-19 , à lire : https://www.larecherche.fr/covid-19-cor ... nt-aveugle
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11155
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par Bernard C » 02 nov. 2016, 19:26

Oui Barton est une des plus belles Mezzo actuelles.
J'ai trouvé Camarena un peu limite par rapport à ce qu'on peut attendre de lui.
Renée attendrissante , telle qu'en elle-même.

Anna incroyable, toujours vertigineuse :wink:

Bernard
COVID-19 , à lire : https://www.larecherche.fr/covid-19-cor ... nt-aveugle
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13957
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par HELENE ADAM » 02 nov. 2016, 19:41

quetzal a écrit :À ma connaissance on parle de tous ici depuis le début.
Bernard
On ne parle pas si souvent ici de Jamie Barton ou de Tamara Wilson qui étaient incontestablement (pour moi) les reines de la soirée. Il me semble que cel valait le coup de valoriser leurs prestations (on parle beaucoup d'autres artistes qui étaient à ce gala, c'est sûr :wink: )

J'ai supposé que Johsua Guerrrero avait pris la place de Yusif Eyvassof mais je ne sais pas si son programme (Pollione dans le final de Norma et le duo du Candide de Bernstein) était celui du ténor Russe. J'imagine que non, en tous cas, dans un petit rôle il se débrouillait très bien. Je ne le connaissais pas du tout.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 917
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par Peleo » 02 nov. 2016, 20:13

Tamara Wilson extraordinaire aussi dans Lucrezia des Due Foscari.

Stefano P

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par Stefano P » 02 nov. 2016, 20:14

HELENE ADAM a écrit :J'ai supposé que Johsua Guerrrero avait pris la place de Yusif Eyvassof mais je ne sais pas si son programme (Pollione dans le final de Norma et le duo du Candide de Bernstein) était celui du ténor Russe. J'imagine que non, en tous cas, dans un petit rôle il se débrouillait très bien. Je ne le connaissais pas du tout.
J'ai lu quelque part (mais où ?) qu'Eyvazov devait chanter l'Improvviso (Un dì all'azzurro spazio) de Chénier et, avec Anna, le duo final du même opéra : Vicino a te s'acqueta...

Poliuto
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 239
Enregistré le : 27 avr. 2005, 23:00

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par Poliuto » 02 nov. 2016, 20:43


Avatar du membre
Il prezzo
Ténor
Ténor
Messages : 696
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par Il prezzo » 02 nov. 2016, 23:02

Merci de nous faire partager cette soirée, heureux new-yorkais. Et pour le spleen que vous me passez, moi qui étais là-bas à la même époque l'an dernier. J'avais d'ailleurs fait un fil sur une inoubliable Elektra en ce même Carnegie Hall.
Je me délecte néanmoins de la video, que l'on peut avantageusement accélérer si l'on ne partage pas d'enthousiasme excessif avec l'un/e des protagonistes!

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5617
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par micaela » 02 nov. 2016, 23:12

Poliuto a écrit :https://www.youtube.com/watch?v=mZKdxOTn4tw

le concert complet
Merci pour le lien. Je viens de regarder ce concert, c'était vraiment superbe. Côté variété des voix et des tessitures, ça manquait juste de voix graves masculines. Mais je suppose qu'il y en a eu les années précédentes...
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
Il prezzo
Ténor
Ténor
Messages : 696
Enregistré le : 17 mars 2013, 08:12

Re: Richard Tucker Opera Gala 2016-30/10/16

Message par Il prezzo » 03 nov. 2016, 00:03

Une remarque peut-être déplacée, en cours de concert...Comme ces divas vous font sentir à leur "corps" défendant que les années passent. D'autant que si la plastique change (Flemming, Netrebko), la relève (tout au moins américaine de ce soir, à l'exception de la splendide Nadine Sierra) est moins crédible sur ce point. Mais bon sang, quelles voix! La soprano russe en particulier est bluffante, totalement bluffante.
Réflexion lucide et désabusée d'un lyricomaniaque né à l'opéra en 1979 (Lulu) et qui voit la retraite doucement approcher.
Avec la consolation de tout le temps qu'il va pouvoir consacrer à sa passion...

Répondre