Reprise d'Arabella au Châtelet

Représentations
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 22 mai 2005, 21:14

jeanch a écrit : En tout cas avec RR à la sortie on a pu apprécier les charmes de Frau Karita. :oops: Mein Gott, quelle femme délicieuse... :D :love: :coeur2:
Elle nous a expliqué combien elle avait trouvé le public de la représentation formidable et a donné des conseils à un jeune mezzo en mettant l'accent sur l'interprétation. Thème sur lequel RR devrait pouvoir interroger l'an prochain d'ailleurs ! :wink:
ouais, on essaiera... elle est vraiment charmante en tout cas, très ouverte, très en contact avec son public.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

parsifal832
Alto
Alto
Messages : 315
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : SEINE ET MARNE

Message par parsifal832 » 22 mai 2005, 21:32

Pour y mettre mon grain de sel, j'ai beaucoup aimé la direction de G.NEUHOLD:sentimentale à souhait(on peut méme dire dégoulinante de sentimentalisme), avec de trés beaux élans lyriques,donc parfaitement adaptée à l'esprit de cet opéra.Dans un sens on peut mème dire plus adaptée que celle de
C.VON DOHNANYI ,il y a 3 ans,direction plus précise ,plus sèche et plus dynamique
,

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 22 mai 2005, 21:41

Arabella est peut-être un "comédie sentimentale", mais il me semble que sa beauté est assez étrangère au "sentimentalisme".

parsifal832
Alto
Alto
Messages : 315
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : SEINE ET MARNE

Message par parsifal832 » 22 mai 2005, 21:53

bajazet a écrit :Arabella est peut-être un "comédie sentimentale", mais il me semble que sa beauté est assez étrangère au "sentimentalisme".
Ca dépend de ce que l' on entend par " sentimentalisme"(définition du petit Larousse:affectation qui consiste à se guider sur la sensibilité ou sur le sentiment)

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 22 mai 2005, 22:04

Affectation, c'est bien là le problème

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1771
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 22 mai 2005, 22:23

En tous Arabella fait parti de mes oeuvres préférées : c'est un pur bonheur musicale. C'est mon premier Strauss
Et c'est comme ça que je me suis dit que la musique du XXème siècle pouvait être belle.
En plus l'intrigue m'avait passionné. j'ai suivi ça à la télé comme une film !
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 762
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 23 mai 2005, 08:15

J'y serai mercredi 25...

Y aura t'il d'autres ODBiens ?

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 23 mai 2005, 08:34

Doudou y va le 31.
Y a-t-il un lieu de RV au Châtelet ? 8O
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

ah, ces auteurs catholiques!

Message par faustin » 23 mai 2005, 09:12

bajazet a écrit :
Arabella est peut-être un "comédie sentimentale", mais il me semble que sa beauté est assez étrangère au "sentimentalisme".
Les sentiments ne sont pas absents mais on est assez loin de nous-deux. Ce qui me frappe, dans cette histoire, c'est sa tranquille immoralité, pour ne pas dire son cynisme. Un père dans le besoin, un comte, envoit à un ancien camarade de régiment grand amateur de femmes une demande d'aide financière et n'omet pas d'y joindre, pour que celle-ci ait quelque chance de l'intéresser la photo... de sa fille!!! C'est du joli!

Dans un autre scénario, il aurait été sévérement châtié pour un comportement aussi répréhensible. Or dans le livret du très catholique Hugo von Hofmannsthal il en est doublement récompensé. Au lieu de l'oncle d'âge mur apparaît son neveu qui a recueilli le fabuleux héritage. La jeunesse et l'argent à la fois. Et les deux jeunes gens tombent amoureux l'un de l'autre!

Ce n'est pas la justice immanente mais l'injustice immanente . Je ne connais qu'un autre livret aussi immoral, c'est celui du Couronnement de Poppée, qui a été mis en musique, ne l'oublions pas, par un ecclésiastique fort âgé!

Faustin

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: ah, ces auteurs catholiques!

Message par doudou » 23 mai 2005, 09:16

faustin a écrit :
Ce n'est pas la justice immanente mais l'injustice immanente . Je ne connais qu'un autre livret aussi immoral, c'est celui du Couronnement de Poppée, qui a été mis en musique, ne l'oublions pas, par un ecclésiastique fort âgé!

Faustin
Diantre que faisait le grand inquisiteur ? :alucard:
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

Répondre