Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Représentations
Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2810
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par dge » 17 déc. 2015, 15:38

JdeB a écrit :
Certains ont aimé :

http://www.classictoulouse.com/opera-pa ... tion2.html
Effectivement rien de bien neuf mais si c'est son ressenti, il est respectable ( il y a qq points historiques dans l'introduction qui mériteraient débat) , mais là n'est pas l'essentiel.

A lire ici ou ailleurs les CR de l'avant-première jeune, il semble qu'elle a été plutôt un succès contrairement à la première elle-même. Je ne peux pas m'empêcher de rapprocher ces réactions de celles des jeunes lycéens qui assistent à certaines mises en scène "déconstructives" à l'Opéra de Lyon et qui sont enchantés de leur spectacle.
Il serait intéressant de connaître lors de cette avant-première jeunes le pourcentage de gens ayant une connaissance même modérée de l'œuvre. On peut comprendre qu'un jeune spectateur naïf - au sens qu'il connaît peu l'œuvre présentée " soit séduit par soit le théâtre qu'il voit sur scène ( c'était le cas de la Damnation ou d'Orphée à Lyon- peut-être un peu moins à Bastille) soit par les images qu'on lui projette. Et comme il n'a pas réfléchi au sens de l'œuvre qu'on lui présente il se laisse porter par ce qu'il voit et il en sort satisfait. Je suis toujours amusé quand j'entends à la sortie des réflexions comme " j'ai aimé mais je n'ai rien compris." Si ce jeune est content tant mieux, si çà l'aide à revenir à l'Opéra encore plus tant mieux. Mais lorsqu'il reverra cette œuvre dans une autre conception, plutôt plus "muséale" pour parler comme le jeune Toulousain, ne sera t-il pas déçu, reviendra t-il à l'Opéra?

Entendons nous bien. Il ne s'agit nullement de ma part de porter un jugement sur les réactions des jeunes spectateurs. Simplement j'essaye de prendre un peu de recul pour m'interroger si ce parti pris de représentation au delà du succès et de l'enthousiasme immédiats, est la meilleure façon de les fidéliser à long terme.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par Adalbéron » 17 déc. 2015, 18:36

Ingrid a écrit :
Adalbéron a écrit :A la fin, tout le parterre s'est levé pour ovationner Kaufmann, puis tous les chanteurs ! C'était très exaltant, cela m'était rarement arrivé ! Le metteur en scène ne s'est pas présenté, ce qui aurait certainement calmé l'enthousiasme de cette standing ovation...
Donc de fait, Adalbéron, il n'y avait pas de huées lors de l'avant première -28 ans ?
Absolument aucune en effet ! Peut être qu'on ne veut pas trop non plus se plaindre, étant donné qu'on paye nos places pas chères ! Ils pourraient nous retirer ce privilège ! ;)
Mais c'est surtout que le metteur en scène n'était pas présent je pense !
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par Adalbéron » 17 déc. 2015, 18:53

dge a écrit :
JdeB a écrit :
Certains ont aimé :

http://www.classictoulouse.com/opera-pa ... tion2.html
Effectivement rien de bien neuf mais si c'est son ressenti, il est respectable ( il y a qq points historiques dans l'introduction qui mériteraient débat) , mais là n'est pas l'essentiel.

A lire ici ou ailleurs les CR de l'avant-première jeune, il semble qu'elle a été plutôt un succès contrairement à la première elle-même. Je ne peux pas m'empêcher de rapprocher ces réactions de celles des jeunes lycéens qui assistent à certaines mises en scène "déconstructives" à l'Opéra de Lyon et qui sont enchantés de leur spectacle.
Il serait intéressant de connaître lors de cette avant-première jeunes le pourcentage de gens ayant une connaissance même modérée de l'œuvre. On peut comprendre qu'un jeune spectateur naïf - au sens qu'il connaît peu l'œuvre présentée " soit séduit par soit le théâtre qu'il voit sur scène ( c'était le cas de la Damnation ou d'Orphée à Lyon- peut-être un peu moins à Bastille) soit par les images qu'on lui projette. Et comme il n'a pas réfléchi au sens de l'œuvre qu'on lui présente il se laisse porter par ce qu'il voit et il en sort satisfait. Je suis toujours amusé quand j'entends à la sortie des réflexions comme " j'ai aimé mais je n'ai rien compris." Si ce jeune est content tant mieux, si çà l'aide à revenir à l'Opéra encore plus tant mieux. Mais lorsqu'il reverra cette œuvre dans une autre conception, plutôt plus "muséale" pour parler comme le jeune Toulousain, ne sera t-il pas déçu, reviendra t-il à l'Opéra?

Entendons nous bien. Il ne s'agit nullement de ma part de porter un jugement sur les réactions des jeunes spectateurs. Simplement j'essaye de prendre un peu de recul pour m'interroger si ce parti pris de représentation au delà du succès et de l'enthousiasme immédiats, est la meilleure façon de les fidéliser à long terme.
Je vois que le critique précise que le spectacle a eu un "colossal triomphe" lors de l'avant-première jeune, mais si triomphe il y a eu, c'était pour célébrer les chanteurs, les musiciens, les danseurs, qui avaient malgré tout fait du beau travail. Si Hermanis s'était présenté, je pense que cela aurait été différent (mais encore, on est un public particulier lors de ces avants-premières, serait-ce bien vu de huer un spectacle dont on nous offre quasiment les places ?). J'ai lu ici qu'on a hué la mise en scène pendant le spectacle, ce qui me semble grossier. On faisait ça aux siècles derniers d'accord (j'aurais rêvé assister à la première d'Hernani ou du Sacre), mais mieux vaut laisser les artistes faire leur travail dans les meilleures conditions quand ils sont sur scène et qu'on n'est pas mécontent de ce qu'ils font. Une fois que le rideau tombe, pourquoi pas... (je ne comprends vraiment pas pourquoi on a hué Dominique Mercy par exemple, sa prestation était quand même d'une très grande qualité ! Qu'on rejette ce qu'il représente, d'accord, mais qu'on ne hue pas l'artiste lui-même ! Attendons de sortir de la salle et de casser de la vaisselle - ou d'écrire sur ODB - pour manifester son mécontentement !)
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

altini
Ténor
Ténor
Messages : 942
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par altini » 17 déc. 2015, 19:52

[quote="Adalbéron"]

Absolument aucune en effet ! Peut être qu'on ne veut pas trop non plus se plaindre, étant donné qu'on paye nos places pas chères ! Ils pourraient nous retirer ce privilège ! ;)![/quote

Mortier avait viré d'une avant -première des invités(!) qui huaient le spectacle( je ne sais plus lequel)..

lucien
Soprano
Soprano
Messages : 81
Enregistré le : 05 août 2004, 23:00

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par lucien » 17 déc. 2015, 22:33

Le jeune Toulousain en question est largement quinquagénaire...

genoveva
Alto
Alto
Messages : 284
Enregistré le : 16 mai 2007, 23:00

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par genoveva » 17 déc. 2015, 23:01

"En effet, ce fil est beaucoup plus intéressant que la mise-en-scène elle-même.".....
et ça m'a beaucoup plus amusée que ce que j'ai vu 3 fois sur scène (à part Kaufmann!!!! )

paco
Basse
Basse
Messages : 9262
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par paco » 17 déc. 2015, 23:57

Eh bien il y a bien eu "colossal triomphe" ce soir à Bastille, et je dois dire que ça m'a laissé pantois tant ce spectacle est affligeant. C'est chiant à mourir, incohérent, statique, on s'emm... à voir ces choeurs et chanteurs plantés en rang d'oignon devant le chef comme pour un oratorio.
La chorégraphie est ridicule, il est impératif que le chorégraphe change de métier !!
Jordan assure mais a l'air de s'ennuyer lui aussi : il fait le job, mollement, sans conviction, proprement.
Vocalement le seul moment d'émotion vient de Sophie Koch dans ses deux airs, tout particulièrement le second ("D'amour etc.").
Kaufmann est absolument remarquable dans le grand air de l'Invocation à la Nature, probablement ce que l'on peut entendre de mieux aujourd'hui, c'est à la fois puissant, beau, maîtrisé. Pour le reste il est complètement transparent, il a l'air de s'ennuyer à mourir lui aussi sur le plateau.
Quel gâchis !!! Un spectacle à oublier d'urgence... (surtout quand on pense à la réussite de ce début de saison par ailleurs)

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11230
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par Bernard C » 18 déc. 2015, 00:00

Comment expliques tu le "colossal triomphe " Paco si c'est un spectacle affligeant ?

( Dieu sait que ce n'est pas une œuvre franchement "populaire ")
( pas plus que les airs ne sont vraiment des "tubes ")

Bernard

J'ai remarqué ton discret silence sur Bryn ....
COVID-19 , à lire : https://www.larecherche.fr/covid-19-cor ... nt-aveugle
Puis Aretha Franklin pour le plaisir
https://youtu.be/k33sINjn9o0

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14676
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par PlacidoCarrerotti » 18 déc. 2015, 00:14

lucien a écrit :Le jeune Toulousain en question est largement quinquagénaire...
Soit il ne fait pas son âge.
Soit il était invité.
Encore un des mystères de cette maison...
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

paco
Basse
Basse
Messages : 9262
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par paco » 18 déc. 2015, 00:15

quetzal a écrit :Comment expliques tu le "colossal triomphe " Paco si c'est un spectacle affligeant ?

( Dieu sait que ce n'est pas une œuvre franchement "populaire ")
( pas plus que les airs ne sont vraiment des "tubes ")

Bernard

J'ai remarqué ton discret silence sur Bryn ....
Aucune idée ! Je pense que c'est le réflexe "on a Kaufmann/Koch/Terfel, c'est forcément formidaaaaaaable !". Les mêmes interprètes avec la même production même qualité se seraient appelés Durand/Dupont/Truc, l'accueil aurait été certainement plus distant...

Répondre