Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Représentations
Répondre
amelita
Ténor
Ténor
Messages : 736
Enregistré le : 28 févr. 2010, 00:00
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par amelita » 06 déc. 2015, 09:57

HELENE ADAM a écrit :Pour ceux qui savent lire une partition (quoi que ce ne soit pas forcément obligatoire mais ça simplifie la lecture) et les passionnés de Berlioz et de Wagner, j'ai trouvé cette très intéressante (et très documentée) comparaison entre "la Damnation de Faust" (Berlioz 1846) et "Le vaisseau Fantôme" (Wagner 1843)

http://www.academia.edu/14809276/La_Dam ... t_le_démon
Voici de quoi illuminer un dimanche maussade! Merci Hélène je viens de le copier sur le bureau. (est-ce sur le fac-similé l'écriture de Berlioz? )Merci!

Avatar du membre
FROJG2015
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 23 avr. 2015, 13:51

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par FROJG2015 » 06 déc. 2015, 11:44

Bonjour!
N'y aurait-il donc aucun "ODBien(ne)" de moins de 28 ans pour que l'on n'ait toujours pas de CR de l'avant-première d'hier soir :roll: ?

altini
Ténor
Ténor
Messages : 942
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par altini » 06 déc. 2015, 12:04

FROJG2015 a écrit :Bonjour!
N'y aurait-il donc aucun "ODBien(ne)" de moins de 28 ans pour que l'on n'ait toujours pas de CR de l'avant-première d'hier soir :roll: ?
Ils font dodo ou sont allés voter.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14200
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par HELENE ADAM » 06 déc. 2015, 13:40

Très bons échos des amis qui étaient à cette avant-première, très bon accueil de la salle à tous les chanteurs manifestement tous très en forme, et à Philippe Jordan, échos divers sur la mise en scène mais beaucoup de points de vue positifs. Les jeunes étaient ravis.
Standing ovation

NB : Kaufmann porte des lunettes très laides :mrgreen:

que voilà :
Image

Autres photos

Image


Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

paco
Basse
Basse
Messages : 9262
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par paco » 06 déc. 2015, 16:48

FROJG2015 a écrit :Bonjour!
N'y aurait-il donc aucun "ODBien(ne)" de moins de 28 ans pour que l'on n'ait toujours pas de CR de l'avant-première d'hier soir :roll: ?
Je me posais la même question : très bon test statistique sur la moyenne d'âge des OdBiens parisiens... ;-)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14200
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par HELENE ADAM » 06 déc. 2015, 17:07

paco a écrit :
FROJG2015 a écrit :Bonjour!
N'y aurait-il donc aucun "ODBien(ne)" de moins de 28 ans pour que l'on n'ait toujours pas de CR de l'avant-première d'hier soir :roll: ?
Je me posais la même question : très bon test statistique sur la moyenne d'âge des OdBiens parisiens... ;-)
Ou sur l'heure à laquelle se lèvent les jeunes ? :lol:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14200
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par HELENE ADAM » 06 déc. 2015, 17:33

Entretien de Stephane Grant avec Kaufmann (en Français) à l'occasion de cette Damnation, sur Goethe, les différentes versions de Faust, l'écriture musicale de Berlioz difficile à chanter et difficile à jouer, mais merveilleusement belle, avec des extraits de la Damnation chantés par Thill, Gedda et Kaufmann en 2007 avec une voix assez différente de celle qu'il a aujourd'hui.
Selon lui, la Damnation a des passages pour ténor lyrique qui étaient plus faciles avec sa voix de jeunesse mais aussi des passages dans le médium et le grave qui sont beaucoup plus faciles pour lui aujourd'hui.
Il ajoute qu'il préfère le Faust de Berlioz plus dramatique et que, comme il n'aime pas tellement la catégorisation ténor léger, lyrique, dramatique,il apprécie ce Faust, qui est un peut tout cela à la fois.

http://www.francemusique.fr/emission/le ... n-de-faust
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14200
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par HELENE ADAM » 06 déc. 2015, 18:57

amelita a écrit :
HELENE ADAM a écrit :Pour ceux qui savent lire une partition (quoi que ce ne soit pas forcément obligatoire mais ça simplifie la lecture) et les passionnés de Berlioz et de Wagner, j'ai trouvé cette très intéressante (et très documentée) comparaison entre "la Damnation de Faust" (Berlioz 1846) et "Le vaisseau Fantôme" (Wagner 1843)

http://www.academia.edu/14809276/La_Dam ... t_le_démon
Voici de quoi illuminer un dimanche maussade! Merci Hélène je viens de le copier sur le bureau. (est-ce sur le fac-similé l'écriture de Berlioz? )Merci!
Je ne sais pas mais j'ai supposé que oui et j'ai apprécié. Passionnant.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2337
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par Adalbéron » 06 déc. 2015, 19:31

Bon, je veux bien me sacrifier pour dresser un compte-rendu de la représentation d'hier soir, ne serait-ce pour vous prouver qu'il y a des jeunes sur ODB et que je ne me suis pas levé à 20h aujourd'hui ;)

La mise en scène d'abord : tout commence par la projection sur un écran géant de cette question (que tout le monde se pose) : "Quel est le Faust du XXIe siècle ?" Puis on nous expose la situation initiale de l'intrigue à l'aide d'un texte défilant (hommage à la Guerre des étoiles ?) qui précise que cette Damnation sera en fait la préparation au départ sur Mars de quelques humains sélectionnés pour aller coloniser la planète rouge : c'est la mission Mars One. Le message est clair : "Notre avenir ne peut se limiter à la Terre. Nous devons explorer l'univers et lever les yeux vers Mars, qui sera de taille à coloniser Mars ?" Vous trouvez cela un peu réducteur de faire de cette oeuvre le simple exposé d'un message écolo-politico-scientique ?
Alors surgit Stephen Hawking. Ah mais oui ! C'est lui le Faust du XXIe siècle ! Mais qu'est-ce que cela apporte à l'ouvrage de le transposer ainsi ? Je ne saurais répondre... De plus, mis à part ce fond pas très convainquant, les vidéos, les décors et les costumes sont très laids, ce qui ne sauve en rien ce spectacle... On peut se consoler en admirant les corps quasi-nus des danseurs (voyez un peu dans quel désespoir je pouvais être plongé pour en arriver là !), ou se réjouir de quelques scènes plutôt réussies comme celle de la Chanson gothique, du Menuet des Follets ou de l'air de Faust "Nature immense". Préparez vous cependant à être plié en deux de rire pour "D'amour l'ardente flamme" puisque des escargots copulent sur grand écran derrière Marguerite et puisque cette même Marguerite chante "Sa marche que j'admire, son port si gracieux / Sa bouche au doux sourire, le charme de ses yeux / Sa voix enchanteresse dont il semble m'embraser" à un homme atteint de SLA, ce qui, à défaut de paraître affligeant, peut faire rire. Enfin, la direction d'acteur est absolument inexistante : Jonas Kaufmann ne sait pas quoi faire sur scène et on le sent très mal à l'aise, ce qui fait de son "Faust" (mais qui est Faust déjà ?) un personnage totalement insignifiant. Sophie Koch s'en sort bien et Bryn Terfel aussi, diablement même. Les choeurs cependant restent plantés comme des tuteurs derrière les chanteurs, se contentent simplement de rentrer quand ils doivent chanter et puis de sortir quand ils ont fini. Dominique Mercy quant à lui, qui joue donc Stephen Hawking, tourne en rond tout au long du spectacle.

Bien, rien de réjouissant donc du côté de la mise en scène... Musicalement, heureusement, la soirée a été plus réussie. La direction de Jordan m'a semblé juste, bien que parfois manquant d'agressivité ou de punch, en particulier dans la Marche Hongroise que j'aurais attendu moins polie (on pourrait entendre les cymbales par exemple ?). Mais tout reste bien sûr très bien mené, et il a soin d'accompagner avec attention les chanteurs. Les choeurs étaient un peu ailleurs en début de soirée mais tout était bien en place ensuite, et la section masculine était particulèrement convaincante. Je dois avouer avoir été légèrement déçu par la prestation de Kaufmann - peut être donnera-t-il plus de lui-même à la première - car sa voix était un peu grésillante dans les aigus et j'avais l'impression qu'il n'était pas très en forme. Mais quel sens des nuances et du phrasé cependant ! Un français impeccable également. Sophie Koch, elle, était en grande forme et était très émouvante dans ces deux airs, bien que les attaques soient parfois un peu abruptes et qu'il faille souvent regarder les sous-titres pour comprendre le texte. Mais j'ai beaucoup d'affection pour cette chanteuse qui donne toujours beaucoup à son public et j'ai trouvé sa prestation remarquable malgré tout. J'avoue que je n'avais encore jamais vu Bryn Terfel sur scène avant hier soir, et je ne connaissais donc sa voix que par des enregistrements. La voix m'a semblé un peu fatiguée par rapport à ce que j'avais pu entendre (son Iokanaan chez Sinopoli me semble beaucoup plus luxueux vocalement) mais il a un organe puissant et sait s'en servir avec brio, ce qui fait de son Méphistophélès un des meilleurs que j'ai pu entendre. Edwin Crossley-Mercer a donné à entendre un Brander remarquable, et Sophie Claisse une Voix céleste honorable.

A la fin, tout le parterre s'est levé pour ovationner Kaufmann, puis tous les chanteurs ! C'était très exaltant, cela m'était rarement arrivé ! Le metteur en scène ne s'est pas présenté, ce qui aurait certainement calmé l'enthousiasme de cette standing ovation...
Des personnes un peu plus âgées que d'habitude à cette avant-première (j'ai notamment uriner aux côtés de Robert Carsen : il n'a pas moins de 28 ans, n'est-ce pas ? Mais comment a-t-il pu rentrer ?) mais la salle était pleine à craquer de jeunes (sauf quelques exceptions donc) et c'est très enthousiasmant pour le tout jeune que je suis de voir une foule de jeunes aller à l'opéra ! :D
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7270
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Berlioz - La Damnation de Faust - Jordan/Hermanis - ONP - 12/2015

Message par MariaStuarda » 06 déc. 2015, 19:41

Sauf erreur 1er message pour Adalbéron et en plus sur ce spectacle sur lequel tout le monde est sur les starking blocks.
Champagne :D (Avant 20H, après pas sûr d'avoir encore envie lol)

Répondre