Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Représentations
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5218
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par micaela » 25 sept. 2015, 15:20

Je comprends qu'on n'aime pas cette mise en scène. Moi, je l'ai appréciée . J'ai trouvé le propos cohérent . Cette transposition fonctionne (y compris dans la scène d'où vient cette image).
On est loin des excès contenus dans ce Ballo in maschera. Ca, c'est vraiment n'importe quoi .
NB Si je me souviens bien, la production de Haneke a été créée en 2006. Les masques de Mickey devaient déjà y figurer.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Stefano P

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par Stefano P » 25 sept. 2015, 15:27

Saccani : il me semble que c'était lui qui dirigeait le Turandot donné il y a une vingtaine d'années dans les arènes de Nîmes (avec Gwyneth Jones, qu'on apercevait de très très loin et qu'on entendait par intermittences : c'était très frustrant !).

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9082
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par jerome » 25 sept. 2015, 15:42

PlacidoCarrerotti a écrit :Je lis les mémoires de Rico Saccani chef médiocre des années 90 mais délicieusement remplies d'anecdotes vachardes (on sent le type aigri !).
pas si médiocre que ça d'ailleurs! Quand on a pu souffrir de la baguette d'un Pido, franchement à côté Saccani c'est pas si mal que ça.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9082
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par jerome » 25 sept. 2015, 15:44

Nico a écrit :
Stefano P a écrit :"Ces metteurs en scène, on devrait les mettre en prison. Vous trouvez que j'exagère ? Que se passerait-il si on barbouillait un Tintoret ou si l'on recouvrait Notre-Dame de graffitis ? Dénaturer un chef d’œuvre est un crime. Que ces metteurs en scène s'occupent d'art contemporain, qu'ils fassent leurs propres installations, leurs propres créations, mais qu'ils cessent de polluer l'histoire de l'art !"
Teresa Berganza, Un monde habité par le chant
Ed. Buchet Chastel
Bon, on peut-être une grande cantatrice et écrire des idioties, voilà ce que prouve cette citation.
Non non! S'il est vrai que sur la forme elle force évidemment le trait, sur le fond elle a entièrement raison!

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5218
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par micaela » 25 sept. 2015, 15:55

Elle n'a pas entièrement tort en effet, même si elle l'exprime de manière excessive.
Mais je trouve que ça ne s'applique pas vraiment au Don Giovanni par Haneke (plutôt, à mon avis, au Don Giovanni par Warlikowski à la Monnaie ).
Les changements de lieux et d'époque (par rapport au livret) ne me gênent pas forcément (sinon je n'aurais pas aimé cette production). Par contre, les tripatouillages, les surinterprétations abusives, et les provocations gratuites, c'est non.
Pour la laideur, il y a des productions traditionnelles laides et des productions "modernes" belles à voir. Et puis, la laideur, c'est subjectif.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21184
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par JdeB » 25 sept. 2015, 15:58

Stefano P a écrit :Saccani : il me semble que c'était lui qui dirigeait le Turandot donné il y a une vingtaine d'années dans les arènes de Nîmes (avec Gwyneth Jones, qu'on apercevait de très très loin et qu'on entendait par intermittences : c'était très frustrant !).
Non, tu te trompes deux fois, c'était il y a 30 ans et sous la dir de M. Plasson

9, 11, 12 juillet 1985, Turandot (Puccini) avec Dame Gwyneth Jones / Olivia Stapp (11/07), Seta del Grande / Clamma Dale, Giorgio Lamberti / Jesus Pinto (11/07), Luigi Roni (Timour), Michel Trempont, Rémy Corazza, André Mallabrera, dir. Michel Plasson, msc. Vittorio Rossi
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Nico
Alto
Alto
Messages : 260
Enregistré le : 15 août 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par Nico » 25 sept. 2015, 16:01

Bon, et si moi j'aime voir des Mickey à l'opéra, je les préfère là qu'à Dineyland. C'est grave docteur?
La musique, c'est ce qu'on écoute avec l'intention d'écouter de la musique. (Luciano Berio)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21184
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par JdeB » 25 sept. 2015, 16:02

Non, c'est moins grave que la phobie des clowns
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13285
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par HELENE ADAM » 25 sept. 2015, 16:08

micaela a écrit :Elle n'a pas entièrement tort en effet., même si elle l'exprime de manière excessive.
Mais je trouve que ça ne s'applique pas vraiment au Don Giovanni par Haneke (plutôt, à mon avis, au Don Giovanni par Warlikowski à la Monnaie ).
Les changements de lieux et d'époque (par rapport au livret) ne me gênent pas forcément (sinon je n'aurais pas aimé cette production). Par contre, les tripatouillages, les surinterprétations abusives, et les provocations gratuites, c'est non.
Pour la laideur, il y a des productions traditionnelles laides et des productions "modernes" belles à voir. Et puis, la laideur, c'est subjectif.
je partage globalement ton point de vue.
Les opéras n'ont pas forcément à être "beaux" quand ils mettent en scène la misère, la guerre, la mort, les assassinats, les exécutions, et même les combats au sabre ou à l'épée, toutes scènes fort courantes dans la plupart des performances dont nous discutons ici.
C'est d'ailleurs toujours un peu autour de ces questions que nous divergeons entre nous sur telle ou telle mise en scène (Guillaume Tell au ROH pour la dernière en date :lol: ).
Par contre, et là nous tombons plus facilement d'accord, je n'aime pas que la mise en scène nous éloigne de l'oeuvre en donnant une interprétation différente voire profondément divergente.
Mais parfois, même ce dernier point est subjectif : voire l'appréciation assez unanime sur ODB de la mise en scène de Guth de Fidelio (pourtant... ) alors que le public plus "classique" de Salzburg n'a pas aimé. (quelques Odbiens non plus... :D ).
En ce qui me concerne, j'ai aimé (alors que j'ai vu une petite dizaine de Fidelio différents) parce que celui-ci traduisait bien la violence du sort fait à un homme par l'arbitraire d'un pouvoir absolu et que c'est exactement le thème principal de l'opéra de Beethoven.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Stefano P

Re: Mozart - Don Giovanni - Lange/Haneke - ONP - 09-10/2015

Message par Stefano P » 25 sept. 2015, 16:13

JdeB a écrit :
Stefano P a écrit :Saccani : il me semble que c'était lui qui dirigeait le Turandot donné il y a une vingtaine d'années dans les arènes de Nîmes (avec Gwyneth Jones, qu'on apercevait de très très loin et qu'on entendait par intermittences : c'était très frustrant !).
Non, tu te trompes deux fois, c'était il y a 30 ans et sous la dir de M. Plasson

9, 11, 12 juillet 1985, Turandot (Puccini) avec Dame Gwyneth Jones / Olivia Stapp (11/07), Seta del Grande / Clamma Dale, Giorgio Lamberti / Jesus Pinto (11/07), Luigi Roni (Timour), Michel Trempont, Rémy Corazza, André Mallabrera, dir. Michel Plasson, msc. Vittorio Rossi
Mais oui, comme le temps passe, c'est incroyable : je viens de retrouver mon billet glissé dans un numéro de L'Avant scène : 12 juillet 85, 310 Francs !

J'ai confondu avec une Carmen du 10 juillet 1989, dirigée par Saccani dans les mêmes arènes (avec Livia Budai dans le rôle-titre ; elle remplaçait Grace Bumbry) !

Répondre