Rossini - Guillaume Tell - Gelmetti/vc - TCE - 31/01/2015

Représentations
Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Rossini - Guillaume Tell - Gelmetti/vc - TCE - 31/01/2015

Message par jean-didier » 01 févr. 2015, 10:12

Gioachino Rossini
GUILLAUME TELL

Opéra en quatre actes (1829)
Livret d’Etienne de Jouy et Hippolyte Bis, d’après la pièce de Friedrich von Schiller

Gianluigi Gelmetti direction
Nicola Alaimo Guillaume Tell
Celso Albelo Arnold
Annick Massis Mathilde
Elodie Méchain Hedwige
Julia Novikova Jemmy
Nicolas Courjal Gessler
Alain Gabriel Rodolphe
Nicolas Cavallier Walter Furst
Philippe Ermelier Leuthold
Patrick Bolleire Melchtal
Mikeldi Atxalandabaso Reudi
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo
Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo, avec la participation du Choeur de l'Opéra Nice Côte d'Azur direction Giulio Magnanini


Durée du concert
1ère partie : 1h50 environ
Entracte : 20 mn
2e partie : 1h20 environ

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par jean-didier » 01 févr. 2015, 10:33

Très bonne soirée au TCE hier soir.
Le plaisir de retrouver une Annick Massis en pleine forme qui défend admirablement cette partition finalement peu connue. Un sombre forêt tourmenté et plein d'espoir, l'héroïne romantique dans toute sa beauté ! Phrasé avec beaucoup de musicalité. Elle étale avec bonheur ses cartes bel cantistes dans l'air qui ouvre l'acte 3, en en faisant un bel air de parade, interpolant un contre-ré dans la cadence de la première partie. La salle frémit de bonheur.
Très bel Arnold de Celso Albelo qui monte en puissance au cours de la soirée et gère de façon remarquable l'endurance d'un rôle écrasant. Toujours fin et musicien on est presque un peu frustré en début d'opéra par une certaine réserve vocale mais tout va crescendo jusqu'à un asile héréditaire magnifique tout en finesse et en émotion osant même un aigu piano mais sans falsetto avant une cadence éblouissante qui reste musicale malgré la vaillance du contre-ut. La cabalette est royale, doublée avec contre-ut final interminable et brillantissime (finalement autorisé par maître Jean-Louis après une brève concertation juste avant le début de la scène.Miss Massis a été moins gâtée puisque elle a été interdite de contre-ut à la fin du duo d'amour et l'a montré explicitement au public en pointant le doigt vers le haut suivi d'une mine dépitée pour montrer qu'elle ne le ferait pas. Pour son anniversaire, on aurait pu lui concéder cette petite entorse à l'écriture rossinienne comme cadeau). Le public était fou après cet air, il y avait de quoi.
Grosse déception pour le rôle titre. Même si Nicola Alaimo affiche une belle vaillance et un réel engagement dans le personnage, vocalement ça ne suit pas. Des aigus ténorisés ou pas dans le corps, peu d'impact, son air magnifique n'a pas l'effet qu'il devrait produire.
Elodie Méchain monte également en puissance tout au long de l'opéra, sa voix gagnant en rondeur et homogénéité tout au long de la soirée. Beau timbre chaud qui convient parfaitement à l'épouse et la mère réconfortante.
Mention spéciale au pêcheur qui irradie la salle de ses aigus percutants au début de l'opéra.
Belle direction de Gelmetti : c'est très propre, bien cadré, les détails d'orchestration bien mis en valeur. ça aurait pu être un tout petit plus électrisant à mon goût dans les conclusions orchestrales. Finalement les coupures passent très bien. On regrette la coupure de quasiment tous les ballets qui sont pourtant très réussis. La réintroduction de la partie relativement lente du premier ballet n'est pas une si bonne idée : les solistes restent sur le devant de la scène en attendant que ça passe et ça ne finit pas par le galop endiablé qui devait mettre tous les sens en émois des membres du jockey club au XIXe en voyant les gambettes de leurs maîtresses s'agiter sur scène.
Beau Jemmy de la fraîche Julia Novikova qui arrive à s'imposer dans les concertati sonores.

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 867
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par Asvo » 01 févr. 2015, 10:45

Soirée incroyablement enthousiasmante, un très, très beau plateau dominé par Massis et Albelo. Ce contre-ut final était en effet superbe (et j'ai aussi beaucoup apprécié le fait que le public attende la fin complète de la partie orchestrale pour acclamer Albelo).

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14724
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par PlacidoCarrerotti » 01 févr. 2015, 10:54

Gelmetti ou le respect de la partition à géométrie variable : pas question de rajouter un contre-ut, mais pour couper 50 minutes de musique, pas de problème :mrgreen:
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par jean-didier » 01 févr. 2015, 10:55

C'est comme Muti qui donne l'opéra en italien ... enfin bref.

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par jean-didier » 01 févr. 2015, 10:59

Sinon petite nouveauté musicale rajoutée par Gelmetti : la reprise avec orchestre du chœur a cappella "A nos chants vient mêler tes pas" qui n'apparaît pas dans les versions "classiques".

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14295
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par HELENE ADAM » 01 févr. 2015, 11:01

Je partage ce CR en ajoutant trois remarques :
- l'opéra est vraiment superbe, dommage de le voir en version concert, avec des coupures, et un jeu des chanteurs forcément limité, voire, parfois, du fait de la disposition des uns et des autres, un orchestre couvrant les voix (notamment au début). L'acoustique du TCE, premier balcon au fond, n'est pas terrible
- Bonne direction d'orchestre, punch garanti, pupitres se répondant avec dynamisme, du très beau Rossini, choeurs impressionnants.
- Massis domine par la perfection de son chant d'un bout à l'autre de son rôle, belle voix, nuancée et naturelle, grande maitrise du rôle, un bonheur absolu. Plus de réserves sur l'Arnold de Celso Abello, que j'ai trouvé moyen dans la première partie, trop prudent, un timbre pas toujours élégant. Il se rattrape avec une cabalette éblouissante, exercice de style parfait (et applaudissements qui vont avec...). Le Guillaume Tell de Nicola Alaimo est effectivement très, très décevant. Aigus ratés, peu de liaison dans les phrasés, voix d'inégale tonalité... Dommage.
Une soirée très, très applaudie, un Rossini très, très jubilatoire....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4093
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par Martine » 01 févr. 2015, 12:37

Quelle magnifique soirée !!!
Quel bonheur d'entendre cet opéra que j'adore si bien chanté avec, c'est vrai, un rôle titre un peu dépassé.
Massis et Abelo ont fait grimper la température dans le TCE, et à raison !!
A souligner le haut niveau et l'homogénéité du cast, ce qui est rare de nos jours.

operakohler
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 181
Enregistré le : 21 févr. 2008, 00:00
Localisation : paris
Contact :

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par operakohler » 01 févr. 2015, 14:36

Effectivement une superbe soirée avec un plateau très homogène. Une petite déception pour Nicola Alaimo dont le placement de la voix n’a pas un rendu très homogène.
En revanche pour le contre-ut non effectué par Massis, j’ai plutôt eu l’impression qu’elle demandais à Mr Albelo s’il allait le faire et que c’est lui qui a dit non: tout cela se passe a la fin de leur duo. Je n’ai pas eu l’impression que Gelmetti empêchait quoi que ce soit. Hier soir Massis et Albelo en ont faits et même ajoutés par rapport à la partition. Je serais vraiment curieux de savoir si c’est bien Mr Gelmetti qui ne l’a pas autorisé.

Avatar du membre
Geoffroy
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 149
Enregistré le : 08 avr. 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rossini - Guillaume Tell, Gelmetti TCE, 31 janvier

Message par Geoffroy » 01 févr. 2015, 14:43

operakohler a écrit :Effectivement une superbe soirée avec un plateau très homogène. Une petite déception pour Nicola Alaimo dont le placement de la voix n’a pas un rendu très homogène.
En revanche pour le contre-ut non effectué par Massis, j’ai plutôt eu l’impression qu’elle demandais à Mr Albelo s’il allait le faire et que c’est lui qui a dit non: tout cela se passe a la fin de leur duo. Je n’ai pas eu l’impression que Gelmetti empêchait quoi que ce soit. Hier soir Massis et Albelo en ont faits et même ajoutés par rapport à la partition. Je serais vraiment curieux de savoir si c’est bien Mr Gelmetti qui ne l’a pas autorisé.
Tout à fait, j'étais juste au dessus d'eux et j'ai bien vu la scène : en levant l'index, la Massis a regardé d'un air interrogateur le ténor qui lui a fait signe que "non". Il a manifestement préféré s'économiser avant le terrifiant trio qui suit. Où il a été superbe d'ailleurs !

Répondre