Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Représentations
paco
Basse
Basse
Messages : 8730
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par paco » 06 août 2014, 00:39

J'ai suivi la retransmission radio. Curieusement, malgré le fait qu'Alagna me laisse indifférent depuis plusieurs années, il est pourtant pour moi celui qui "sauve" la soirée... (en dehors de Chung évidemment). De fait, sur sa performance je suis en désaccord avec à peu près tout le monde sur ce fil, sauf erreur de ma part... et si j'avais été sur place j'aurais probablement crié bravo pour le ténor (et que pour lui).

Je rejoins plusieurs d'entre vous sur le niveau extrêmement médiocre de la soirée, vocalement parlant : un Iago qui, comme le dit Jérôme, a certes la voix du rôle, mais est une caricature de hurlements et d'absence totale de style tels qu'on en trouvait dans les petits opéras de bourgades italiennes dans les années 70. Inacceptable à Orange, même si à la décharge du Festival il faut bien reconnaître qu'il est aujourd'hui presque plus difficile de distribuer Iago (c'est simple, il n'y en a pas !) que des Otello (où on a au moins Antonenko et, si on ferme les yeux, Botha).

Une Desdemona tellement usée vocalement qu'elle parait, à la radio, être la mère d'Otello... Je suis d'accord qu'elle réussit une prestation digne - malgré un souffle tellement court et fatigué qu'elle est obligée de couper les phrases à plusieurs reprises, souvent mal à propos-, professionnelle, mais rien de bien mémorable (or on est quand même à Orange, qui pendant des décennies était un Festival prestigieux...).

Seconds rôles tous plus fragiles les uns les autres (du moins à la radio).

Du coup, que reste-t-il ? Eh bien finalement j'ai trouvé que, malgré son inadéquation vocale au rôle, Alagna a été le seul qui ait fait preuve d'une certaine prestance : lui au moins ne reprenait pas sa respiration au milieu de chaque phrase, les phrasés étaient bien conduits, la déclamation contrastait très fortement avec les autres chanteurs, il y avait des nuances, de la musique (si seulement Iago avait suivi son exemple...), de très belles intentions musicales, on sentait une véritable recherche d'interprétation (devenue si rare chez lui depuis une dizaine d'années). Rien à voir avec le Calaf calamiteux d'Orange et son Faust mortellement ennuyeux de l'ONP, ce soir on a senti un Alagna réfléchi, investi, ayant pour une fois bien préparé sa prise de rôle.
Alors certes, la voix est vraiment trop claire et légère, les aigus sont tous arrachés ou hurlés (mais écoutez les mêmes aigus par Vickers à Orange c'était pareil), il y a çà et là des sons presque laids (ayant raté le début de la retransmission, j'ai cru un moment qu'il ne s'agissait pas d'Alagna mais d'un remplaçant, tant le timbre était méconnaissable de laideur), mais l'ensemble a de la tenue. On est à mille lieues d'un Vickers ou d'un Domingo, on est même assez loin d'un Antonenko, mais c'est très acceptable, et par rapport à la médiocrité du reste de la distribution j'ai trouvé que c'était un niveau au-dessus.

Ceci étant, l'ensemble de la représentation est fort oubliable, et Orange semble décidément engluée depuis quelques années dans un déclin fort inquiétant.

Avatar du membre
Bernard C
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10740
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par Bernard C » 06 août 2014, 00:42

Est-ce que c'est le sujet ?

Je ne crois pas que Merli soit programmė de sitôt sur une scène.
On ne va pas toujours repasser le même disque , non ?

Bernard
Aretha Franklin remplace Pavarotti dans Nessun Dorma
https://youtu.be/k33sINjn9o0

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par abaris » 06 août 2014, 00:47

quetzal a écrit :Est-ce que c'est le sujet ?

Je ne crois pas que Merli soit programmė de sitôt sur une scène.
On ne va pas toujours repasser le même disque , non ?

Bernard
Le sujet c'est qu'Orange vient de programmer un spectacle où aucun chanteur n'était à la hauteur ce qui pose question sur le niveau extrêmement bas du chant verdien aujourd'hui.

Otello est un rôle sans aucun titulaire digne de ce nom aujourd'hui, donc on est bien obligé de réécouter Merli, ou Martinelli ou Vinay ou Vickers pour avoir une idée.

paco
Basse
Basse
Messages : 8730
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par paco » 06 août 2014, 00:50

abaris a écrit :.

Otello est un rôle sans aucun titulaire digne de ce nom aujourd'hui, donc on est bien obligé de réécouter Merli, ou Martinelli ou Vinay ou Vickers.
je ne suis absolument pas d'accord. Il y a eu les "grands" Otello, dont Vickers que j'ai vu sur scène, et dont pour moi Domingo que j'ai également vu sur scène.
mais il y a aussi eu des "bons" Otello (par exemple Guy Chauvet), et si aujourd'hui on n'a pas de "grands" Otello, on a au moins des "bons", par exemple Antonenko, et c'est quand même déjà ça...
Très franchement, je prends autant de plaisir avec Antonenko aujourd'hui qu'avec Vickers en fin de carrière chantant faux pendant tout le dernier acte...

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par abaris » 06 août 2014, 00:50

paco a écrit :
abaris a écrit :.

Otello est un rôle sans aucun titulaire digne de ce nom aujourd'hui, donc on est bien obligé de réécouter Merli, ou Martinelli ou Vinay ou Vickers.
je ne suis absolument pas d'accord. Il y a eu les "grands" Otello, dont Vickers que j'ai vu sur scène, et dont pour moi Domingo que j'ai également vu sur scène.
mais il y a aussi eu des "bons" Otello (par exemple Guy Chauvet), et si aujourd'hui on n'a pas de "grands" Otello, on a au moins des "bons", par exemple Antonenko, et c'est quand même déjà ça...
Chauvet ne chante plus je crois et Antonenko, franchement...

Kaufmann pourrait peut être s'y risquer.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14262
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par PlacidoCarrerotti » 06 août 2014, 00:51

abaris a écrit :
quetzal a écrit :Est-ce que c'est le sujet ?

Je ne crois pas que Merli soit programmė de sitôt sur une scène.
On ne va pas toujours repasser le même disque , non ?

Bernard
Le sujet c'est qu'Orange vient de programmer un spectacle où aucun chanteur n'était à la hauteur ce qui pose question sur le niveau extrêmement bas du chant verdien aujourd'hui.

Otello est un rôle sans aucun titulaire digne de ce nom aujourd'hui, donc on est bien obligé de réécouter Merli, ou Martinelli ou Vinay ou Vickers pour avoir une idée.
Dans la catégorie naufrage, le champion hors catégorie dans le rôle reste quand même pour moi Carlo Bergonzi à Carnegie Hall (j'y étais).
"Je vais chanter le rôle comme vous ne l'avez jamais entendu". En effet ...
(fin du HS).
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

paco
Basse
Basse
Messages : 8730
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par paco » 06 août 2014, 00:58

PlacidoCarrerotti a écrit :Dans la catégorie naufrage, le champion hors catégorie dans le rôle reste quand même pour moi Carlo Bergonzi à Carnegie Hall (j'y étais).
oui je me souviens de la retransmission en différé sur France Musique à l'époque, c'était effectivement un beau raté.
il y a eu aussi beaucoup de supplices auditifs dans certains petits théâtres italiens dans les années 70, des noms que j'ai oubliés depuis, sortes de vociférations indescriptibles qui rappelleraient à certains que non, il n'y a pas eu d'époque "Golden Age" où on aurait distribué Otello comme ça en claquant simplement des doigts...

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par abaris » 06 août 2014, 01:01

paco a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Dans la catégorie naufrage, le champion hors catégorie dans le rôle reste quand même pour moi Carlo Bergonzi à Carnegie Hall (j'y étais).
oui je me souviens de la retransmission en différé sur France Musique à l'époque, c'était effectivement un beau raté.
il y a eu aussi beaucoup de supplices auditifs dans certains petits théâtres italiens dans les années 70, des noms que j'ai oubliés depuis, sortes de vociférations indescriptibles qui rappelleraient à certains que non, il n'y a pas eu d'époque "Golden Age" où on aurait distribué Otello comme ça en claquant simplement des doigts...
Ben si, avant-guerre, justement. Il y avait aussi Pertile, Lauri-Volpi...

De toute façon, nous ne sommes pas d'accord. Je pense que cet Otello d'Alagna, c'est un plantage magistral, un rôle dont il n'a pas l'envergure et qu'il ferait mieux d'abandonner.

bibi21
Alto
Alto
Messages : 394
Enregistré le : 26 mars 2012, 23:00

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par bibi21 » 06 août 2014, 01:19

Bon moi j'y étais ce qui est bien différent d'une TV ou retransmission radio.

D'abord mistral, pas épouvantable, mais quand même.
J'avais vu cet Otello à Marseille.
Pour moi, là, la mise en scène est bien meilleure. Gros changement : les personnages s'écoutent, se regardent, se touchent.
A Marseille, celui que j'avais préféré c'était Iago; et bien pas ce soir (même si il a été très applaudi). Il n'a aucune nuance, c'est un bloc et là c'était vraiment gênant.
Inva Mula était à peine audible dans l'air des Saules (d'accord j'étais haut ! mais ..)
Laconi, on en parle pas.
Ce qu'il reste : Chung et son orchestre.
Et Alagna qui - si c'est tendu au niveau voix - incarne un Otello différent, pas un bloc se posant aucune question (comme l'était Galouzine) : sa façon de voir ce Maure et sans doute aussi le souhait de Chung.
Et cela crée une émotion.
Alors non, ce n'est pas la représentation du siècle mais quand même avec de la valeur.

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1069
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Verdi - Otello - Chung/Duffaut - Orange - 08/2014

Message par xavierscriabine » 06 août 2014, 03:11

C'est sûr que quand on a dû payer un prix exorbitant ça fait suer de se dire que c'était tout pourri...

Répondre