Cherubini - Médée - Rousset/Warlikowski - TCE - 12/2012

Représentations
Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Pauvre Médée...

Message par jean-didier » 28 nov. 2012, 13:32

calbo a écrit :
faustin a écrit :
calbo a écrit :
Ils doivent avoir du mal à remplir pour faire de telles offres :) . Ceci dit, j'avais vu la retransmission lorsque cette chose avait été présentée à la Monnaie. Warli fait du Warli c'est à dire un travail, moche dans des décors contemporains tout aussi moches. Et comme les dialogues originaux ne lui convenaient pas il les a réécrit à sa sauce et le résultat est lamentable. Bref, une production tout à fait dispensable à ne pas mettre entre toutes les mains et surtout pas dans celles d'un jeune public
Eh ben dites donc, s'il en est ainsi c'est le pompon pour le Théâtre des Champs Elysées, qui avait annoncé à grands coups de trompes sa trilogie Médée pour l'année du centenaire. Une Médée de Marc-Antoine Charpentier dans une scénographie atroce et injustifiable de Jonathan Meese, nonobstant louée par Christian Merlin, une oeuvre du Grand Siècle à la sauce pop'art réchauffée, une Medea de Pascal Dusapin qui est passée totalement inaperçu, j'ai seulement entendu un critique du casque et l'enclume dire qu'il avait failli périr d'ennui, enfin Médée de Cherubini ou Warli fait du Warli...

Attendons d'avoir vu... Personnellement, j'aurai des regrets mais pas trop car j'avais vu/entendu Médée de Cherubini au Châtelet 2007 il y a quelques années avec Anna Catarina Antonacci dans le rôle titre, dans une mise en scène de Yannis Kokkos qui ne m'a pas laissé le moindre souvenir.

Faustin
Pourtant ACA en Médée ... :wink:
Je ne garde pas non un souvenir impérissable de cette Médée. J'avais trouvé ACA insipide au possible.

toscadecoigny
Alto
Alto
Messages : 446
Enregistré le : 19 juin 2005, 23:00

Message par toscadecoigny » 28 nov. 2012, 13:35

A Nancy j'avais vu cette Medea, dans cette production, mais avec une autre Medea : la belle Chiara Taigi. Une superbe chanteuse, et quelle tragédienne ! Allez voir son site et vous découvrirez une artiste formidable.

Et cette mise en scène ! Evidemment elle est classique, mais elle respecte les artistes et ne les force pas à dire un texte à la limite porno... On voit vraiment une magicienne. Il y a des moments où j'avais vraiment très peur....

dongio
Baryton
Baryton
Messages : 1355
Enregistré le : 05 nov. 2006, 00:00
Contact :

Re: Pauvre Médée...

Message par dongio » 28 nov. 2012, 15:00

jean-didier a écrit :
calbo a écrit :
faustin a écrit :
calbo a écrit :
Ils doivent avoir du mal à remplir pour faire de telles offres :) . Ceci dit, j'avais vu la retransmission lorsque cette chose avait été présentée à la Monnaie. Warli fait du Warli c'est à dire un travail, moche dans des décors contemporains tout aussi moches. Et comme les dialogues originaux ne lui convenaient pas il les a réécrit à sa sauce et le résultat est lamentable. Bref, une production tout à fait dispensable à ne pas mettre entre toutes les mains et surtout pas dans celles d'un jeune public
Eh ben dites donc, s'il en est ainsi c'est le pompon pour le Théâtre des Champs Elysées, qui avait annoncé à grands coups de trompes sa trilogie Médée pour l'année du centenaire. Une Médée de Marc-Antoine Charpentier dans une scénographie atroce et injustifiable de Jonathan Meese, nonobstant louée par Christian Merlin, une oeuvre du Grand Siècle à la sauce pop'art réchauffée, une Medea de Pascal Dusapin qui est passée totalement inaperçu, j'ai seulement entendu un critique du casque et l'enclume dire qu'il avait failli périr d'ennui, enfin Médée de Cherubini ou Warli fait du Warli...

Attendons d'avoir vu... Personnellement, j'aurai des regrets mais pas trop car j'avais vu/entendu Médée de Cherubini au Châtelet 2007 il y a quelques années avec Anna Catarina Antonacci dans le rôle titre, dans une mise en scène de Yannis Kokkos qui ne m'a pas laissé le moindre souvenir.

Faustin
Pourtant ACA en Médée ... :wink:
Je ne garde pas non un souvenir impérissable de cette Médée. J'avais trouvé ACA insipide au possible.
+1 Je m'étais ennuyé...
On était loin de la Verrett mise en scène par Liliana Cavani à Garnier il y a des lustres (mais c'était Bogianckino..)

musetta
Alto
Alto
Messages : 319
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Pauvre Médée...

Message par musetta » 29 nov. 2012, 13:08

faustin a écrit :
Eh ben dites donc, s'il en est ainsi c'est le pompon pour le Théâtre des Champs Elysées, qui avait annoncé à grands coups de trompes sa trilogie Médée pour l'année du centenaire. Une Médée de Marc-Antoine Charpentier dans une scénographie atroce et injustifiable de Jonathan Meese, nonobstant louée par Christian Merlin, une oeuvre du Grand Siècle à la sauce pop'art réchauffée, une Medea de Pascal Dusapin qui est passée totalement inaperçu, j'ai seulement entendu un critique du casque et l'enclume dire qu'il avait failli périr d'ennui, enfin Médée de Cherubini ou Warli fait du Warli...
8O C'est à cela que tu juges un spectacle ????
C'est bien dommage, car c'était vraiment d'une grande beauté, à tous points de vue...
faustin a écrit : Attendons d'avoir vu...
Comme tu dis...

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

Re: Pauvre Médée...

Message par faustin » 29 nov. 2012, 14:13

musetta a écrit :
faustin a écrit :
Eh ben dites donc, s'il en est ainsi c'est le pompon pour le Théâtre des Champs Elysées, qui avait annoncé à grands coups de trompes sa trilogie Médée pour l'année du centenaire. Une Médée de Marc-Antoine Charpentier dans une scénographie atroce et injustifiable de Jonathan Meese, nonobstant louée par Christian Merlin, une oeuvre du Grand Siècle à la sauce pop'art réchauffée, une Medea de Pascal Dusapin qui est passée totalement inaperçu, j'ai seulement entendu un critique du casque et l'enclume dire qu'il avait failli périr d'ennui, enfin Médée de Cherubini ou Warli fait du Warli...
C'est à cela que tu juges un spectacle ????
C'est bien dommage, car c'était vraiment d'une grande beauté, à tous points de vue...

Disons que si un spectacle bénéficie de la grosse machine publicitaire du Théâtre des Champs Elysées en oeuvre depuis plusieurs mois, que si aucun critique ne le signale et que sur le forum personne n'en dit un mot, ce n'est pas tellement bon signe et au moins pour les organisateurs du spectacle ce n'est pas un succès même si ce n'est pas une condamnation sans appel. On ne peut jamais dire quelque chose de catégorique sur la musique contemporaine, le compositeur emploie un langage qui n'est pas celui auquel nous sommes habitués. Si on parle une langue qui n'est pas la mienne et si je n'y comprends rien, on ne peut rien conclure, ni que c'est bien ni que c'est mal. Le compositeur aura toujours beau jeu de vous renvoyer à votre ignorance si vous le critiquez. Le Théâtre des Champs Elysées fut un soir de l'année 1912 le lieu d'une illustre oeuvre incomprise, le Sacre du printemps de Stravinski, mais ce genre de choses n'arrive pas tous les jours. Personnellement, je n'avais même pas surveillé les dates de la Medea de Pascal Dusapin, je m'étais vraiment trop ennuyé à Roméo et Juliette, un sacré pensum donné à l'Opéra Comique, totalement incompréhensible, et le compositeur avait interdit qu'on le surtitrât, trop ennuyé également à Passion. Faustus last night au Châtelet m'avait en revanche laissé un nettement meilleur souvenir, il faut dire que le spectacle bénéficiait d'une mise en scène de Peter Mussbach magnifique avec une immense horloge qui occupait toute la scène.

Faustin

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

l'esprit de l'escalier

Message par faustin » 29 nov. 2012, 19:43

Ceux, celles qui ont estimé que Medea de Pascal Dusapin était de toute beauté, à tous points de vue ont manqué à tous leurs devoirs. Ils auraient dû ouvrir pour un fil pour nous expliquer à quel point le spectacle était digne d'intérêt et d'admiration et le faire de la manière la plus convaincante possible avant que la série soit terminée. Mais puisqu'ils ne l'ont pas fait, on y est pas allé et je n'ai lu aucun article sur ce spectacle qui s'est trouvé entouré d'un épais mur de silence.

Faustin

Gorianchikov
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 180
Enregistré le : 31 déc. 2007, 00:00
Localisation : Wallonie
Contact :

Message par Gorianchikov » 29 nov. 2012, 22:37

De toute façon, ce site tourne en rond autour de quelques amateurs qui confondent opéra et délire vocal et qui attendent d'un metteur en scène qu'il réussisse un joli défilé en costumes d'époque dans des décors "qu'on s'y serait cru"… En définitive, même pour un spectateur assidu, qui a des centaines de représentations derrière lui, vos discussions sont finalement – à quelques interventions près, certes – à mourir d'ennui tant elles sont d'une bêtise creuse. Vanitas vanitatis. J'en ai marre. Addio!!!

Avatar du membre
Bruno92
Baryton
Baryton
Messages : 1197
Enregistré le : 23 avr. 2011, 23:00
Localisation : 92
Contact :

Message par Bruno92 » 29 nov. 2012, 23:06

Gorianchikov a écrit :De toute façon, ce site tourne en rond autour de quelques amateurs qui confondent opéra et délire vocal et qui attendent d'un metteur en scène qu'il réussisse un joli défilé en costumes d'époque dans des décors "qu'on s'y serait cru"… En définitive, même pour un spectateur assidu, qui a des centaines de représentations derrière lui, vos discussions sont finalement – à quelques interventions près, certes – à mourir d'ennui tant elles sont d'une bêtise creuse. Vanitas vanitatis. J'en ai marre. Addio!!!
C'est bien dommage parce que moi, je n'ai pas encore vu cette production (j'y serai le 12 décembre, avis aux présents d'ODB pour une rencontre :smile: ) et je n'ai aucun a priori.

Après lecture de ce que disait Paco
Concernant cette Médée, j'ai souvenir que le fil CR de cette production sur OdB lors de sa création était assez enthousiaste, non ?

et les commentaires de Musetta à propos de la critique de Faustin

musetta a écrit :
faustin a écrit :
j'ai seulement entendu un critique du casque et l'enclume dire qu'il avait failli périr d'ennui, enfin Médée de Cherubini ou Warli fait du Warli...
8O C'est à cela que tu juges un spectacle ????
C'est bien dommage, car c'était vraiment d'une grande beauté, à tous points de vue...
faustin a écrit : Attendons d'avoir vu...
Comme tu dis...
Je pense que les avis ne sont pas aussi tranchés que celui de Calbo

Chacun peut se faire son avis en allant voir la production et je ne manquerai pas de faire part du mien (qui n'aime pas nécessairement les délires vocaux ni les défilés sur scène :wink: )

à chacun son avis et libre à chacun de l'exprimer

Avatar du membre
CharlieBrown
Ténor
Ténor
Messages : 597
Enregistré le : 08 oct. 2012, 23:00
Contact :

Message par CharlieBrown » 29 nov. 2012, 23:19

Gorianchikov a écrit :De toute façon, ce site tourne en rond autour de quelques amateurs qui confondent opéra et délire vocal et qui attendent d'un metteur en scène qu'il réussisse un joli défilé en costumes d'époque dans des décors "qu'on s'y serait cru"… En définitive, même pour un spectateur assidu, qui a des centaines de représentations derrière lui, vos discussions sont finalement – à quelques interventions près, certes – à mourir d'ennui tant elles sont d'une bêtise creuse. Vanitas vanitatis. J'en ai marre. Addio!!!
C'est pas la moitié d'un con qui écrit ça.
Le principe est simple : une vibration du tonnerre avec une résonance maximum...
Follow me on Twitter : @charlieC2M

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21408
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Pauvre Médée...

Message par JdeB » 30 nov. 2012, 10:32

faustin a écrit :
Le Théâtre des Champs Elysées fut un soir de l'année 1912 le lieu d'une illustre oeuvre incomprise, le Sacre du printemps de Stravinski, .

Faustin
Pourtant le TCE n'a ouvert qu'en 1913...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre