Flûte enchantée - Bastille (représentations février 05) III

Représentations

Avez-vous aimé la production de la Fura dels Baus à Bastille ?

Le sondage s’est terminé le 30 mars 2005, 11:08

oui
13
28%
non
11
24%
ni aimé ni détesté
4
9%
pas vu le spectacle à Bastille
18
39%
 
Nombre total de votes : 46

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 17 févr. 2005, 12:36

Ça ne devrait pas être si difficile. La plupart des spectateurs passent plutôt une bonne soirée, non ?
J'en ai parlé avec 3 spectateurs non ODBiens et ils ont tous aimé le spectacle. Maintenant que j'y pense, c'est peut-être celui que j'ai préféré à l'Opéra de Paris depuis le début de la saison.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21805
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 17 févr. 2005, 12:45

C'est normal. Les vrais passionnés avaient déjà vu cette production sur Arte et ceux qui l'avaient détestée se sont abstenus.
Les néophytres adorent car ils reconnaissent des airs et que ça à l'air moderne, que ça bouge, qu'ils ne savent pas que l'oeuvre est défigurée et très mal interprétée, qu'ils avaient peur de périr d'ennui, que ce ne fut pas le cas et qu'ils sont heureux de pouvoir dire qu'ils ont vu un opéra.
Ya n'en même qui croient avoir vu la Flûte de Mozart.

Mais alors, finalement, qui siffle ? Les 15 mêmes critiques parisiens qui reviennent par masochisme à toutes les représentations ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14676
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 17 févr. 2005, 14:04

Rameau a écrit : En ce qui concerne la musique, seule rescapée du naufrage, je suis surpris du ton souvent très négatif des commentaires. La direction de Marc Minkowski manque peut-être un peu de caractère (ce qui n'est guère étonnant vu que la production lui laisse peu de liberté), mais l'orchestre sonne bien et le tout est très vivant, incomparablement plus que lors des représentations à Garnier endormies par Armin Jordan (je n'ai pas vu Wilson/Kout). Minkowski démontre ainsi, nonobstant ses ennemis nombreux et particulièrement vindicatifs, que Mozart peut vivre aussi à Bastille! La distribution elle non plus n'est pas mal, en dehors d'une Reine au timbre désagréable et d'un Orateur une fois de plus en dessous de tout (W. Holzmaier). Ain Anger est un bon Sarastro, Degout un Papageno classique (mais on pourrait souhaiter qu'il soit plus drôle), Groves en difficulté avec l'allemand garde un timbre très agréable. Mireille Delunsch, elle, était audiblement malade, avec des syllabes qui ne sortent pas et une toux inquiétante; mais sa Pamina reste d'une grande intelligence, un timbre très personnel (ce qui n'est pas du tout un défaut) et une diction très correcte: elle aussi sert trop souvent de défouloir à des personnes qui attaquent en sa personne bien plus que son cas individuel.

Donc une soirée certes lamentable du point de vue scénique (mais on s'y attendait), mais d'une grande qualité musicale, ce qui est toujours mieux que rien!
Bien que globalement en phase avec tes impressions, j'ai un peu de mal à suivre le raisonnement qui mène à la conclusion finale :

"La direction de Marc Minkowski manque peut-être un peu de caractère"
"Une Reine au timbre désagréable et un Orateur une fois de plus en dessous de tout (W. Holzmaier)"
"Degout un Papageno classique (mais on pourrait souhaiter qu'il soit plus drôle)"
"Mireille Delunsch, elle, était audiblement malade, avec des syllabes qui ne sortent pas et une toux inquiétante"

BREF !

"Une soirée certes lamentable du point de vue scénique (mais on s'y attendait), mais d'une grande qualité musicale"

Je dois reconnaitre que j'ai passé une bonne soirée, et essentiellement gråce à la musique : j'ai trouvé plaisant l'enchainement des airs sans solution de continuité, à l'exception des rares poèmes z'à la noix. C'est nul, mais je préfère ça aux interminables dialogues parlés (mais je reconnais que ce n'est plus la Flute).

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21805
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 17 févr. 2005, 14:09

ça ressemble en effet à un tuanisme célèbre "le chef et les principaux rôles étaient très médiocres, la production détestable....j'ai donc passé une excellente soirée" :wink:


A moins d'y lire un soutien réitéré à une famille artistique....

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 17 févr. 2005, 14:49

Il y a pire : quand j'ai vu le Prophète de Meyerbeer, j'ai passé une soirée effroyable. J'avais envie de crier mon mécontentement (je ne l'ai pas fait), je n'ai pas été ému un seul instant, j'ai été déçu par le niveau musical du Staatsoper de Vienne et surtout, c'est la pire mise en scène d'opéra que j'ai jamais vue.
Pourtant j'en garde un merveilleux souvenir ! Eh oui, si sur le coup, j'ai trouvé que le Prophète ne résistait pas à un traitement pareil, mes souvenirs ont davantage retenu la partition de Meyerbeer que les images scabreuses de Neuenfels et cela aura été ma seule occasion de voir Agnes Baltsa, qui, elle, était superbe, autant vocalement que scéniquement (bien que la manière dont le metteur en scène traite Fidès est d'un ridicule achevé - mais quelle présence, quelle actrice sobre et efficace !).

EdeB avait un jour parlé de sa manière de reconstituer mentalement une interprétation authentiquement correcte d'oeuvres baroques rares enregistrées dans une version unique (très mal interprétée).
Je crois que ma manière de fonctionner ressemble un peu à cela. Je parviens parfois mettre suffisament de côté des aspects détestables d'un spectacle pour parvenir à passer une bonne soirée.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21805
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 17 févr. 2005, 14:58

Oui, mais ça m'arrive aussi. Heureusement !

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 17 févr. 2005, 15:45

La qualité de la direction de Minkowski reste quand même pour moi un élément déterminant, même s'il n'a pas tout l'espace artistique qu'on pourrait souhaiter. Du point de vue de la sonorité de l'orchestre, par exemple, c'est remarquable, surtout si on compare avec Jordan! Et si Delunsch avait des problèmes, ce qu'elle fait reste remarquable quand sa toux la laisse en paix. Pour l'Orateur, malheureusement, cela reste pour moi un regret permanent: je n'en ai jamais entendu un bon "en vrai"! Donc Holzmaier est juste un peu plus mauvais que les autres... Et le Sarastro est vraiment bon, ce qui n'est pas rien (meilleur que, par exemple, Salminen)

tuano
Basse
Basse
Messages : 9357
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 17 févr. 2005, 16:01

J'avais beaucoup aimé la direction de Minkowski à la générale, j'ai été moins enthousiasmé à la représentation (mais j'ai aimé quand même).

Olaf Bär était sans doute l'élément le plus étonnant de la première distribution. Il faisait quelque chose du personnage... Il ne laissait pas indifférent.

Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 578
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

IL N' Y a PAS DE QUOI......

Message par tristan » 17 févr. 2005, 20:01

......FOUETTER UN CHAT!!!!!!
En me rendant à cette soirée du 12 /2 , je m' attendais à un scandale digne de celui du RING/CHEREAU ou de la création du SACRE.......et qu' ai-je vu.....
.......une animation permanente sur une scène , digne d' grand SHOW raccoleur ,qui n' aurait pas été déplacé dans un music-hall pour touristes "hollywoodiens" ,avec effets videos permanents, jeux de "matelas" en tous genres et gesticulations désordonnées des machinistes, vêtus de blanc comme des infirmiers ,bref.....l' oeil était sans cesse sollicité et je puis fort bien comprendre que des spectateurs qui voyaient la FLUTE pour la première fois aient passé une bonne soirée pleine de surprises amusantes pour les yeux et où on ne trouve pas un moment de répit ......certes dans tout ce "beau" remue ménage, la musique esr reléguée au 3° plan ,et une fois encore, on ne l' écoute que bien après avoir "profité"de cette animation permanente et tumultueuse!

Le premier à faire les frais de cette situation est bien l' orchestre et son (?) chef , MARC MINKOWSKI ,qui m' a semblé bien peu concerné, très rapide ,avec une battue souvent bâclée ;on avait l' impression qu' il n' imposait à aucun moment une conception personnelle et se contentait d'" accompagner" une action qu' il se bornait à suivre , comme certains "chefs" de ballets qui affadissent les partitions pourtant intéressantes de TCHAÏKOVSKI en les réduisant au rôle de musique d' "accompagnement!!!
Où est le MINKOWSKI de tant de réussites baroques, d' OFFENBACH et de LA DAME BLANCHE?

Quant à la distribution vocale, si l' adjectif "médiocre" peut être pris dans son sens exact, alors oui , elle était d' un médiocre linéaire quasi constant:

Un TAMINO honnête de PAUL GROVES ,quoique souvent raide ....il faut dire que la gymnastique sur les matelas n' étaient pas faits pour l' aider!

MME DELUNSCH avait ce soir-là ,laissé la place à JULIA KEITER qui chanta peut être aussi bien que la titulaire ne l' aurait fait....sans que l' on croie un instant aux émois de PAMINA....

Une REINE DE LA NUIT assez spectaculaire, scintillante poupée aux attraits lumineusement mis en valeur (comme, d' ailleurs ,les "charmes"couverts de collants gris de ses trois dames,par ailleurs bien pauvres musicalement....on ne peut pas tout avoir!!!)....mais peinant dans son sur-aigu, ce qui, pour une REINE est un peu gènant....

Un MONOSTATOS digne de la pire BD en noir et blanc, sussurant son air de manière presque inaudible...

SARATRO avait pour lui la silhouette altière de AIN ANGER ,mais qui, malgré sa belle voix manquait de grandeur dans ce personnage;on aimerait entendre cet artiste dans une autre production.....

Calamiteux SPRECHER de WOLFGANG HOLZMAIR,enfermé dans son "frigidaire".....et pourtant cet artiste jouit d' une réputation non négligeable.....

Grand triomphateur de la"soirée" "notre"(cocorico!!!!) STEPHANE DEGOUT qui, tel un petit chaperon rouge de revue légère essaie de faire vivre son personnage.....lui aussi mérite mieux....

En résumé, je ne me suis pas ennuyé,je n' ai pas eu l' impression d' écouter MOZART et les fameux poëmes qui mettaient SCHICKANEDER sur la touche m' ont paru creux et prétentieux.....il faut dire que c' est le seul moment de la soirée où les sifflets se déchainèrent ,je m' attendais à beaucoup plus de CHAHUT à la fin du spectacle....décidément le public du SAMEDI SOIR est "BON PUBLIC"!
TRISTAN.......qui a de mémorables souvenirs de ZAUBERFLÖTE à MUNICH,AIX,GARNIER,SALZBURG.....

Golaud
Alto
Alto
Messages : 490
Enregistré le : 30 janv. 2005, 00:00
Contact :

Message par Golaud » 20 févr. 2005, 19:02

Bon, ça y est, je l'ai enfin vue cette Flûte !! Je peux donc voter à mon tour ... Et bah non, je n'ai pas aimé !
Le début m'a plutôt fasciné mais au bout d'un moment, j'ai eu l'impression que les idées s'épuisaient... et la fin m'a vraiment agacé (les matelas qui se gonflent et se dégonflent, au bout de 2 heures, ça lasse).

Question chanteurs, rien de vraiment formidable, rien de vraiment mauvais non plus... Je ne m'étendrais pas plus, tout a déjà été dit !

A noter que pour la dernière, le spectacle a remporté un beau succès. Très peu de "Houh", même au salut des metteurs en scène (ah, le public du dimanche qui va à l'Opéra en famille !!)

Répondre