Flûte enchantée - Bastille (représentations février 05) III

Représentations
Répondre

Avez-vous aimé la production de la Fura dels Baus à Bastille ?

Le sondage s’est terminé le 30 mars 2005, 11:08

oui
13
28%
non
11
24%
ni aimé ni détesté
4
9%
pas vu le spectacle à Bastille
18
39%
 
Nombre total de votes : 46

tuano
Basse
Basse
Messages : 9362
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Flûte enchantée - Bastille (représentations février 05) III

Message par tuano » 08 févr. 2005, 11:08

J'ose ouvrir un troisième fil de discussion sur cette Flûte enchantée car les fils trop longs peuvent poser problème (d'affichage mais aussi si on désire trouver un message en particulier). De plus, on est en février, plus en janvier... :)

J'aime beaucoup cette production que je trouve nettement moins ennuyeuse et creuse que celle de Robert Wilson. Je n'aime pas tout et je reconnais que c'est une trahison de l'oeuvre mais au moins, c'est une trahison "honnête", c'est-à-dire que le remplacement des dialogues est sans ambiguïté sur le fait que le livret a été tripatouillé. D'autres metteurs en scène se contentent de reprendre le même livret tripatouillé traditionnel (suppression de la scène des esclaves, blague sur l'âge de Papagena...) ou introduisent des éléments qui dénaturent les relations entre les personnages sans que personne ne s'en offusque (Bergman qui fait de Sarastro le père de Pamina...).

Ici, la Fura dels Baus a sincèrement travaillé sur l'oeuvre en se débarassant plutôt bien de la tradition (contrairement à Robert Wilson qui n'a fait que lui donner un nouvel habillage) même si certains choix sont extrêmement contestables (les poèmes prétentieux, des techniciens vraiment pas dissimulés...). Au moins, il y a des choix et une interprétation personnelle de l'oeuvre. En fait, on retrouve certains éléments du Faust présenté à Salzbourg puisque Paul Groves renaît encore (O Isis und Osiris).

Je trouve de toute manière que la Flûte enchantée est un tel chef-d'oeuvre qu'elle résiste à tous traitements (en tout cas, ceux que j'ai pu voir).

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Re: Flûte enchantée - Bastille (représentations février 05)

Message par Xavier » 08 févr. 2005, 11:12

tuano a écrit : Je trouve de toute manière que la Flûte enchantée est un tel chef-d'oeuvre qu'elle résiste à tous traitements (en tout cas, ceux que j'ai pu voir).
Est-ce une raison qui justifie qu'on les lui fasse subir ?

X

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 08 févr. 2005, 11:21

je n'ai pas vu le spectacle, mais la seule partie qui ait été unanimement mal reçue, ce sont ces poèmes. peut-on imaginer une reprise où ces textes seraient modifiés, voire le rétablissement des dialogues de Schikaneder (travail de mise-en-scène à faire !), ou bien le spectacle n'est cohérent que sous cette forme ?

tuano
Basse
Basse
Messages : 9362
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Re: Flûte enchantée - Bastille (représentations février 05)

Message par tuano » 08 févr. 2005, 11:26

Cette solution n'est certainement pas à l'ordre du jour. Le spectacle n'est que moyennement cohérent comme ça car les transitions musique/poèmes sont encore plus marquées que lorsqu'il y a des dialogues. Cependant, dire des dialogues dans la vaste salle de Bastille peut poser problème aux chanteurs qui ont assez à faire comme ça avec le chant. Je pense qu'ils sont soulagés de ne pas avoir à s'en occuper.

Xavier a écrit :
tuano a écrit : Je trouve de toute manière que la Flûte enchantée est un tel chef-d'oeuvre qu'elle résiste à tous traitements (en tout cas, ceux que j'ai pu voir).
Est-ce une raison qui justifie qu'on les lui fasse subir ?

X
Comme je le disais autre part, je reconnais au metteur en scène le droit de se servir d'une oeuvre pour créer un spectacle nouveau, qui dénature l'oeuvre originale en négligeant certains aspects et en en développant d'autres. C'est ce que fait le librettiste lorsqu'il s'inspire d'un roman ou d'une pièce. Le compositeur doit effectuer une démarche similaire en ajoutant des notes sur l'histoire.
Les musiciens sont des interprètes et doivent se conformer aux volontés du compositeur (bien qu'on n'ait pas vu d'inconvénients à ce que Jon Vickers incarne un Peter Grimes que Britten désapprouvait). En revanche, je pense que le metteur en scène a le droit de se comporter en artiste, en créateur. Je pense que ça peut être très dommageable si on s'éloigne vraiment trop des volontés du librettiste et du compositeur, en particulier pour une oeuvre rarement donné que le public connaît mal. Je crois que ce n'est pas le cas de la Flûte enchantée qui me semble être l'opéra du répertoire qui se prête le plus à des interprétations différentes. Je ne trouve pas que des matelas géants empêche la magie de la musique d'opérer. Il y a d'excellentes trouvailles dans la production de la Fura dels Baus, qui mettent en valeur certains aspects négligés dans d'autres productions : par exemple, l'humour du premier quintette et du trio Monostatos-Pamina-Papageno.

Avatar du membre
val
Messages : 40
Enregistré le : 10 mai 2004, 23:00
Contact :

Message par val » 08 févr. 2005, 13:45

J'ai répondu "aimé" par défaut ; disons que j'ai été intéressée, et que cespectacle me poursuit. C'est à la fois insupportable et intelligent !

tuano
Basse
Basse
Messages : 9362
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 08 févr. 2005, 14:31

et moi qui pensais avoir pensé à toutes les réponses possibles !

J'aurais dû faire une catégorie "et aimé et détesté" !

Avatar du membre
vincent
Soprano
Soprano
Messages : 60
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Flûte enchantée - Bastille (représentations février 05)

Message par vincent » 08 févr. 2005, 15:41

tuano a écrit : Comme je le disais autre part, je reconnais au metteur en scène le droit de se servir d'une oeuvre pour créer un spectacle nouveau, qui dénature l'oeuvre originale en négligeant certains aspects et en en développant d'autres.
Reste à savoir si la vocation de l'ONP est réellement d'accueillir ce type de productions expérimentales...

tuano
Basse
Basse
Messages : 9362
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 08 févr. 2005, 15:53

Il y a trop peu de théâtres lyriques à Paris pour que l'Opéra s'en prive. Je rappelle que ce spectacle remplace la production de Robert Wilson qui n'est pas forcément très proche non plus du spectacle de Schikaneder. Je ne suis pas sûr non plus qu'il y avait davantage de huées à la première de la production Fura dels Baus qu'à la première de celle de Wilson. En tout cas, hier soir, il n'y avait aucune huée. Les spectateurs ont l'air d'avoir apprécié. Personnellement, j'aurais eu du mal à supporter de voir une troisième fois la production de Robert Wilson qui est sans vie, sans idée (au bout de dix minutes parce que c'est vrai que le serpent est génial) et avec des costumes très moches depuis qu'on a eu l'idée saugrenue de demander à Kenzo de remplacer les costumes de John Conklin (qui étaient magnifiques).

Peut-être que le spectacle de la Fura dels Baus est "expérimental" mais il est abouti, contrairement à tant de productions qu'on a vues à Bastille, avec des décors moches aussi et une direction d'acteurs sommaire sans qu'on voie où le metteur en scène voulait en venir.

PS : "pour des raisons personnelles", Marc Minkowski a annulé la rencontre qui devait avoir lieu avec lui jeudi. Renseignements sur le site officiel de l'Opéra.

Avatar du membre
spooky1812
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 20 janv. 2005, 00:00

re: la flute

Message par spooky1812 » 08 févr. 2005, 16:20

j'ai trouver cette production remarquable d'invention et de fraicheur pour la nouvelle generation , le nouveau public. Pour ma part, je fait parti de la nouvelle génération et je trouve que le public ne se rajeunit pas du tout. Mais peut etre grace a Mr Mortier,qu'un nouveau public va être attiré par ses mise en scène que transcrit l'action à notre époque car si l'on reste toujours a situé l'action à son époque, cela va à l'encontre de l'évolution.
Et cette production de la Flute le montre bien car beaucoup de famille viennent a l'Opera , ce qui est rare car pour la nouvelle génération , le lieux de l'Opera a un mauvaise connotation a cause d'un public , excusez moi, "vieux et riche", donc cela déplais aux jeunes. J'en parlais a mon lycée et quand j'évoquai le mot OPERA cela leurs evoqué Décors vieux et nul ancien et public vieux et riche. Cela me choqua donc je souhait que Mr Mortier reste le plus lontemps pour changer tout ca et casser la Tradition comme on dit .
Aller A+

Avatar du membre
npw
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 112
Enregistré le : 09 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par npw » 08 févr. 2005, 16:24

J'ai bien aimé le spectacle en tant que tel, mais rajoute ma voix à celle de ceux qui ont trouvé les textes creux et prétenteux et pensent qu'ils ont oté toute cohérence au drame. Je crois que le même spectacle avec les dialogues à la place des "poèmes" aurait fini par triompher. Paris n'est pas si conservateur que ça...

Répondre