Tannhäuser - Hengelbrock/Baumgarten - Bayreuth 2011

Représentations
veniziano
Ténor
Ténor
Messages : 542
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00

Tannhäuser - Hengelbrock/Baumgarten - Bayreuth 2011

Message par veniziano » 02 août 2011, 09:17

Je viens d'apprendre que la seconde représentation de TANHÄUSER (public moins select) a été saluée par une énorme bronca, apparemment , sauf le Choeur et le Landgrave, il n'y avait rien à sauver. Décidement, Bayreuth n'est plus ce qu'il était: mis à part le sublime PARSIFAL d'Hereim , il n'y a plus grand chose d'interressant.

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

l'excrément humain ne vous sera pas épargné

Message par faustin » 02 août 2011, 10:10

L'article de Marie-Aude Roux m'a laissé quelque peu perplexe:

On annonçait une mise en scène décapante. Elle l'est. Le nombre d'agents de service qui s'agitent dans un gigantesque décor d'usine de retraitement de déchets organiques (l'excrément humain) est pléthorique. Tout comme le décor sur trois niveaux du plasticien néerlandais Joep van Lieshout - cuves d'alcool, de méthane, de biogaz, rouges, jaunes, bleues. Seul élément non aseptisé, la cage du Venusberg. La maîtresse des lieux (et de Tannhäuser), Vénus, y promène un ventre proéminent et son cloaque dionysiaque d'acolytes singes et de créatures protozaires.

(...)

Prise dans les rets totalitaires d'un visuel criard, laid, lourdement animé de vidéos et de slogans, la direction d'acteurs de Sebastian Baumgarten, souvent en rupture avec la musique (pour mieux souligner les mouvements instinctifs de l'inconscient!), tente d'exister.


De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, réclamait Danton-Fliegender. Il est servi.

Faustin

merklin
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 196
Enregistré le : 29 mai 2008, 23:00
Localisation : paris
Contact :

Message par merklin » 02 août 2011, 10:17

il faut croire que les gens aiment ça, puisqu'ils continuent à vouloir y aller...Pour ma part, j'ai arrêté

Pippo
Soprano
Soprano
Messages : 95
Enregistré le : 08 déc. 2009, 00:00

Message par Pippo » 02 août 2011, 14:06

Il semble effectivement que ce nouveau Tannhäuser est un bide total, les commentaires sont unanimes, que ce soit dans la presse ou bien dans les comptes rendus des spectateurs. En revanche, il paraît que le Lohengrin a été un triomphe indescriptible, avec une standing ovation pour Vogt (ce qui est rare à Bayreuth), on dit que l'ensemble de la distribution est exceptionnel et les avis sont certes partagés sur la mes, mais beaucoup semblent la trouver excellente, ou du moins très intéressante. A vérifier sur Arte le 14 août...

Avatar du membre
Martine
Basse
Basse
Messages : 4093
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par Martine » 02 août 2011, 14:50

En photos, c'est plus parlant et ça fait vraiment envie .... :yikes:

http://intermezzo.typepad.com/intermezz ... er.html#tp

Sans doute beaucoup d'argent dépensé pour une grosse :censored2:

theoper
Messages : 9
Enregistré le : 24 juin 2007, 23:00

Message par theoper » 02 août 2011, 15:13

J' ai pour ma part souvent du mal à comprendre le gout contemporain pour la laideur .

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

l'excrément humain humain dans une mise en scène d'opéra

Message par faustin » 02 août 2011, 20:48

Image
theoper a écrit :
J' ai pour ma part souvent du mal à comprendre le gout contemporain pour la laideur .
La laideur... Jamais vous n'arriverez à nous expliquer ce qu'est la laideur, pas plus que la beauté. Qu'un certain nombre de metteurs en scène recherchent tout autre chose que la beauté, qu'ils se situent totalement en dehors de la catégorisation beau/laid, c'est quelque chose qu'on doit comprendre et accepter. Pour un certain nombre de participants au forum les mises en scène luxuriantes du MET ou celles de Giancarlo Del Monaco sont le comble de la laideur...

Mais l'apparition de l'excrément humain dans une mise en scène d'opéra, pour parler français, la merde, est je suppose une première (on me contredira le cas échéant) et elle choquera d'autant plus que rien dans le livret de cet opéra ne justifie une pareille intrusion. En tout cas, elle correspond bien à une tendance actuelle, avec peut-être un certain décalage. Voir merda d'artista de l'Italien Piero Manzoni 1961.

Image

C'est le critique et académicien Jean Clair qui donne son interprétation du phénomène:


Qu’est-ce qui fascine tellement notre temps dans l’immonde ? Pour expliquer le caractère profondément régressif des obsessions de l’art contemporain, je serais tenté de citer à nouveau Freud. L’éducation a été conçue pour arracher l’enfant à son cloaque primitif en lui donnant, par le langage, une emprise sur les choses. Seule façon d’assurer une possession sur le monde qui ne soit plus celle du petit tyran domestique qu’est l’enfant, mais une puissance relative permettant d’exercer par le langage un rôle dans la société, au besoin en sublimant ses pulsions primitives dans des oeuvres d’art de plus en plus élevées. Tout cela a volé en éclats. Le seul moyen que l’artiste a de se faire connaître et valoir, c’est de revenir à la position de l’enfant primitif, c’est-à-dire de s’exprimer au moyen de ses excréments, en jouissant d’une toute-puissance anale qu’il est seul à détenir. L’artiste est devenu dans nos sociétés un personnage intouchable, contrairement à toutes les autres formes d’intrusion sociale. Libre à lui de faire ce que bon lui semble, il sera de toute façon exonéré de toute visée criminelle et finalement louangé.

En tout cas, je n'ai pas vu la mise en scène de Tannhäuser de Sebastian Baumgarten, il est possible que ça soit en fait très anodin.

Faustin

Avatar du membre
nina
Alto
Alto
Messages : 484
Enregistré le : 24 avr. 2004, 23:00
Localisation : PARIS
Contact :

Message par nina » 04 août 2011, 15:52

sans oublier le CLOACA de WIM DELVOYE...
j'ai eu l'occasion de voir cette machine qui fabrique de la merde en vrai, cela sent très mauvais !
http://cdelart.wordpress.com/2009/12/03 ... oaca-2000/

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1415
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 04 août 2011, 16:13

Oui mais... Wim Delvoye a créé quelque chose et comme disait Coluche, il suffirait que personne en achète pour que ça se vende plus. Tout le monde sait ce qu'il va voir et sentir.
L'autre vient étaler ses fèces dans une oeuvre qui ne lui appartient pas.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2812
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: TANHAUSER BAYREUTH 2011

Message par dge » 05 août 2011, 20:56

veniziano a écrit :Je viens d'apprendre que la seconde représentation de TANHÄUSER (public moins select) a été saluée par une énorme bronca, apparemment , sauf le Choeur et le Landgrave, il n'y avait rien à sauver. Décidement, Bayreuth n'est plus ce qu'il était: mis à part le sublime PARSIFAL d'Hereim , il n'y a plus grand chose d'interressant.
J'y étais et j'en ferai un compte-rendu.
Effectivement, il y a eu une bronca dés le baisser de rideau, mais les applaudissements ( peu enthousiastes il est vrai quand on sait ce qui peut se faire au Festspiele) ont pris le dessus, faisant la différence entre la mise en scène et les chanteurs.

Cette mise en scène est la pire horreur que j'ai vue, toutes salles confondues. Musicalement ce n'était pas indigne mais confirme que si l'on veut entendre des opéras de Wagner bien chantés il faut aller à New-York, Londres Vienne ou....Paris, le Tannhauser d'octobre prochain a, sur le papier, de tout autres atouts.

Répondre