Discographie don Carlo(s)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5446
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par David-Opera » 04 nov. 2019, 23:13

La version Horst Stein (Milan 1884), que j'adore, est étonnante rien que pour son IVe acte. Il y a un ensemble de micro-coupures qui heurtent à l'oreille mais qui contribuent à compresser l' intensité dramatique.

Le plus drôle est que le résumé de l'acte, décrit dans le fascicule, explique que la voix de Charles V se lève de la tombe pour sauver l'infant, mais ce dit passage est pourtant coupé par l'interprétation.

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2152
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par Piem67 » 04 nov. 2019, 23:28

Personnellement (mais je ne connais pas toutes les versions données par Jérome), je trouve que la version de Levine est la plus équilibrée et c'est celle que je conseille à ceux qui veulent découvrir l'œuvre.

Si j'aime certaines choses à droite à gauche (le face-à-face Ghiaurov-Talvela chez Solti, le Carlos d'Alagna...), j'avoue un plaisir coupable au Don Carlo de Karajan chez EMI... Il y a là toutes les voix qui ont accompagné ma découverte de l'opéra italien (Freni, Carreras, Cappuccilli, Ghiaurov, Van Dam...) et même si tout cela est artificiel (du fait du studio), il y a des moments fabuleux (notamment dès que Baltsa ouvre la bouche) et un orchestre à se damner... (et dans cet ouvrage, Dieu sait si l'orchestre a un rôle important...) mais bon, Karajan m'a toujours fasciné... (mais je suis loin de tout lui pardonner...).

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9012
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par jerome » 04 nov. 2019, 23:38

J'ai envie de te dire que le Karajan live chez ORFEO est, avec dans l'ensemble le même cast, quand même plus réussi que le studio!

Sinon oui pour la version italienne, je suis assez d'accord avec toi concernant l'enregistrement Levine que je mets au même niveau global que Solti (dont la seule réserve pour moi réside dans l'Elisabeth trop peu royale de Tebaldi, mais tout le reste est à tomber)! Levine dispense une direction de grande classe et d'une efficacité dramatique incontestable et bénéficie d'une prise de son superlative pour un orchestre superlatif avec un cast sinon forcément pleinement idéal, du moins assez superbement appareillé.
Pour la version française, les beautés indiscutables de la version Abbado (dont on sent qu'il aime profondément l'œuvre, point commun qu'il partage avec Karajan et, pour info, aussi avec Pritchard qui dirigea souvent l'œuvre et, tout comme Abbado, tant la version italienne que la française!) néanmoins lestée de certaines inégalités chez les chanteurs laissent la première place à la version Pappano rien que pour la fulgurance du tandem Alagna/Van Dam (mais pas que!) et nonobstant l'Eboli de Meier, la 2nde place étant dévolue à la passionnante, assez irréprochable et en définitive incontournable version Matheson.

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2152
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par Piem67 » 05 nov. 2019, 00:24

Oui, je le connais aussi, et je suis d'accord. Mais ce que j'aime dans la version studio, c'est... le studio. Le travail qu'a opéré Karajan dans le montage et le mixage me fascine totalement. Ce côté démiurge est sidérant.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14166
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par PlacidoCarrerotti » 05 nov. 2019, 09:33

David-Opera a écrit :
04 nov. 2019, 23:13
La version Horst Stein (Milan 1884), que j'adore, est étonnante rien que pour son IVe acte.
1884 ? Le son doit quand même être très précaire...
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5446
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par David-Opera » 05 nov. 2019, 11:07

PlacidoCarrerotti a écrit :
05 nov. 2019, 09:33
1884 ? Le son doit quand même être très précaire...
Version de Milan 1884, mais enregistrement de 1970. Quel pinailleur! :wink:

DelBosco
Alto
Alto
Messages : 461
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par DelBosco » 05 nov. 2019, 13:55

Piem67 a écrit :
05 nov. 2019, 00:24
Oui, je le connais aussi, et je suis d'accord. Mais ce que j'aime dans la version studio, c'est... le studio. Le travail qu'a opéré Karajan dans le montage et le mixage me fascine totalement. Ce côté démiurge est sidérant.
Je partage !
C'est la version avec laquelle j'ai découvert l'ouvrage, et je lui garde une grande affection.
Plateau magnifique, et quel son ! C'est formidable.

Le plateau réuni par Giulini est tout aussi remarquable , jusqu'au Moine (Simon Estes) mais l'Inquisiteur est vraiment impossible. Et comme souvent avec Giulini au studio, c'est très stylé, respectueux et tout et tout, mais c'est finalement assez ennuyeux (encore pire : son Rigoletto).

Quant à Abbado, je retiendrai Domingo et Valentini Terrani. Mais pour moi l'ensemble est disqualifié par Ricciarelli qui n'est vraiment plus possible, Raimondi un peu trop transparent, et la bouillie servie en guise de français par tout ce beau monde !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14166
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par PlacidoCarrerotti » 05 nov. 2019, 14:52

David-Opera a écrit :
05 nov. 2019, 11:07
PlacidoCarrerotti a écrit :
05 nov. 2019, 09:33
1884 ? Le son doit quand même être très précaire...
Version de Milan 1884, mais enregistrement de 1970. Quel pinailleur! :wink:
Ce va qui me fait penser qu’il y a peu de gravures anciennes de cet opéra. Je n’ai rien vu en cylindre. Il y a quelques 78 tours en enregistrement acoustique avec la mort de Posa, puis en électrique avec l’air de Filippo, par exemple. C’est clairement un ouvrage qui a eu du mal à trouver la popularité.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 4693
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par Loïs » 05 nov. 2019, 14:58

PlacidoCarrerotti a écrit :
05 nov. 2019, 14:52
David-Opera a écrit :
05 nov. 2019, 11:07
PlacidoCarrerotti a écrit :
05 nov. 2019, 09:33
1884 ? Le son doit quand même être très précaire...
Version de Milan 1884, mais enregistrement de 1970. Quel pinailleur! :wink:
Ce va qui me fait penser qu’il y a peu de gravures anciennes de cet opéra. Je n’ai rien vu en cylindre. Il y a quelques 78 tours en enregistrement acoustique avec la mort de Posa, puis en électrique avec l’air de Filippo, par exemple. C’est clairement un ouvrage qui a eu du mal à trouver la popularité.
Si je ne me trompe pas: quand Callas le reprend (en 54?), ce fut un événement car cet opéra avait quasiment disparu des scènes

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12990
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Discographie don Carlo(s)

Message par HELENE ADAM » 05 nov. 2019, 15:52

Loïs a écrit :
05 nov. 2019, 14:58
PlacidoCarrerotti a écrit :
05 nov. 2019, 14:52
David-Opera a écrit :
05 nov. 2019, 11:07
PlacidoCarrerotti a écrit :
05 nov. 2019, 09:33
1884 ? Le son doit quand même être très précaire...
Version de Milan 1884, mais enregistrement de 1970. Quel pinailleur! :wink:
Ce va qui me fait penser qu’il y a peu de gravures anciennes de cet opéra. Je n’ai rien vu en cylindre. Il y a quelques 78 tours en enregistrement acoustique avec la mort de Posa, puis en électrique avec l’air de Filippo, par exemple. C’est clairement un ouvrage qui a eu du mal à trouver la popularité.
Si je ne me trompe pas: quand Callas le reprend (en 54?), ce fut un événement car cet opéra avait quasiment disparu des scènes
Oui il était considéré comme un "brouillon" du chef-d'oeuvre de Verdi, Aida, avant d'être réhabilité. Son anticléricalisme ne facilitait pas non plus sa popularité en France et en Italie et puis... mais nous le savons, tous, il faut réunir 5 grandes voix ce qui est loin d'être évident :wink:
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre