Le meilleur Riccardo du Ballo au disque

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Lanou
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 114
Enregistré le : 06 nov. 2004, 00:00

Message par Lanou » 03 sept. 2005, 20:31

Ben moi aussi, pas très original, je vote Bergonzi, et surtout avec Gencer en 61 à Bologna, c'est absolument stupéfiant pour les deux!!!
Gioir!
Sempre libera degg'io
Follegiare di gioia in gioia
Vo'che scorra il viver mio
Pei sentieri del piacer.

Avatar du membre
Kalinowski
Messages : 24
Enregistré le : 24 août 2004, 23:00
Localisation : Nancy
Contact :

Message par Kalinowski » 03 sept. 2005, 22:23

Pas d'amateur n'a un avis ou ne veut défendre José Carreras (Colin Davis en studio 1979), ou Richard Tucker (Mitropoulos live en 1955) voire Jussi Bjorling (Live à la Nouvelle Orléans 1950 ?) dans ce rôle dont on peut trouver des témoignages dans ce rôle ?

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 03 sept. 2005, 22:46

Friedmund a écrit :Riccardo est un personnage de ténor exceptionnel, qui échappe complètement au syndrome Radamès du "larynx sur testicules"
:detective: Pourrais-tu expliquer ce que tu entends par cette métaphore anatomiquement improbable ? :roll:

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 04 sept. 2005, 06:56

Kalinowski a écrit :Pas d'amateur n'a un avis ou ne veut défendre José Carreras (Colin Davis en studio 1979), ou Richard Tucker (Mitropoulos live en 1955) voire Jussi Bjorling (Live à la Nouvelle Orléans 1950 ?) dans ce rôle dont on peut trouver des témoignages dans ce rôle ?
Ces trois Riccardo on défendra. :D

J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de celui de Richard Tucker sur le fil qui lui est consacré. Jussi Björling la voix est superbe, le timbre idéal et irradiant de jeunesse et de tendresse, mais la mélancolie générale du personnage me dérange un peu. Idem pour Carreras qui dispense un timbre d'une beauté et d'une chaleur confondante et une interprétation émouvante, à laquelle échappe le charme et l'humour de Di Stefano, son modèle pourtant.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 04 sept. 2005, 07:08

jeanch a écrit :
Friedmund a écrit :Riccardo est un personnage de ténor exceptionnel, qui échappe complètement au syndrome Radamès du "larynx sur testicules"
:detective: Pourrais-tu expliquer ce que tu entends par cette métaphore anatomiquement improbable ? :roll:
Je pensais l'image explicite 8)

Un ténor qui brille par son cerveau, son humour, et ses qualités humaines, italien de surcroït??? Tu reconnaitras que c'est rare, et que le cerveau n'est pas la partie la plus stimulée pour le personnage d'opéra rangé dans la catégorie ténor.

Si je suis d'humeur badine dans les prochaines heures, j'en ferai un fil.

Répondre