Giulini dirige Gluck

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Re: Giulini dirige Gluck

Message par bajazet » 18 mai 2005, 11:04

JdeB a écrit :
bajazet a écrit :L'Iphigénie en Tauride dirigée par Giulini à Aix en 1952 [?] vient d'être reportée en CD, sous un label indéfini. Quelqu'un a-t-il rencontré cet album ?
Oui, j'ai l'originale Pathé Vox PL 7822 (1953)
Je me suis mal exprimé : je voulais parler de cette dernière réédition CD. Pour savoir de quel label il s'agit, entre autres.

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 18 mai 2005, 12:21

Le disque dont tu parles est disponible sur jpc à 17, 99 ?. Le label s'appelle MDV, ce qui ne me dit rien. On peut écouter quelques extraits.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 18 mai 2005, 12:41

Merci. Le même à 14,28 euros sur Amazon.fr

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 18 mai 2005, 16:05

J'ai cet enregistrement mais je ne l'ai jamais écouté. :oops:

En effet, en l'acquerrant je croyais que Massard chantait Oreste et mollet Thoas. M'appercevant que c'était le contraire, j'ai, de rage, rangé le cd sans même y jetter une oreille. :evil:

Je vais en profiter pour l'écouter tiens ! Merci Bajazet.

X

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1706
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 18 mai 2005, 17:07

Toi tu es maudit avec Massard : entre ça et le fait qu'il ne chante pas grand chose dans la selection Gardiner
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 18 mai 2005, 19:46

Xavier a écrit :Je vais en profiter pour l'écouter tiens !
Tu me diras comment est le report CD, et s'il y a une notice fournie ou non, s'il te plaît.
Le même label MDV a publié un album Simoneau (1951) mais aucun détail n'est donné sur Amaon.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1706
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 18 mai 2005, 19:58

Peut-être que la Médée de Pasolini peut te donner quelques éléments de réponse.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 18 mai 2005, 20:01

aroldo a écrit :Peut-être que la Médée de Pasolini peut te donner quelques éléments de réponse.
Tu te serais pas trompé de fil ?
Je ne vois guère en quoi, du reste : il n'y a guère de rapport entre le film et la dramaturgie de l'opéra de Cherubini.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1706
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 18 mai 2005, 20:09

oui je me suis trompé de fil.
mais j'ai du mal à croire que sa vision de médée n'ait pas été influencée par un opéra qu'elle ainterprété un certain nombre de fois.
Et que personne ne me parle de Scotto dans Médée !
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 18 mai 2005, 20:12

Mais tu sais bien qu'on ne joue pas dans un film, surtout sans parler, comme quand on incarne sur scène un rôle chanté, qui plus est ( j'insiste) dans un opéra à la dramaturgie particulière. Où trouver dans le Pasolini l'équivalent de la fin de l'acte II, par exemple ? La "vision de Médée" en l'occurrence est au moins autant celle de Pasolini que celle de la cantatrice.

Répondre