Opera Rara

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Opera Rara

Message par jean-didier » 30 avr. 2016, 10:50

Stefano P a écrit : Par contre, je ne vois pas de Renato dans cette œuvre : il y a Milio (le ténor, avec un très bel air "Mai più Zazà") et Cascart le baryton (lui aussi avec son air de bravoure "Zazà piccola zingara"), mais pas de Renato...
C'était une allusion à la cage aux folles ... :D

Stefano P

Re: Opera Rara

Message par Stefano P » 30 avr. 2016, 12:05

jean-didier a écrit :
Stefano P a écrit : Par contre, je ne vois pas de Renato dans cette œuvre : il y a Milio (le ténor, avec un très bel air "Mai più Zazà") et Cascart le baryton (lui aussi avec son air de bravoure "Zazà piccola zingara"), mais pas de Renato...
C'était une allusion à la cage aux folles ... :D
Bon alors là, si même les modérateurs sont à fond dans la déconne, moi, j'dis qu'c'est plus du jeu !!! :lol:

altini
Ténor
Ténor
Messages : 952
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Opera Rara

Message par altini » 01 mai 2016, 06:31

Excellent!!!

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Opera Rara

Message par jean-didier » 02 mai 2016, 09:27

Merci pour votre indulgence ! :-)

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2221
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Opera Rara

Message par Lucas » 24 juil. 2016, 08:21

Stefano P a écrit :
jean-didier a écrit :Bon après, ça ne m'empêchera pas d'acheter leurs CD systématiquement, quoi que pour Zaza, j'hésite, j'avais acheté le CD chez Bongiovanni et avais trouvé l’œuvre vraiment très mauvaise. Qui fait le rôle de Renato d'ailleurs ?
Ah, moi j'aime bien Zazà ; c'est un peu tire-larmes, mais il y a de fort beaux moments.
Image

Bon moi, j'ai craqué en dépit de cette pochette hideuse. Tout cela à cause du commentaire dithyrambique de Jérôme (en désaccord avec Stefano) lors de la prestation d'Ermonela Jaho dans la prière de Marie Stuart donnée à l'occasion du concert "Musiques en fête" retransmis à la télévision. Et effectivement, j'ai découvert un timbre superbe, rond, plein et charnu, une pureté de la ligne de chant, un art de la coloration et un souci des nuances (diminuendi, pianissimi ...) qui m'ont fait fondre et conduit à acheter cette intégrale de Zaza.

Et je ne le regrette pas : aux qualités précitées s'ajoute une classe et une sobriété dans l'expression (qui passe par des moyens vocaux et non par des braillements qui nuisent au vérisme dont l'écriture déjà excessive ne tolère aucune emphase supplémentaire) qui font penser aux magnifiques Bohème, Rondine et Butterfly de Gheorghiu. A ses côtés, la distribution est sans faille avec un ténor qui m'était inconnu : Riccardo Massi. Ce chanteur me fait un peu penser à Jonas Kaufmann (je vois d'ici Hélène saliver) par son timbre de baryténor néanmoins beaucoup plus anonyme et moins brillant que celui de son collègue allemand. Mais c'est surtout son art des nuances, sa maitrise de la voix mixte et le souci de ne jamais briser la ligne de chant qui le rapprochent de Kaufmann même si c'est moins personnel et marquant. On peut sur YT l'entendre chanter l'air de Cavaradossi au festival de Verbier et tout est dit : peu de signature vocale mais une vraie intelligence musicale. Quant au baryton Stephen Gaertner, il est assez bouleversant dans son grand air et sa couleur vocale est très italienne même s'il n'est pas né dans la péninsule. At least but not last, la direction orchestrale de Maurizio Benini, dont je ne suis d'habitude pas fan, est absolument splendide de raffinement et magnifiée par une prise de son très équilibrée et analytique.

Et l'œuvre dans tout cela ? Je l'avais entendue dans la version Frontalini qui ne m'avait pas marqué. Mais la version d'Opera Rara redistribue les cartes . C'est si bien chanté et dirigé qu'on est séduit par les beautés mélodiques d'un opéra qui met un peu de temps à décoller (1er acte assez inégal) mais qui s'embrase rapidement au travers de duos mémorables. Bref, un opéra qui mérite vraiment une réhabilitation et me fait un peu penser à la Rondine de Puccini que j'ai toujours beaucoup aimée. En bref, voici l'une des plus belles réalisations lyriques de cette année 2016.

De surcroît, cet achat est aussi un acte militant dans la mesure où Opera Rara semble rencontrer des problèmes financiers après le retrait récent de son principal sponsor : la Peter Moores foundation. Il suffit d'ailleurs d'aller sur leur site pour constater que cette maison de disques fait appel à des dons privés pour pallier cette défaillance et continuer à exister. A défaut de faire un don, il me semble que le meilleur moyen de soutenir une politique artistique courageuse est d'acheter leurs meilleures intégrales même si je continue à pester contre la laideur de leurs dernières pochettes. Et pourtant il suffirait d'opter pour une présentation plus concise de l'œuvre qui, dans le cas de Zaza est un peu indigeste, afin d'investir sur un facing plus attractif à condition, bien sûr, de garder un livret bilingue.

Enfin, histoire de créer la polémique, je me demande vraiment pourquoi notre Roberto Alagna national ne se rapprocherait pas d'Opera Rara pour graver Le Roi Arthus ou la Juive dans le confort du studio. Sans doute lui faudrait-il renoncer à un cachet conséquent mais cela lui permettrait de léguer à la postérité ses deux dernières prises de rôle qui entrent pleinement dans la politique éditoriale de ce petit label.

Stefano P

Re: Opera Rara

Message par Stefano P » 24 juil. 2016, 10:32

Je n'ai pas entendu l'enregistrement, mais je me demande ce que fait Jaho dans la scène parlée avec la petite fille : ça doit être tire-larmes au possible ! :crybaby:

Ingrid
Baryton
Baryton
Messages : 1359
Enregistré le : 15 janv. 2006, 00:00

Re: Opera Rara

Message par Ingrid » 24 juil. 2016, 12:52

:arrow:

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2221
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Opera Rara

Message par Lucas » 24 juil. 2016, 13:05

Ingrid a écrit :
Lucas a écrit :A ses côtés, la distribution est sans faille avec un ténor qui m'était inconnu : Riccardo Massi. Ce chanteur me fait un peu penser à Jonas Kaufmann (je vois d'ici Hélène saliver) par son timbre de baryténor néanmoins beaucoup plus anonyme et moins brillant que son collègue allemand. Mais c'est surtout son art des nuances, sa maitrise de la voix mixte et le souci de ne jamais briser la ligne de chant qui le rapprochent de Kaufmann même si c'est moins personnel et marquant. On peut sur YT l'entendre chanter l'air de Cavaradossi au festival de Verbier et tout est dit : peu de signature vocale mais une vraie intelligence musicale.
Surprenant, mais tant mieux: j'ai découvert ce ténor lors du concert d'Anna Netrebko le 12-07-14 au TCE et il ne m'a pas laissé un bon souvenir : je l'entendais à peine et je le trouvais scéniquement moyen.
Peut-être est-il flatté par les micros car mon avis porte sur un enregistrement mais le résultat est là. Maintenant, si on m'avait mis Vittorio Grigolo à la place, j'aurais été enchanté ...

Sinon, Stefano, Jaho est au contraire très sobre dans sa grande scène du 3ème acte. En fait, j'ai l'impression que c'est une chanteuse qu'il vaut mieux entendre que voir car, scéniquement, elle en fait parfois un peu trop quand le chant, qui contredit l'image, évite tout excès. Un peu comme Gheorghiu à laquelle je l'ai comparée dans mon précédent message.

Stefano P

Re: Opera Rara

Message par Stefano P » 24 juil. 2016, 16:52

Lucas a écrit :Sinon, Stefano, Jaho est au contraire très sobre dans sa grande scène du 3ème acte. En fait, j'ai l'impression que c'est une chanteuse qu'il vaut mieux entendre que voir car, scéniquement, elle en fait parfois un peu trop quand le chant, qui contredit l'image, évite tout excès. Un peu comme Gheorghiu à laquelle je l'ai comparée dans mon précédent message.
Oui, je pense que tu as raison ; je vais me procurer l'enregistrement, d'autant plus que c'est une oeuvre que j'aime beaucoup et que l'on n'a guère l'occasion d"entendre, hélas !

Sinon, la suggestion que tu fais à propos d'Alagna est très bonne, mais j'ai bien peur que l'on n'en voit jamais la réalisation (d'autant plus que se poserait le problème de l'entourage, surtout pour "La Juive"...). Il y a sans doute aussi des questions de contrats et d' exclusivité certainement difficiles à résoudre...

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2221
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Opera Rara

Message par Lucas » 25 juil. 2016, 08:24

Stefano P a écrit :
Lucas a écrit :Sinon, Stefano, Jaho est au contraire très sobre dans sa grande scène du 3ème acte. En fait, j'ai l'impression que c'est une chanteuse qu'il vaut mieux entendre que voir car, scéniquement, elle en fait parfois un peu trop quand le chant, qui contredit l'image, évite tout excès. Un peu comme Gheorghiu à laquelle je l'ai comparée dans mon précédent message.
Oui, je pense que tu as raison ; je vais me procurer l'enregistrement, d'autant plus que c'est une oeuvre que j'aime beaucoup et que l'on n'a guère l'occasion d"entendre, hélas !

Sinon, la suggestion que tu fais à propos d'Alagna est très bonne, mais j'ai bien peur que l'on n'en voit jamais la réalisation (d'autant plus que se poserait le problème de l'entourage, surtout pour "La Juive"...). Il y a sans doute aussi des questions de contrats et d' exclusivité certainement difficiles à résoudre...
C'est amusant de voir que j'ai acheté Zaza sur l'influence de Jérôme quand tu envisages de faire de même à la suite de mes posts. Il ne reste plus qu'à convaincre Bernard qui adore la Rondine et la Fanciulla (le duo final de Zaza évoque beaucoup le conflit entre Minnie et Dick au second acte) et la boucle sera bouclée. C'est d'ailleurs ce qui est sympa dans un forum : l'échange qui conduit à emprunter un chemin qu'on n'aborderait pas seul. J'ajouterai que Opera Rara n'a jamais aussi bien capté un orchestre (souvent il sonne comme une masse un peu compacte chez eux); ce qui permet d'en apprécier tous les raffinement et de prendre conscience que Leoncavallo était, à ma grande surprise, un orchestrateur de premier ordre.

Enfin pour Le roi Arthus, la distribution de Paris (avec Sophie Koch qu'on obligera à bien articuler le français; ce qu'elle sait très bien faire quand elle veut) et Ludovic Tezier à la place de Thomas Hampson (en net déclin) ferait très bien l'affaire. Mais tout ce beau monde devra accepter un cachet modeste (ce que Tezier a déjà fait pour graver Linda di Chamounix ou Il pirata).

Quant à La juive, Stoyanova , Abdrazakov, et Guttierrez ont respectivement démontré dans Maria di Rohan, Le chevalier avare et Linda di Chamounix qu'ils étaient prêts à consentir un sacrifice financier pour mener à bien un projet. On pourrait aussi penser à Veronique Gens si sa santé vocale le permet. Bien sûr, on peut préférer un plateau de stars (on a vu le résultat à Munich ...) mais une belle version de cet opéra autour d'Alagna à moindre coût est parfaitement possible sous la baguette de Mark Elder qui est un habitué d'Opera Rara et un bon chef avec lequel le ténor français a d'ailleurs enregistré un beau récital d'airs véristes il y a 15 ans.

Enfin sur le financement, il faut rappeler que Gergiev a soulevé des montagnes pour enregistrer des opéras confidentiels de Chtchedrine et cela doit être aussi possible pour Halevy ou Chausson. Encore faudrait-il se décarcasser pour trouver des sponsors au lieu de s'appuyer sur la seule rentabilité des ventes à court terme.

Répondre