Discographie Suor Angelica

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5434
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Suor Angelica

Message par Loïs » 12 mars 2020, 11:51

PlacidoCarrerotti a écrit :
12 mars 2020, 10:15
j'y étais le soir de l'anniversaire de Cossotto (il ne s'est rien passé, la pauvre...), le 22 avril 2005 (70 ans).
Pour moi c'était la première (et unique fois) que je voyais ce monstre sacré car la première fois c'était (déjà) pour son anniversaire à Montpellier (85?) en Ulrica (et l'inévitable Ivo Vinco en Tom) et elle a passé la semaine à l'hôpital pour une infection pulmonaire (alors que l'Opéra de Montpellier avait là prévu une célébration, la médaille de la ville etc...).

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1774
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie Suor Angelica

Message par aroldo » 15 mars 2020, 12:12

J'aime beaucoup Sutherland (sans surprise) malgré le vibrato envahissant, il y a quelque chose d'un peu magique dans cette interprétation, je trouve, le timbre, le souffle, la ligne sont là, ça n'est pas du tout naturel, ni vériste, très sentimental et maniériste. Une Suor Angelica pâle, fantomatique, mais pourtant très incarnée. Je trouve le résultat saisissant. Et c'est vrai que la direction de Bonynge est très saint-sulpicienne mais le résultat me séduit vraiment. A la toute fin, on ne distingue de moins en moins bien la voix, c'est comme si elle s'évanouissait dans l'orchestre, c'est un effet que je n'ai jamais entendu dans aucune version.

A entendre, absolument, toute la scène finale, en allemand, par Seefried, dans ses grandes années, incandescente, mais charnue que Jurinac, mais qui réussit à mettre une pointe de Berg dans Puccini tout en restant lumineuse et vocale.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5434
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Suor Angelica

Message par Loïs » 26 mars 2020, 15:25

aroldo a écrit :
15 mars 2020, 12:12
A la toute fin, on ne distingue de moins en moins bien la voix, c'est comme si elle s'évanouissait dans l'orchestre, c'est un effet que je n'ai jamais entendu dans aucune version.
Les mêmes ingénieurs su son avaient utilisé la même technique quelques années avant pour Di Stefano dans le final Mefistofele....mais il s'agissait de masquer une voix qui saignait à blanc.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5434
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Suor Angelica

Message par Loïs » 26 mars 2020, 15:32

aroldo a écrit :
15 mars 2020, 12:12
A entendre, absolument, toute la scène finale, en allemand, par Seefried, dans ses grandes années, incandescente, mais charnue que Jurinac, mais qui réussit à mettre une pointe de Berg dans Puccini tout en restant lumineuse et vocale.
Merci du rappel, j'avais oublié. :wink:
J'avais aussi oublié le live de Sills , incandescent comme toujours :Jumpy: . Acheté en vinyl à NY
https://www.youtube.com/watch?v=4SrpIy9nrIk
J'ai retrouvé un commentaire dans son autobiographie Bubbles: elle a pleuré réellement à plusieurs reprises au ours de la représentation, accompagné en cela par Giuseppe Patané.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5434
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Suor Angelica

Message par Loïs » 07 avr. 2020, 09:29

Carla del bosco a écrit :
06 avr. 2020, 17:18
Après avoir découvert Suor Angelica, je me demande si Il Tabarro et Gianni Schicchi sont d'aussi bonne facture et si je ne risque pas d'être déçu...
Franchement je n'ai jamais vraiment accroché su le Houppelande , j'ai toujours eu l'impression d'écoute un brouillon qui sert juste de tour de chauffe lors de la soirée du triptyque; s'il est bien représenté tant mieux sinon je peux clairement m'en passer.
Schicchi est par contre un véritable bijou mais que je n'apprécie que sur scène; je crois ne l'avoir jamais écouté en intégral en disque. Aussi chaque fois que je l'ai vu, ce fut un grand moment de plaisir surtout quand le rôle titre est à la hauteur de l'attente.
Enfin j'ai toujours préféré les couplages de Suor Angelica et Schicchi avec d'autre opéras qu'une représentation complète du triptyque avec 3 œuvres aussi disparates.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14732
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Discographie Suor Angelica

Message par PlacidoCarrerotti » 07 avr. 2020, 09:47

Loïs a écrit :
26 mars 2020, 15:32
aroldo a écrit :
15 mars 2020, 12:12
A entendre, absolument, toute la scène finale, en allemand, par Seefried, dans ses grandes années, incandescente, mais charnue que Jurinac, mais qui réussit à mettre une pointe de Berg dans Puccini tout en restant lumineuse et vocale.
Merci du rappel, j'avais oublié. :wink:
J'avais aussi oublié le live de Sills , incandescent comme toujours :Jumpy: . Acheté en vinyl à NY
https://www.youtube.com/watch?v=4SrpIy9nrIk
J'ai retrouvé un commentaire dans son autobiographie Bubbles: elle a pleuré réellement à plusieurs reprises au ours de la représentation, accompagné en cela par Giuseppe Patané.
Merci de l'info. Je ne connaissais pas et a priori ça n'a pas été reporté en CD. Mais heureusement eBay est là !
Pendant qu'on en est aux interprétations exotiques, quid de Joan Sutherland (dont je connaissais le studio, mais entendu il y a trop longtemps pour en garder un souvenir précis) ?
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5434
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Suor Angelica

Message par Loïs » 07 avr. 2020, 11:17

PlacidoCarrerotti a écrit :
07 avr. 2020, 09:47
Loïs a écrit :
26 mars 2020, 15:32
aroldo a écrit :
15 mars 2020, 12:12
A entendre, absolument, toute la scène finale, en allemand, par Seefried, dans ses grandes années, incandescente, mais charnue que Jurinac, mais qui réussit à mettre une pointe de Berg dans Puccini tout en restant lumineuse et vocale.
Merci du rappel, j'avais oublié. :wink:
J'avais aussi oublié le live de Sills , incandescent comme toujours :Jumpy: . Acheté en vinyl à NY
https://www.youtube.com/watch?v=4SrpIy9nrIk
J'ai retrouvé un commentaire dans son autobiographie Bubbles: elle a pleuré réellement à plusieurs reprises au ours de la représentation, accompagné en cela par Giuseppe Patané.
Merci de l'info. Je ne connaissais pas et a priori ça n'a pas été reporté en CD. Mais heureusement eBay est là !
Pendant qu'on en est aux interprétations exotiques, quid de Joan Sutherland (dont je connaissais le studio, mais entendu il y a trop longtemps pour en garder un souvenir précis) ?
Il me semble avoir vu une photo d'un CD sur le net mais à priori un simple repiquage perso. du vinyl.
Pour Sutherland dont je ne suis clairement pas un fan primaire, je dirais que sa version est pour moi un plaisir coupable: en aucun cas une version de référence mais il y a mis son âme (plutôt rare venant d'elle), j'entends une autre Sutherland, et Bonynge l'enveloppe magnifiquement. Elle tire le chant vers la beauté du son comme si elle voulait rendre audible la pureté de l'âme d'Angelica. Cela peut sonner éthéré et moins théâtral que ce que l'on attend mais tu es aspiré vers le Ciel avec elle. Complètement hors compétition; on accroche ou pas.

Sinon en recherchant le CD de Sills je m'aperçois qu'il y a une version inconnue de ma part (hors le "senza mamma") avec une grande idole pour moi - Pilar Lorengar - dont on peut attendre le meilleur au vu de sa Butterfly:
Image

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5434
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Suor Angelica

Message par Loïs » 11 avr. 2020, 10:09

PlacidoCarrerotti a écrit :
07 avr. 2020, 09:47
Loïs a écrit :
26 mars 2020, 15:32
aroldo a écrit :
15 mars 2020, 12:12
A entendre, absolument, toute la scène finale, en allemand, par Seefried, dans ses grandes années, incandescente, mais charnue que Jurinac, mais qui réussit à mettre une pointe de Berg dans Puccini tout en restant lumineuse et vocale.
Merci du rappel, j'avais oublié. :wink:
J'avais aussi oublié le live de Sills , incandescent comme toujours :Jumpy: . Acheté en vinyl à NY
https://www.youtube.com/watch?v=4SrpIy9nrIk
J'ai retrouvé un commentaire dans son autobiographie Bubbles: elle a pleuré réellement à plusieurs reprises au ours de la représentation, accompagné en cela par Giuseppe Patané.
Merci de l'info. Je ne connaissais pas et a priori ça n'a pas été reporté en CD. Mais heureusement eBay est là !
Pendant qu'on en est aux interprétations exotiques, quid de Joan Sutherland (dont je connaissais le studio, mais entendu il y a trop longtemps pour en garder un souvenir précis) ?
Je ne saurais que te conseiller de faire comme moi , se procurer la version live de Lorengar (il faudra que j'ouvre un fil pour rappeler l'artiste exceptionnelle qu'elle fut). Alors que je suis un grand amoureux de l'artiste, je ne connaissais que son "senza mamma" mais sur scène à Vienne c'est fabuleux (même si le "senza mamma" est plus tendu qu'au studio):
https://www.youtube.com/watch?v=MRJsEOUgkQM

Image

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9639
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie Suor Angelica

Message par jerome » 11 avr. 2020, 13:25

Ah mais Pilar Lorengar est une artiste extraordinaire! Un timbre de toute beauté, une sensibilité interprétative forte et appuyée sur un art du chant consommé.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1774
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie Suor Angelica

Message par aroldo » 11 avr. 2020, 13:46

Loïs a écrit :
07 avr. 2020, 11:17
PlacidoCarrerotti a écrit :
07 avr. 2020, 09:47
Loïs a écrit :
26 mars 2020, 15:32
aroldo a écrit :
15 mars 2020, 12:12
A entendre, absolument, toute la scène finale, en allemand, par Seefried, dans ses grandes années, incandescente, mais charnue que Jurinac, mais qui réussit à mettre une pointe de Berg dans Puccini tout en restant lumineuse et vocale.
Merci du rappel, j'avais oublié. :wink:
J'avais aussi oublié le live de Sills , incandescent comme toujours :Jumpy: . Acheté en vinyl à NY
https://www.youtube.com/watch?v=4SrpIy9nrIk
J'ai retrouvé un commentaire dans son autobiographie Bubbles: elle a pleuré réellement à plusieurs reprises au ours de la représentation, accompagné en cela par Giuseppe Patané.
Merci de l'info. Je ne connaissais pas et a priori ça n'a pas été reporté en CD. Mais heureusement eBay est là !
Pendant qu'on en est aux interprétations exotiques, quid de Joan Sutherland (dont je connaissais le studio, mais entendu il y a trop longtemps pour en garder un souvenir précis) ?
Il me semble avoir vu une photo d'un CD sur le net mais à priori un simple repiquage perso. du vinyl.
Pour Sutherland dont je ne suis clairement pas un fan primaire, je dirais que sa version est pour moi un plaisir coupable: en aucun cas une version de référence mais il y a mis son âme (plutôt rare venant d'elle), j'entends une autre Sutherland, et Bonynge l'enveloppe magnifiquement. Elle tire le chant vers la beauté du son comme si elle voulait rendre audible la pureté de l'âme d'Angelica. Cela peut sonner éthéré et moins théâtral que ce que l'on attend mais tu es aspiré vers le Ciel avec elle. Complètement hors compétition; on accroche ou pas.

Sinon en recherchant le CD de Sills je m'aperçois qu'il y a une version inconnue de ma part (hors le "senza mamma") avec une grande idole pour moi - Pilar Lorengar - dont on peut attendre le meilleur au vu de sa Butterfly:
Image
Ce que tu dis sur Sutherland est très bien dit et tout à fait exact. Et encore, elle trouve que le studio ne rend pas justice à ce qui se passait sur scène, peu de temp avant, malgré la présence de Ludwig. Dans tous les cas, en ce qui la concerne, on sent vraiment l'amour pour cette partition.
En édition économique, c'est couplé avec L'Oracolo, qui vaut au moins une écoute.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre