Concert John Eliot Gardiner-Philharmonie-11/11/16

Répondre
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12981
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Concert John Eliot Gardiner-Philharmonie-11/11/16

Message par HELENE ADAM » 11 nov. 2016, 18:48

Concert Gardiner ce soir à la Philharmonie

Orchestre Révolutionnaire et Romantique

Sir John Eliot Gardiner, direction
Kristian Bezuidenhout, piano-forte

Programme

Johannes Brahms
Sérénade n° 2

Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n° 4

Franz Schubert
Symphonie n°5

Lien pour les détails du programme
http://philharmoniedeparis.fr/sites/def ... _16581.pdf
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12981
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Concert John Eliot Gardiner-Philharmonie-11/11/16

Message par HELENE ADAM » 12 nov. 2016, 09:55

John Eliot Gardiner est un très grand chef d'orchestre :
- il n'a pas besoin d'estrade pour diriger son orchestre (sauf quand il les fait jouer debout)
- il remplit la Philharmonie totalement sur son seul nom (ce n'est pas le choix des oeuvres, sympathique mais pas très exaltant qui a rendu ce concert sold-out)
- il est audacieux en proposant des oeuvres peu connues ou considérées comme "de jeunesse" de trois immenses compositeurs et en les rendant merveilleuses
- il a un sens de l'acoustique phénoménal et dispose ses musiciens en nombre et en place de manière totalement inédite (tous les violons et tous les altos debout pendant la symphonie de Schubert, les violons à droite, les violoncelles et les contrebasses -toujours au nombre de 5- à gauche pendant la sérénade etc.)
- il m'a fait découvrir un pianiste délicat jouant sur une petite chose merveilleuse, bien loin du Steiner habituel de la Philharmonie, un piano de collection que je vous mets en photo en dessous. C'est un piano Conrad Graf. Heureusement le concerto de Beethoven est surtout un dialogue entre orchestre et soliste (assez facétieux dans sa composition) car l'orchestre aurait eu tendance, sinon, à couvrir ce délicat instrument.).


Image

Bref, on passe une soirée avec un orchestre talentueux,un chef merveilleux, de beaux instruments et une acoustique de rêve.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

scaramouche
Messages : 27
Enregistré le : 27 févr. 2014, 10:19

Re: Concert John Eliot Gardiner-Philharmonie-11/11/16

Message par scaramouche » 14 nov. 2016, 13:46

Magnifique instrument, merci Hélène pour la photo.
Mais pour moi je ne vois pas l’intérêt du pianoforte pour un concerto de Beethoven et particulièrement dans une grande salle comme la Philharmonie.
(j’ai déjà fait l’expérience et on ne m’y reprendra plus).
Par contre, je me permets de rectifier ce qui m’a fait sursauter : le 4ème concerto de Beethoven n’est pas une œuvre de jeunesse..
Grand chef d’œuvre composé en 1806 en même temps que Léonore, la 4ème symphonie, le concerto pour violon, etc…

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12981
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Concert John Eliot Gardiner-Philharmonie-11/11/16

Message par HELENE ADAM » 14 nov. 2016, 14:29

scaramouche a écrit :Magnifique instrument, merci Hélène pour la photo.
Mais pour moi je ne vois pas l’intérêt du pianoforte pour un concerto de Beethoven et particulièrement dans une grande salle comme la Philharmonie.
(j’ai déjà fait l’expérience et on ne m’y reprendra plus).
Par contre, je me permets de rectifier ce qui m’a fait sursauter : le 4ème concerto de Beethoven n’est pas une œuvre de jeunesse..
Grand chef d’œuvre composé en 1806 en même temps que Léonore, la 4ème symphonie, le concerto pour violon, etc…
J'ai été inquiète lors des premières mesures car le pianoforte était carrément couvert par l'orchestre mais comme ce concerto permet beaucoup de solos pour le pianiste, cela n'est finalement pas trop gênant. Et, franchement, quand il joue seul, l'acoustique de la Philharmonie lui rend justice. Quel beau son....
Le 4ème concerto entrait dans la première catégorie (avant mon "ou") dans le "oeuvres peu connues", mais évidemment, c'est un point de vue subjectif : disons que ce n'est pas pour cette oeuvre que j'aurais pris mon billet pour le concert, même si elle assez plaisante.

PS: à noter qu'hier soir au TCE l'orchestre de Zurich (la Scintilla) avait un pianoforte du même type et je crois bien n'avoir pas réussi une seule fois à l'entendre distinctement; il s'agit pourtant d'une formation baroque.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre