Page 14 sur 14

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 09:46
par PlacidoCarrerotti
Je l’ai rencontrée plusieurs fois et elle à toujours été parfaite.
J’ai rencontré encore plus souvent des fonctionnaires de l’immigration ou de la police de l’air et des frontières et je n’ai vu que de gens mal aimables, obtus à l’occasion. Une honte envers les touristes notamment. Sutherland a pu exprimer publiquement ce que le quidam moyen pense en étant obligé de fermer sa gueule.
J’ai lu le récit de cette affaire : je serais incapable de dire si, sur le vif, le ton était condescendant ironique ou outré. Il ne me semble pas scandaleux que la personnalité la plus célèbre d’Australie soit traitée avec les égards qu’exigent n’importe quel ministricule ou sous-sous-secrétaire d’Etat français ;-)

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 10:02
par Peleo
Sans doute n'êtes vous ni Chinois ni Indien.
On trouve cette scène dans la VHS "Diva". Elle était outrée et condescendante. 0% d'ironie. D'ailleurs elle ne se plaignait nullement du personnel des aéroports mais des fonctionnaires qui délivrent les documents officiels.
Il était dit aussi, mais ce n'était qu'un commentaire en voix of que "Dame Joan disait avoir été élevée en Britannique (je ne connaissais pas le terme, peut-être une mauvaise traduction) et regrettait de ne plus avoir de passeport anglais et que cette remarque choquait les organisations ethniques.

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 10:50
par PlacidoCarrerotti
Peleo a écrit :
28 mars 2020, 10:02
Sans doute n'êtes vous ni Chinois ni Indien.
C’est intéressant comme façon d’exprimer cet incidents parce qu’en fait il ne devrait s’agir ni d’indiens ni de chinois mais d’australiens ;-)

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 12:08
par micaela
Peut-être des personnes d'origine indienne ou chinoise.
Evoquer les difficultés lors des démarches pour l'obtention d'un passeport (ou d'un autre document) ce n'est pas neuf. Faire intervenir l'origine des personnes rencontrées en commençant par un "je ne suis pas particulièrement raciste", ce n'est pas des plus subtils.

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 12:14
par jerome
Peleo a écrit :
28 mars 2020, 08:45
On a souvent reproché à Sutherland de ne pas être une bonne actrice
Reproche pas si fondé que ça d'ailleurs! Elle était meilleure actrice que certains ne le disaient.

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 12:28
par jerome
PlacidoCarrerotti a écrit :
28 mars 2020, 10:50
C’est intéressant comme façon d’exprimer cet incidents parce qu’en fait il ne devrait s’agir ni d’indiens ni de chinois mais d’australiens ;-)
Si ça se trouve, elle était métaphorique ce jour là pour désigner des personnes compliquées, obtuses et qui ne comprennent rien de ce qu'on leur dit (chinois) ou prises de tête (indiens)... :lol:

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 12:44
par micaela
Etrange métaphore à mon avis...

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 14:01
par jerome
Elles sont connues ces métaphores pourtant!

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 16:48
par aroldo
On ne va pas en faire un fromage "à l'américaine" non plus. Est-ce qu'une femme née dans les années 20 en Australie, élevée dans un milieu totalement WASP, ne va pas, tout en prétendant le contraire, avoir des relents, certes nauséabonds, de racisme ? Le progrès, par rapport aux années 50, c'est qu'elle se sente obligée de dire "je ne suis pas raciste" (sans doute sincèrement, en plus). Et si elle était née 20 ans plus tard, elle ne le serait effectivement, simplement et purement, pas. Mes grands-parents (de sa génération) étaient des gens exquis, ouverts, pleins d'humour … et voyageaient beaucoup. Des commentaires qui se voulaient bienveillants et qui en fait étaient au fond néo-colonialistes sur la gentillesse des "autochtones", j'en ai pourtant entendu un paquet (et il a fallu la distance de l'âge adulte pour m'en rendre compte).


Non, le plus intéressant, dans cette vidéo, c'est la démarche qui la fait avoir une diction des plus précises, avec une belle attention aux mots et aux couleurs des voyelles. Quel différence avec l'enregistrement (par ailleurs grisant vocalement) du récital d'opérette !

Re: Dame Joan Sutherland - La Stupenda (1926 - 2010)

Posté : 28 mars 2020, 17:21
par micaela
jerome a écrit :
28 mars 2020, 14:01
Elles sont connues ces métaphores pourtant!
Ah bon ? (je les ai découvertes dans ce fil).