Jonas Kaufmann

Les artistes
philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1515
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Jonas Kaufmann

Message par philipppe » 02 janv. 2020, 11:20

Sur la deuxième photo figure en compagnie de Andris Nelson et de Jonas Kaufmann : Daniel Froschauer, violoniste et actuel président des Wiener Philharmoniker.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2968
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Jonas Kaufmann

Message par muriel » 02 janv. 2020, 12:34

sans JK mais avec Angela Merkel, le concert de Berlin dirigé par Kirill Petrenko fut époustouflant
au programme : Bernstein, Kurt Weill, Gershwin...
avec Diana Damrau
https://www.arte.tv/fr/videos/088456-00 ... stre-2019/

Romuald
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 104
Enregistré le : 18 sept. 2016, 15:52

Re: Jonas Kaufmann

Message par Romuald » 02 janv. 2020, 16:28

Concert du 31 à Berlin franchement décevant dans la salle. Direction de Petrenko transparente et insipide. Du beau son pour le beau son.
Damrau caricaturale et sonorisée. Voix grise pour coller au style des oeuvres? Public de 31 pas très chaud. Pas mémorable sauf pour les afficionados d'un chef...coincé dans la précision et esthétisant.
Ce sont les débuts. Espérons que l'orchestre saura lui donner quelques idées dans le futur.

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1515
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Jonas Kaufmann

Message par philipppe » 02 janv. 2020, 17:49

J ai trouvé la retransmission soporifique. Ceci dit ce concert n était pas réellement des « débuts », l’orchestre et son nouveau chef ont déjà donné plusieurs concerts ensemble. Plutôt une question de répertoire et d’attente du public (personne n attend ces artistes dans ce répertoire, á cette non attente ne peut que correspondre une déception au moins partielle, quand bien même se serait une version extraordinaire dans l’absolu).

Romuald
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 104
Enregistré le : 18 sept. 2016, 15:52

Re: Jonas Kaufmann

Message par Romuald » 02 janv. 2020, 18:54

L'orchestre a dû se rendre compte du peu d'intérêt musical de ce programme choisit par Petrenko. Même le célèbre Americain à Paris avait l'air tout propre, sans malice. Le klaxons étaient impeccablement musicaux mais sans gouaille. Heureusement le bis final a réveillé tout le monde: une tonitruante et martiale Charge des soldats de Taras Bulba composé par Waxmam pour le film...Taras Bulba...
Histoire de nous rassurer: après ces longues minutes d'agonie l'orchestre de Berlin était bien toujours en vie...et nous aussi...
Vu le contraste vivifiant avec le reste du programme on peut se demander si ce bis n'est pas une requête de l'orchestre pour sauver la soirée?
Alors que Damrau fut fort intéressante dans l'Hamlet de Thomas au DOB il y a peu ...Elle aurait, pour moi, put s'abstenir de ces prestations assez histrioniques du 31...

muriel
Basse
Basse
Messages : 2968
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Jonas Kaufmann

Message par muriel » 02 janv. 2020, 19:27

il est vrai, c'était nul, mauvais orchestre, direction molle et soprano transparente :mrgreen:

Romuald
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 104
Enregistré le : 18 sept. 2016, 15:52

Re: Jonas Kaufmann

Message par Romuald » 02 janv. 2020, 19:32

Ben voilà...on est d'accord...
Comme quoi les retransmissions sont fidèles...

altini
Ténor
Ténor
Messages : 959
Enregistré le : 31 janv. 2006, 00:00
Localisation : avignon

Re: Jonas Kaufmann

Message par altini » 03 janv. 2020, 06:50

Un concert mollasson, sans intérêt avec une Damrau qui en gros plan me faisait penser à Célne Dion.
Et puis toujours une charmante présentatrice qui débitait ses fadaises sur les applaudissements. Une Annette bis.
Bref, une soirée géniâââle... :2guns: :2guns: :2guns:

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14433
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Jonas Kaufmann

Message par HELENE ADAM » 03 janv. 2020, 16:17

micaela a écrit :
01 janv. 2020, 13:13
Et après avoir donc participé hier soir en tant qu'invité surprise à la représentation de Die Fledermaus (où il a interprété Lippen schweigenen duo avec une des interprètes , il assiste en ce moment même au concert du Nouvel An à Vienne...
Lors de ce Fledermaus, Il a chanté trois airs :
Ach wie so herrlich zu schaun - Johann Strauss II, (Ein Nacht in Venedig, rôle de Caramelo)
Lippen schweigen (en duo avec Laura Aikin, interprète de Rosalinde) - Franz Lehar La veuve joyeuse
Sag bei abschied leise « Servus » de Peter Kreuder.

Les trois airs sont sur son album "Wien".
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1515
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Jonas Kaufmann

Message par philipppe » 08 janv. 2020, 07:37

Hier soir à Munich premier concert allemand de la tournée “Mein Wien” de JK, qui sert de support au lancement de son album.
Petite déception pour moi : dans ce show sonorisé (jk s en explique en début de concert avec une allusion à Hambourg), tout semble calculé au millimètre , et les deux protagonistes qui chantent pourtant bien (évidemment) ne semblent soulever qu’un enthousiasme de toutes façons acquis d avance. Ils ne sont là aidés or un orchestre qui m a semblé s’ennuyer profondément et qui joue la valse viennoise comme une ritournelle obligée sans aucune spiritualité . Alors oui le charme JK opère de toutes façons, et le duo avec Rachel Willis-Sørensen fonctionne plutôt bien même si elle a tendance à le couvrir avec sa voix immense pas flattée par la sonorisation. Celle ci présente bien des attraits mais a soir une voix très dure et, tant en terme de phrasé que de tenue sur scène n’a pas la sophistication nécessaire pour rendre justice à ce répertoire (penser à prendre des cours avec Renée F s’il vous plaît madame). La soirée décolle vraiment avec la conclusion de la première partie, un Wiener Blut bien enlevé.
La seconde partie trouve JK à son meilleur dans les chansons de Rober Stolz dans lesquelles l’emploi du microphone se comprend mieux mais reste pour mon oreille excessive et même maladroite . “Lippen schweigen “ est certainement calculé pour être le sommet de la soirée , joliment exécuté mais gâché par l’impolitesse des fans qui brandissent leur téléphone afin de filmer la star. Cette délinquance en permanente, jupe chic et gilet pailleté à été (très) partiellement réprimé toute la soirée dans un ballet un peu ridicule et plutôt inégalitaire . bis généreux et applaudissements nourris et petits cadeaux.
Je trouve que ce show ne convainc pas tout à fait . Peut être JK devrait trouver une autre forme pour mieux rendre justice à ces merveilleuses chansons de Stolz (autre salle, autre contexte) qu’il interprète merveilleusement avec un amour du mot et un travail sur la prononciation et l’accent magnifiques.
La tournée continue comme mentionné plus haut - à moins que l orchestre qui semble bien triste et installé dans une routine désespérée ne décide d’un suicide collectif avant.

Répondre