LE RETOUR DE L' ITALIENNE à GARNIER ....

Représentations
Répondre
Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 578
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

LE RETOUR DE L' ITALIENNE à GARNIER ....

Message par tristan » 12 sept. 2004, 11:33

"L' ère MORTIER " s'ouvrait donc hier soir avec cette reprise de l' ITALIENNE .
Nous étions déja prévenus de ce à quoi nous allions assister....

La mise en scène d' ANDRE SERBAN fourmille de gags et de plaisantes images qui peuvent tour à tour paraître drôles ou exaspérantes suivant le regard que l' on porte : les choristes hommes , tour à tour énormes ennuques du sérail ,farouches guerriers musulmans ou maffiosi italiens ,
aux corps déformés par des "baudruches style Bibendum" ,les beautés peu farouches du harem , le naufrage "du Titanic" , le singe géant taquinant TADDEO , la carte d' ITALIE reconstituée en fausses pierres , tout cela fait rire au début , mais parfois le propos de SERBAN peut sembler lourd et trop appuyé ! J' ai lu ici plusieurs remarques de ROSSINIENS qui n' aiment pas voir leur auteur favori traîté de manière trop grossière! MOI NON PLUS !
La production de DARIO FO m' avait semblé appuyée ....celle-ci l' est tout autant ......mais il faut reconnaître qu 'elle fonctionne à tout coup , le public marche et plusieurs spectateurs qui découvraient l' oeuvre étaient positivement RAVIS par tant de franche gaité .......mais cela n' est-ce pas d' abord l' irrésistible attrait de ROSSINI qui force lle succès?

La distribution vocale était honnête ,sans plus:
-SIMONE ALAIMO reprenait MUSTAPHA , qu' il avait chanté aux premières de l' ouvrage .Le comédien connait toutes les ficelles de son personnage,
il a toujours un formidable abattage scénique , aidé en cela par les nombreux costumes dont il change fréquemment! La voix , par contre a quelque peu perdu de son mordant, et il est parfois obligé de " truquer "dans certains passages.....RUGGIERO RAIMONDI n' a-t-il pas souvent fait de même !!!!Seul, SAMUEL RAMEY avait la vraie grande vocalisation rossinienne pour rendre toutes les facettes de ce personnage écrasant !

-En LINDORO , BRUCE SLEDGE , entendu le mois dernier à PESARO , débutait à GARNIER .La voix m' est apparue beaucoup moins assurée que dans l' auditorium PEDROTTI .Son air d' entrée :" Languir per una bella..." était appliqué , parfois brillant ,mais dans lasuite de son rôle , le ténor m' asemblé un peu fatigué ,ou traqueur , ou un peu effrayé par la dimension du vaisseau???......il peut encore progresser au cours de la série....ceux qui vont voir les représentations suivantes pourront nous donner de ses nouvelles....

-ALESSANDRO CORBELLI a confirmé en TADDEO son métier très sûr ,sa parfaite connaissance du style rossinien ! Ce fut un régal tout au long de la soirée de l' entendre et de le VOIR !! car le comédien est subtil, ne force jamais le trait et joue toujours en ^parfaite connaissance de la PARTITION!!

-Tout PARIS attendait VIVICA GENAUX en ISABELLA !!!!!Elle a obtenu un franc succès !! La femme est belle , élancée ,en dépit d' une taille moyenne, elle porte ses nombreux costumes avec un charme réel ! (elle a sans doute refusé de porter l' imperméable noir dont était affublée JENNIFER LARMORE à la 1re ); la musicienne est confirmée ,rompue au répertoire baroque qui lui convient admirablement.....elle résout avec beaucoup d' adresse et d' élégance les importantes difficultés de ce rôle écrasant.........MAIS , JE DOIS TOUT DE MEME DIRE QUE NOUS SOMMES en PRESENCE d' une PETITE VOIX !!!!!! Elle va faire une belle carrière , et elle le mérite......mais ne trouve-t-on pas de plus en plus dans l' opéra italien ou allemand des titulaires de rôles de premier plan , avec des voix sur - employées par rapport aux exigences de la partition.....des " baroqueux " attaquent " les grands lyriques ", les ténors di grazzia " veulent jouer les "spintos" et les "lyriques " passent sans se poser de problême dans la cour des " héroïques" !!! A qui la faute ? au star system ,
aux agents , aux directeurs ou au manque de connaissances musicales des dirigeants .....ou plus simplement au désir de " faire le plus d' argent possible" en un minimum de temps ????

Bruno CAMPANELLA dirige l' orchestre de l' OPERA avec souplesse et élégance et toujours une grande musicalité: par exemple les traits de piccolo ,puis de hautbois de l' ouverture ,le superbe solo de cor introduisant le premier air de LINDORO ....CAMPANELLA , un des meilleurs chefs lyriques en exercice.....

En résumé , une fort agréable soirée , homogène même si rien n' y frôle l' exceptionnel.......mais on pense malgré tout à l' atmosphère si chaleureuse de PESARO.....

Avatar du membre
Christopher
Basse
Basse
Messages : 2002
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : sud

Message par Christopher » 12 sept. 2004, 12:26

j'y étais moi aussi...dommage Tristan que l'on ne s'est pas vu car j'aurai aimé discuter de ton périple lyrique wagnerien et rossinien de cet été.

Je suis d'accord avec tes remarques, notamment pour Vivica Genaux qui joue bien le rôle mais dont la voix manque cruellement de puissance : on l'entend à peine et pourtant j'étais près de la scène..alors de l'amphi, on ne doit pas l'entendre.
Heureusement que le costume d'imperméable noir a été changé par un tailleur voiolet qui est tout de même bien plus élégant.

Une bonne soirée tout de même dans la légèreté rossinienne. Avec cette reprise, pas (encore) de mauvaise surprise de l'ére Mortier....sauf que maintenant les ouvreuses dne vous donne plus la distribution de la soirée. c'est bien dommage.

doudou
Ténor
Ténor
Messages : 875
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 12 sept. 2004, 13:22

Christopher a écrit : Je suis d'accord avec tes remarques, notamment pour Vivica Genaux qui joue bien le rôle mais dont la voix manque cruellement de puissance : on l'entend à peine et pourtant j'étais près de la scène..alors de l'amphi, on ne doit pas l'entendre.

Une bonne soirée tout de même dans la légèreté rossinienne. Avec cette reprise, pas (encore) de mauvaise surprise de l'ére Mortier....sauf que maintenant les ouvreuses dne vous donne plus la distribution de la soirée. c'est bien dommage.
Il est possible qu'on l'entende mieux à l'amphi que près de la scène (défaut de l'accoustique qui n'est pas propre à Garnier) Je vous dirai çà après la représentation du 27 septembre.

Il ne faut pas que j'oublie de quoi noter la distribution car à défaut de papier je crois qu'elle est affichée. :roll:

Avatar du membre
Tom
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 145
Enregistré le : 28 mai 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Tom » 12 sept. 2004, 16:10

A la decharge de Vivica Genaux, le role d'Isabella est sensiblement plus grave que Rosina ou Angelina. Rare sont les chanteuses qui sont aussi à l'aise dans ces trois. Bartoli n'a jamais chanté Isabella, par exemple...

faustin
Basse
Basse
Messages : 2891
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

la mise en scène d'Andreï Serban

Message par faustin » 12 sept. 2004, 17:16

Je n'ai guère gouté cette mise en scène, tout en reconnaissant qu'elle ne manquait pas d'inventivité.
En fait, c'est toujours pareil, c'est toujours la même plainte: ELLE N'EST PAS EN ACCORD AVEC LA MUSIQUE.
La musique est aérienne, fluide.
La mise en scène est lourde, elle ne fait pas dans la dentelle, ni dans le moucharabieh.
La musique est ravissante
La mise en scène étale une certaine laideur
La musique nous plonge dans l'univers du début du XIXe siècle
La mise en scène d'Andreï Serban mêle un peu toutes les époques, ce qui fait un hiatus.
Je n'ai aimé aucune des mise en scène d'Andreï Serban. J'ai détesté celles qu'il a faites pour les Vêpres Siciliennes et Otello, je n'ai pas aimé non plus ses Indes Galantes.
Noter que dans l'Italienne à Alger, il a joué au maximum les correspondances possibles avec notre époque et qu'il n'a pas cherché à être politiquement correct, ce dont on pourrait le louer. Le livret présente Mustafa est un personnage odieux et ridicule, mais c'est un personnage du passé. En le présentanrt sous des traits d'un potentat de notre époque, il y avait comme une critique des régimes arabes actuels.
Faustin

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 12 sept. 2004, 18:19

Je n'ai pas non plus beaucoup goûté cette reprise de l'Italienne, hélas! La production de Serban a certains côtés sympathiques, et j'avoue avoir une certaine affection pour l'ours et pour les palmes de Taddeo, mais son absence totale d'intérêt pour l'espace scénique tue beaucoup du plaisir qu'on pourrait y prendre: on ne sait jamais où on est, aucune atmosphère n'est créée, et les changements du "décor" (c'est-à-dire de la couleur de l'éclairage du fond de scène) apparaissent totalement arbitraires.
Côté musical, ça ne va guère mieux. Bien sûr, on retrouve les 3 piliers de cette production (Corbelli, Fischer, Alaimo), avec plaisir même si Alaimo n'est pas tout à fait Ramey (!); bien sûr Vivica Genaux est une Isabella fine et intelligente, plus à l'aise que dans sa Cenerentola du TCE (quel dommage que sa carrière ait commencé par ce désastreux Rinaldo!).
Mais d'abord il y a Bruce Sledge, clairement en-deçà de ce qu'on attend pour le rôle: dès que ça monte ou qu'il faut chanter un peu fort, ça coince irrémédiablement. Peut-être se rattrapera-t-il à l'avenir, je le lui souhaite, mais là ce n'est pas très présentable.
Le plus gros problème, cependant, est ailleurs: Campanella, qui est en général un chef médiocre, est ici franchement très mauvais, il n'arrive même pas à faire jouer juste les instrumentistes (les solos de piccolo complètement faux étant le sommet, mais il n'y a pas que ça!), et quant à se préoccuper de ne pas couvrir les chanteurs, c'est une préoccupation qui lui est complètement étrangère (c'est là la raison des quelques difficultés de Genaux, complètement laissée à elle-même).
Bref, une soirée de routine d'autant plus terne que le public, lui non plus, n'était pas très réveillé et peu enthousiaste...

A cela s'ajoute le scandale déjà évoqué plus haut:

OÙ SONT LES FICHES DE DISTRIBUTION?

L'absence de fiche de distribution serait encore admissible si les programmes étaient vendus à un prix décent, mais ce n'est pas le cas (à Munich, c'est 5 ?, et ils valent bien ceux de l'ONP qui ne daignent jamais nous offrir de photos de production!). C'est une mesure profondément antidémocratique, en outre d'une mesquinerie invraisemblable (si M. Mortier le veut, il peut augmenter les tarifs des places de 0,05 ? pour couvrir les frais d'impression...). A croire que Mortier tient décidément à s'aliéner même ses plus fervents partisans!

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5437
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 13 sept. 2004, 06:56

Et bien j'ai particulièrement apprécié Vivica Geneaux vraiment à l'aise dans ce rôle ou elle a tout : le physique, la voix, le tempérament et le charme.

Alexandro Corbelli en Taddeo était également très impliqué.

Les retouvhes des costumes (peut être l'influence de Mortier) étaient bien venues.

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 13 sept. 2004, 09:46

C'est très dommage de ne plus avoir la fiche de distribution des rôles. L'acoustique est très bonne à l'amphithéâtre de Garnier. Vivica Genaux a beaucoup de qualités mais était déjà nettement moins sonore que Joyce diDonato en Rosina à Bastille. Quand aux mises en scène de Serban ... on se souvient encore de Gallardo-Domas, superbe Desdemone chanter le duo d'amour d'amour avec Otello, accroupie sur une table renversée ...

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Re: LE RETOUR DE L' ITALIENNE à GARNIER ....

Message par Ruggero » 13 sept. 2004, 10:02

tristan a écrit : -SIMONE ALAIMO reprenait MUSTAPHA La voix , par contre a quelque peu perdu de son mordant, et il est parfois obligé de " truquer "dans certains passages.....RUGGIERO RAIMONDI n' a-t-il pas souvent fait de même !!!!Seul, SAMUEL RAMEY avait la vraie grande vocalisation rossinienne pour rendre toutes les facettes de ce personnage écrasant !
pas du tout d'accord!!!!
Ramey est nul. :twisted:
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 13 sept. 2004, 10:05

Tom a écrit :A la decharge de Vivica Genaux, le role d'Isabella est sensiblement plus grave que Rosina ou Angelina. Rare sont les chanteuses qui sont aussi à l'aise dans ces trois. Bartoli n'a jamais chanté Isabella, par exemple...
peut être agnès Baltsa, non?

Répondre