Appel à solidarité : les anti-Caballé

Les artistes

La voix de Montserrat Caballé...

je la déteste!
5
45%
est banale et sans intérêt
6
55%
 
Nombre total de votes : 11

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1415
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 29 juin 2006, 07:20

Je l'ai entendu une fois sur scène à Marseille dans la Norma. Elle était au sommet de sa gloire. Dans le public, elle a surtout suscité des baillement. Interprétation plate, aucun engagement: le minimum syndical et l'impression d'avoir été trompé sur la marchandise....
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1560
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 29 juin 2006, 08:39

Bon, je précise ma pensée.

Je ne dis pas que Caballé est un "semi-escriquerie" (comme certains l'ont dit sur Freni :evil: ), mais je dis que je n'aime pas. Je comprends que l'on puisse aimer.
Je ne l'attaque pas sur son physique (et je ne crois pas avoir vu sur ce fils une critique sur son physique) car je préfère une chanteuse avec de la voix et un peu enveloppée à une chanteuse bien de sa personne mais n'ayant pas de voix.
Enfin, je pensais que ce fils parlait de ceux qui n'aiment pas Caballé... hors, tout le monde se rue dessus pour diaboliser nos propos. J'estime pouvoir dire ce que je pense ici, sur un fils que les admirateurs de cette dame peuvent ignorer.

Pour conclure, je tiens à dire que je ne remets pas en cause le fait que ce soit une des grandes sopranos du XXè siècle, mais pour moi, elle n'a rien à voir avec une Callas, une Tebaldi, une Freni ou une L. Price. Ses interprétations ne me touchent pas du tout. Je les trouves molles et sa voix (que certains considèrent comme la plus belle) ne me parait pas si belle que ça.

Sinon, je remarque que 4 personnes ont voté, mais nous ne sommes que 2 à parler... Venez à notre secours vous autres!! :lol:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14672
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 29 juin 2006, 09:38

J'ai voté que je la détestais (ce qui est vrai) ... mais je l'adore également.
Quand j'étais bébé, j'écoutais ces disques (les tous premiers récitals) avec ravissement (ainsi que certaines bandes comme le Don Carlo du Met).

Je me suis mis à lire Opéra International et au bout d'un moment, je ne comprenais pas cet acharnement de Sergio Segalini à l'encontre de Montserrat.

C'est en développant mon jugement que je me suis dit que, tout en exagérant, il n'avait pas complètement tort : il suffit d'écouter la prière de Maria Stuarda par Sills, puis par Caballé pour commencer à s'en rendre compte. Ou tel autre rôle belcantiste par Sutherland : on se demande si le terme "Cabalette" est compatible avec celui de "Caballé"; quant au mot "variations"...
Ou encore Semiramide par Anderson ! Je me mordais les doigts d'avoir loupé la reprise de Caballé au TCE : j'ai entendu par la suite des bandes de trois soirs différents et c'était pas joli-joli...

C'est sûr que, quand on ne sait pas ce qui est coupé, elle peut paraitre divine, mais dans la réalité : que d'approximations, d'indulgences coupables ! Et on ne peut pas dire qu'elle compense par un jeu d'actrice époustoufflant ...

Je ne l'ai pas souvent entendu parfaite : dans le superbe et mémorable Don Carlo d'Orange elle éait superbe. J'enrageais doublement quand, après un magnifique pianissimo sur "cet éternel absent que l'on nomme le bonheur" (dans le duo final avec Carlo) elle se contenta d'un hurlement pour la reprise du thème (cet éternel absWAWAWAWAWAWAWAWAWAWAWAWAWA). Et je me suis dis, quelle feignasse !

Pourtant elle pouvait aussi faire des récitals à l'Athénée absolument stupéfiants avec 13 bis d'airs d'opéra !

J'aime néanmoins son timbre; j'admire son courage; et en règle général, je ne manque pas une occasion de la revoir, même aujourd'hui : parfois, pendant quelques instants, les beautés d'antan reviennent comme miraculeusement et ça suffit à mon bonheur !

Et puis, c'est toujours plus intéressant que mémère Freni !

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1560
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 29 juin 2006, 09:57

PlacidoCarrerotti a écrit : Et puis, c'est toujours plus intéressant que mémère Freni !
:angel_not: rester calme... ne pas céder à la provocation...
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

ermione
Soprano
Soprano
Messages : 56
Enregistré le : 02 déc. 2005, 00:00

Message par ermione » 29 juin 2006, 17:22

RuggeroRaimondi a écrit :Dire que j'essayais de trouver des compagnons anti-caballien dans ma caballe anti-caballé et que je ne trouve qu'une personne et cent mille réprobations indignées... :cry:

et personne ne m'a encore répondu, j'ai pourtant posé une question précise.
Moi je propose qu'on fasse une caballe anti-raimondi pour ses horribles incursions dans Verdi (son Philippe II en tête) ! :lol:
J'aime bien ce gars-là, mais parfois il me donne l'impression de vouloir enfiler un costume beaucoup trop grand pour lui (Voilà un reproche qu'on ne pourra jamais faire à Caballé :lol: )
Balena in man del figlio
L'asta di Achille ancora,
Né sa temer periglio
Di Troja il vincitor.

Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 762
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 29 juin 2006, 18:17

ermione a écrit :
RuggeroRaimondi a écrit :Dire que j'essayais de trouver des compagnons anti-caballien dans ma caballe anti-caballé et que je ne trouve qu'une personne et cent mille réprobations indignées... :cry:

et personne ne m'a encore répondu, j'ai pourtant posé une question précise.
Moi je propose qu'on fasse une caballe anti-raimondi pour ses horribles incursions dans Verdi (son Philippe II en tête) ! :lol:
J'aime bien ce gars-là, mais parfois il me donne l'impression de vouloir enfiler un costume beaucoup trop grand pour lui (Voilà un reproche qu'on ne pourra jamais faire à Caballé :lol: )
Entièrement d'accord :lol:

Avatar du membre
Piem67
Basse
Basse
Messages : 2244
Enregistré le : 28 févr. 2005, 00:00
Localisation : Strasbourg

Message par Piem67 » 29 juin 2006, 19:27

pour Raimondi, je suis assez d'accord...
Et ne parlons pas de son "Inquisitorino" !...

Piem

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 29 juin 2006, 22:19

mais c'est justement parce qu'il existe DEJA un fil intitulé "les anti-raimondi" que je me suis permis de titre celui-là comme ça! et attention, je serai un modérateur impitoyable avec les hors sujets!! :wink:
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 30 juin 2006, 00:36

PaoloAlbiani a écrit :
Il n'y a rien à comprendre... Ce n'est pas de l'adoration béate mais simplement un fait:
Je trouve tout de même qu'il y a peu, voire pas d'artistes qu'il est si délicat de critiquer : à peine ose-t-on dire le mal qu'on pense d'elle que les réactions outrées fusent et accourent à sa défense. Pas une seule autre grande voix ne possède autant de gardiens. C'est tout de même étonnant, non? C'est comme si le débat était interdit, comme s'il fallait passer sous silence ses défauts.
elle EST une très grande chanteuse... et un timbre unique de pureté (comme Tebaldi en son temps)...
C'est la pureté du coup de glotte? C'est peut-être une très grande chanteuse pour ses compétences techniques et pour des lives que je n'ai pas entendus, mais j'ai une tout autre vision de ce en quoi consiste la pureté du timbre.
De même, je ne cherche pas à comprendre l'adoration béate que tu voues à RR ? C'est un très grand, même si je ne l'aime pas.... :wink:
c'est un peu hors sujet, mais mon adoration béate pour RR est issue de mon histoire personnelle avec cette voix dont je reconnais les défauts tout en les aimant (j'adore ses O à la place de A, ses mines outrées, etc.) J'assume, moi!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Re: appel a solidarite: les anti caballe

Message par Ruggero » 30 juin 2006, 00:43

giacomo a écrit :pourquoi un reglement de compte aussi feroce envers une chanteuse loin d' etre exemplaire ( mais citez moi l' Exemple) a ce moment de sa carriere a laquelle elle devrait bien sur mettre un terme. mais enfin peut on se permettre de tout rayer d' un trait de plume les raretes de verdi chez decca et les donizetti . bien sur que rien de tout ca n' etait parfait mais perso je n' ai pas honte de dire que j' ai decouvert l' opera dans toute sa diversite a travers le chant d' une femme certainement un peu oportuniste par instants mais capable de braver les pires critiques en chantant beaucoup en trichant souvent mais ouvertement. quand au timbre cela reste une question de gout. voila je ne cherche a imoser quoi que ce soit a personne je vous donne ma pensee au present . salut a tous
Il n'y a pas d'exemples, mais il y a des contre-exemples et à mon goût Caballé en est un en termes de beauté vocale, de profondeur du timbre, d'incarnation du personnage alliée à la conservation de la ligne de chant (ce qui est essentiel à mes yeux et que bien peu arrivent à faire). Et encore une fois, je ne parle pas de Caballé aujourd'hui, mais de la Caballé des années 65/88 (je ne la connais pas avant et je ne la connais pas après : je me suis rendu compte que je n'ai jamais entendu d'enregistrements postérieurs à ce Viaggio a Reims! Alors qu'on ne dise pas que je tire sur une ambulance!).
Je ne cherche pas non plus à imposer quoi que ce soit, au contraire je recherche désespérément des soutiens (et j'en ai trouvé tout de même quelques uns, ça fait plaisir!)

Je sais, j'ai tendance à en rajouter et à exagérer dans ma condamnation, mais c'est proportionnel à la dureté des réactions à mes premiers messages.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Répondre