Maria CALLAS 28 ans déjà ...

Les artistes
ironstyling
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 248
Enregistré le : 13 juil. 2003, 23:00

Maria CALLAS 28 ans déjà ...

Message par ironstyling » 16 sept. 2005, 14:54

Ce 16 septembre, voilà déjà 28 ans que vous avez rejoint les Pasta , Colbran et autre Malibran ...
Vous qui nous avez tant donné , Merci Madame Callas ...

Avatar du membre
Idamante
Messages : 37
Enregistré le : 03 juil. 2005, 23:00
Localisation : Longitude: 04° 59' 00" --- Latitude: 45°' 07' 26''

Message par Idamante » 16 sept. 2005, 15:17

Je me joins aux remerciements plus que mérités.
Et Swann aperçut, immobile en face de ce bonheur revécu, un malheureux qui lui fit pitié parce qu'il ne le reconnut pas tout de suite, si bien qu'il dut baisser les yeux pour qu'on ne vît pas qu'ils étaient pleins de larmes. C'était lui-même.

Avatar du membre
fitze
Messages : 49
Enregistré le : 20 mars 2005, 00:00
Localisation : villeurbanne

Message par fitze » 16 sept. 2005, 15:30

Je ne savais pas que c?était aujourd?hui?
Je commence à peine à la découvrir, mais tout ce que j?ai entendu d?elle jusqu?à présent était tout simplement miraculeux.
On pourrait écrire des pages et des pages comme ça, alors il vaut mieux effectivement se contenter d?un simple « merci ».

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Message par Windgassen » 17 sept. 2005, 07:29

Maria,

Interprète inoubliable, que n'as tu affronté le Festspielhaus?

Quelqu'un sait pourquoi Callas n'est pas venue à Bayreuth (que je sache)
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 578
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

Message par tristan » 17 sept. 2005, 08:01

On ne l' y a pas invitée ds les années 50.....et pourtant , elle chanta BRÜNNHILDE, ISOLDE ......et KUNDRY en concert!

Si SERAFIN ne lui avait demandé de remplacer MARGERITA CAROSIO à VENISE ds les PURITAINS, ,elle aurait peut être fait une carrière wagnérienne plus poussée...
Mais elle n' a chanté ces ouvrages qu' en italien et elle n' était pas germaniste!

En tous cas, merci MARIA pour tout ce que vous nous avez légué!
Le monde ne vous a pas rendu encore tout ce qu' il vous doit!

Un dernier coup de coeur ,parmi les nombreux qu' elle nous offre sans cesse:

LA TRAVIATA de 1956 à la SCALA avec RAIMONDI et BASTIANINI , moins connue que la célèbre soirée de l' année précédente et au moins aussi passionnante!

Avatar du membre
Windgassen
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 242
Enregistré le : 19 mai 2005, 23:00
Localisation : Morbihan

Message par Windgassen » 17 sept. 2005, 08:10

tristan a écrit :On ne l' y a pas invitée ds les années 50.....et pourtant , elle chanta BRÜNNHILDE, ISOLDE ......et KUNDRY en concert!

Si SERAFIN ne lui avait demandé de remplacer MARGERITA CAROSIO à VENISE ds les PURITAINS, ,elle aurait peut être fait une carrière wagnérienne plus poussée...
Mais elle n' a chanté ces ouvrages qu' en italien et elle n' était pas germaniste!

En tous cas, merci MARIA pour tout ce que vous nous avez légué!
Le monde ne vous a pas rendu encore tout ce qu' il vous doit!

Un dernier coup de coeur ,parmi les nombreux qu' elle nous offre sans cesse:

LA TRAVIATA de 1956 à la SCALA avec RAIMONDI et BASTIANINI , moins connue que la célèbre soirée de l' année précédente et au moins aussi passionnante!
Merci, c'est peut être dommage qu'elle n'y soit pas invitée; elle aurait certaienement interprété autrement, à en juger par son interprétation du Mild und Leise en italien, qui me déroute quelque peu, malgré tout.
Des Schweigens Herrin
heisst mich schweigen
fass' ich, was sie verschwieg,
verschweig' ich, was sie nicht fasst.

www.janicebaird.com/

Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 578
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

Message par tristan » 17 sept. 2005, 08:28

Elle n' avait en aucun cas, une "ame" et une vocalité "germaniques"!

Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 762
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 18 sept. 2005, 17:19

tristan a écrit :Elle n' avait en aucun cas, une "ame" et une vocalité "germaniques"!
Parfaitement d'accord... Sa vocalité la poussait vers les italiens... Que de grandes Lucia, de superbes Amina, sans parler de ses Travaita superlatives et de ces Norma inoubliables, notament celles, historiques de 55.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21014
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 18 sept. 2005, 17:23

Elle a été aussi superbe dans le répertoire français même si elle ne l'aborda qu'au disque.
Sauf erreur, Maria Callas n'a jamais chanté qu'en italien sur scène et quelques airs en français en concert (Carmen, Le Cid, Werther, Manon,...).

JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 129
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

l'éclectisme de Maria Callas ?

Message par JC87 » 18 sept. 2005, 18:04

Certains auteurs ont parlé de l'éclectisme de Maria Callas qui aurait abordé des répertoires extrèmement divers : je trouve personnellement qu'elle n'est pas précisément un modèle d'eclectisme car elle s'est cantonnée dans l'opéra italien du 19ème siècle (avec le génie - et les limites - que l'on sait, nous en sommes d'accord). Elle n'a pratiquement pas chanté de répertoire du 18ème siècle, à part quelques rares Gluck et un seul rôle de Mozart et a aussi fait l'impasse sur le 20ème (sauf les derniers Puccini). On ne peut donc pas dire qu'elle ait fait preuve d'une grande curiosité musicale, contrairement à une Caballé ou une Scotto qui ont tout abordé et dans toutes les langues, avec des bonheurs divers, c'est certain, mais aussi de grandes réussites et qui ont plus contribué à notre connaissance de l'opéra que la "révolution" Callas dont avec le recul, on peut mesurer le caractère limité. Elle n'a chanté qu'en italien, a fait une impasse quasi totale sur les autres répertoires, et n'a jamais abordé sauf parait-il dans son salon l'univers du lied et de la mélodie qui aurait aussi pu nourrir son approche du lyrique. Quand à son leg discographie en français, on ne peut pas dire que c'est franchement ce qu'elle a fait de mieux et certains airs auraient pu rester impubliés (redoutable valse de Juliette !) sans que cela représente une grosse perte, n'en déplaise aux thuriféraires de la dame.

Répondre