Silvano Carroli (1939-2020)

Les artistes
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21808
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par JdeB » 05 avr. 2020, 14:18

Pourtant Gourret le cite comme Tonio à Garnier en 1982, page 351 aurait rajouté efemere...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

DelBosco
Ténor
Ténor
Messages : 523
Enregistré le : 04 déc. 2005, 00:00
Localisation : Essonne

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par DelBosco » 05 avr. 2020, 14:21

Il était annoncé pour toute la série, le remplacement a dû être opéré tardivement
De mémoire (avec les réserves d'usage ...) il n'y a pas au d'annonce

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14690
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par PlacidoCarrerotti » 05 avr. 2020, 16:32

altini a écrit :
05 avr. 2020, 12:41
Sur Mémopéra, il est défini comme basse (je crois qu'il l'a été sur le tard) et est venu chanter Jérusalem en 84 .
A part Mephisto dans Faust (1985), il n'a chanté que des rôles de baryton je crois. Et dans les années 80, il avait encore un suraigu imposant.
Dans la partition de Jérusalem, il est en effet écrit "basse" pour Roger. Le rôle fut créé par Alizard qui chantait Saint-Bris à la même époque, et qui avait un timbre de basse profonde, mais qui a ensuite retravaillé sa voix en baryton. Finalement, Carroli était la voix idéale pour ce rôle (Ramey y était formidable, mais c'était presque trop beau !).
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1511
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par zigfrid » 07 avr. 2020, 19:41

Je déteste ce baryton: je suis d'accord avec Jérôme; certes il y a des moyens et la noirceur de la convient à bon nombre de rôles; mais j'ai toujours trouvé ca très vulgaire, avec bien souvent des aboiements très dégueulandisants.
vu dans le trouvère à Gênes en 91 avec une Kabaivanska aussi épouvantable que lui, et une Verrett royale, malgré l'outrage des ans.
il était plus adéquat en Scarpia à Naples en 95 avec Dimitrova, mais toujours cette voix aboyante et ces glissandi vomissants.
Par contre je le trouve presque bien en Jack Rance dans une représentation mémorable de la Fanciulla à Berlin en 82 avec une Dimitrova survoltée et un bon Bonisolli, sous la houlette de Sinopoli.

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 644
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par sopranolove » 08 avr. 2020, 19:07

Mais que veut dire glissando deguelando ?
Je suis allé l'écouter sur YT. Et je suis vraiment d'accord avec Jerôme pour ce chanteur. Que c'est laid, pas trop les moyens vocaux : un timbre coloré et surpuissant, mais des intonations laides et comme trafiquées, on a l'impression à chaque note qu'il nous dit : écoutez moi, je suis le méchant et je peux chanter mal !
J'ai entendu des notes de son Scarpia, mais je n'ai pas été plus loin : à côté de la video, on me proposait le Te Deum et le 2e acte de Tosca avec Fondary, et quelle différence : l'un chante avec une voix sublime, puissante, chaleureuse, prenante tout en jouant superbement et sans trafiquer sa voix en aboyant Et il est l'un des plus impressionnant Scarpia ! Et son Ma tu sei d'Aida, son air du diamant, d'Henry VIII, de Thais. Et bonheur, il y a son Rigoletto !Je laisse Carroli dans les oubliettes du chant ! Vive Gobbi, Fondary, Ruffo, Milnes, Cappuccilli...
Et moi qui ne partge pas toujours les avis de Segalini, là je partage entièrement ses réserves

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5702
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par micaela » 08 avr. 2020, 19:44

Je ne vois pas non plus, même si l'expression n'a pas vraiment besoin de traduction (degueulando semble être une invention de Jérôme, mais peut-être que non). Sans doute en rapport avec la façon de chanter que tu décris ?
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14690
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par PlacidoCarrerotti » 08 avr. 2020, 19:55

Vous fatiguez pas. Il est mort.
- J'ai fait mon chemin et ma fortune dans les arts.
- Vous les cultivez, monsieur ?
- Pas si bête! je les exploite !
(La Sirène, Auber & Scribe)

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5702
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par micaela » 08 avr. 2020, 20:26

On est confinés, il faut bien se défouler un peu...
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1771
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par aroldo » 08 avr. 2020, 20:45

Une opinion sur le live des Lombardi à la Scala (DVD) de manière générale ?
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9588
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Silvano Carroli (1939-2020)

Message par jerome » 08 avr. 2020, 22:59

Glissando degueulando, c'est le fait de passer d'une note à une autre plus basse en assurant une liaison assez vomitive; la fin de la note précédente est déjà altérée avant d'amorcer la liaison avec la suivante! C'est d'une vulgarité d'autant plus terrible que les voyelles sont systématiquement et exagérément ouvertes. C'est donc un portamento dévoyé.

Répondre