l'Ecole de chant roumaine

Les artistes
Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5289
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

l'Ecole de chant roumaine

Message par Loïs » 29 mars 2020, 14:46

Entre deux séances de télétravail, je dois aussi m’occuper de 3 boucles Whatsapp dont une où je dois poster tous les jours une vignette musicale avec un air choisi pour un public de néophytes...et je me rends compte, statistiquement, de mon attachement à l’école roumaine.
J’ai toujours été stupéfait par la liste d’incroyables artistes que ce « petit » pays a fournie. On n’a que trop répété la phrase de Maria Callas : « chanter c’est d’abord respirer » et tous manifestent un contrôle respiratoire absolu. Je me souviens que coincé un soir dans une chambre d’hôtel à Crajova peu de temps après la chute de Ceausescu, je regardais sur une télé soviétique la rediffusion antique d’une débutante Cotrubas (la Gazza ladra je pense) et où mon regard ne quittait pas son décolleté : après une respiration on voyait la poitrine rentrer progressivement dans les côtes puis rebondir à l’horizontale quand elle reprenait, après un temps infini, de l’air !
Si je comprends cette spécificité d’école et j’espère qu’elle ne disparaitra pas avec la mondialisation qui intervient aussi dans l’enseignement, une chose pourtant ne s’apprend pas : l’intensité des interprétations. Tous se consument sur scène et pourtant n’y abiment jamais leur voix. Une des énigmes de ma vie !
Et puis …….comment font elles pour être aussi des beautés à tomber par terre (et qui ne se flétrissent jamais) ? Seconde énigme.
Une petite galerie s’impose.

Nicolae Herlea : Alagna le considérait dans une ancienne interview comme le plus grand baryton verdien. A ce niveau là, on ne peut plus départager avec Leonard Warren.
Sa partenaire Virginia Zeani: l’incandescence même, une vraie torche qui sut embrasser un très large répertoire. Assoluto ? Presque
https://www.youtube.com/watch?v=D5dGRiwBJd4

Viorica Cortez: une reine, une déesse un médium somptueux et une leçon de classe (et mon premier souvenir d’opéra)
https://www.youtube.com/watch?v=EC61gLP1JGs

Ileana Cotrubas: un contrôle respiratoire qui l’amena bien loin des frontières de son répertoire de base
https://www.youtube.com/watch?v=JnQz9pOnU2w

Marina Nicolesco : là aussi une sacré torche sur scène dont la seule faille fut peut être dans le suraigu. Une carrière de comète en Occident mais que je retrouve en Roumanie.
https://www.youtube.com/watch?v=9DU6P5l26Pw


De très beaux serviteurs de leur art qui ne jouèrent pas les premiers plans mais furent de très appréciables partenaires par la beauté du timbre et la solidité technique avec des voix tous terrains : Vasile Moldoveanu, Eugenia Moldoveanu ou Eduard Tumagian
https://www.youtube.com/watch?v=KDyG5HMZt60
https://www.youtube.com/watch?v=35habnw3GCQ
https://www.youtube.com/watch?v=sxhQWPbXOrU

Dans les années 90 on vit arriver un trio de soprani, trio vainqueur, composé d’Octavia Liani, Leontina Vaduva et Angela Gheorghiu. Elles débutèrent les mêmes années dans un répertoire comparable mais la mort accidentelle et très prématurée nous ôta la première, la rude concurrence et des erreurs de choix stoppa la carrière de la seconde, nous connaissons le parcours de la troisième.
https://www.youtube.com/watch?v=C0-KztXfFJI
https://www.youtube.com/watch?v=o99zoWIrQ-I
https://www.youtube.com/watch?v=m6EChjmi1vU

Depuis Elena Mosuc enflamme les planches et le public avec la science et l’engagement de ses ainées
https://www.youtube.com/watch?v=bmgAnFT1bZA

Bien sur à toute démonstration, il faut un contre-exemple, un de mes pires souvenirs s’appela Corneliu Murgu et pourtant à le réécouter aujourd’hui (ce que je n’avais pas fait depuis l’époque), je me demande si je ne pleurais pas la bouche pleine
https://www.youtube.com/watch?v=MS_NL7fUmGs

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9486
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par jerome » 29 mars 2020, 16:11

D'accord sur beaucoup de choses mais des réserves tout de même:
- Cotrubas, voix splendide de timbre, merveilleuse de caractérisation, très jolie technique mais un des souffles les plus courts dans la catégorie soprano!
- Nicolesco: peu d'années glorieuses jusques et y compris un Roberto Devereux monégasque assez réussi (en partie grâce à Alagna d'ailleurs!) et à partir de là, la cata, en raison d'une technique de chant très discutable! Il y a beaucoup de choses dans l'extrait que tu indiques ici qui sont juste inacceptables et c'est pas le suraigu (qu'elle avait effectivement très laid et crié)! ici les montées dans l'aigu sont plus effrayantes que l'aigu lui-même (moche!)! En plus elle glougloutte comme un dindon!
- Mosuc: je ne la mettrais pas du tout au même niveau que ses illustres ainées, surtout depuis qu'elle s'est lancée dans la tranche de répertoire que ton extrait montre! Elle est actuellement dans un état vocal un peu terrifiant (son dernier album Verdi en est un exemple effrayant).
- Murgu: Je t'ai toujours trouvé très sévère avec Murgu qui faisait montre d'un beau métal vocal (beaucoup plus qu'un Eyvazov ...), d'une puissance non négligeable (beaucoup plus qu'un Kaufmann ...) et d'une solidité de chant dont on aurait bien aimé les voir attribués par exemple à des Berti, Antonenko pour ne citer qu'eux ...

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5289
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par Loïs » 29 mars 2020, 17:02

jerome a écrit :
29 mars 2020, 16:11
D'accord sur beaucoup de choses mais des réserves tout de même:
Pour Cotrubas, gestion du souffle ne veut pas dire que Fiato, longues phrases menées sur une respiration unique, mais avec elle transformation totale du souffle en son. Sa projection était impressionnante et on parlait il y a quelques semaine sur un autre fil de sa Micaela dans les Arènes de Nimes à l'acoustique plus que difficile: sa voix emplissait tout l'espace. J'en garde un souvenir très fort.
Nicolesco: je ne discuterai pas car sur elle je te suis. Le choix de l'extrait qui n'est pas vocalement flatteur (et là oui le souffle est court), j'aurais pu mettre un extrait de son époque glorieuse (de comète comme je le précisais) mais c'était juste pour rappeler qu'elle a continué à chanter même si elle a disparu de nos radars occidentaux. Par contre cette intensité que l'on entend toujours (qui virait parfois en pétage de plomb, elle est imitée par les comique roumains) m'a marqué. Il y avait ses couleurs fauves qui me plaisaient aussi. Il faudrait que je mette la main sur une Salomé qu'elle avait chanté à Taormina et où Ozawa devenait hystérique avec elle (souvenirs de commentaires de l'époque).
Vaduva : c'est ce que je voulais dire par "rude concurrence", tu as été moins coincé que moi sur le sujet. Une grande tristesse pour moi qui n'oubliera jamais sa Juliette, sa Micaela.
Mosuc : je ne discuterai pas non plus avec toi mais pour la raison inverse : je suis raide dingue amoureux de cette femme (et ce n'est pas que platonique) et elle me tient par tous les sens même quand j'entends ces limites (mais je refuse de re-écouter son dernier enregistrement). je concède n'avoir pas sélectionné un morceau indiscutable (pourtant ils ont nombreux) mais je l'ai découvert hier donc c'est encore tout frais pour moi. Et franchement sur scène ça en jette.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5289
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par Loïs » 29 mars 2020, 17:12

jerome a écrit :
29 mars 2020, 16:11
- Murgu: Je t'ai toujours trouvé très sévère avec Murgu qui faisait montre d'un beau métal vocal (beaucoup plus qu'un Eyvazov ...), d'une puissance non négligeable (beaucoup plus qu'un Kaufmann ...) et d'une solidité de chant dont on aurait bien aimé les voir attribués par exemple à des Berti, Antonenko pour ne citer qu'eux ...
J'ai toujours précisé que mon blocage sur Murgu fut dès le départ (pour moi je fus horrifié par ce garçon boucher qui gueulait) et je ne l'ai quasiment jamais ré-écouté depuis.
Pour être fair (je ne pouvais pas l'omettre sur un fil dédié aux chanteurs roumains), j'ai cité son nom sachant que quelqu'un interviendrait par la suite pour le défendre.
Aujourd'hui je me suis astreint à le réécouter et donc forcément à revoir mon jugement après 30 ans (d'où mon allusion à avoir pleurer à l'époque la bouche pleine). Ma conclusion sera forcément plus nuancée : j'entends ses qualités (au fait je n'apprécie franchement pas Antonenko ou Berti même si chacun auront su une fois pour l'un -Antonenko- dans Nabucco et deux fois pour l'autre -Berti- dans Attila et Figlia del Oeste me séduirent) de voix mais les fautes de style me hérissent : cette note doublée comme un tremplin dans Turandot et pour l'aigu final j'appelle ça un cri, un hurlement tout ce que tu veux mais pas une note.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9486
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par jerome » 29 mars 2020, 17:46

Loïs a écrit :
29 mars 2020, 17:02
Mosuc : je ne discuterai pas non plus avec toi mais pour la raison inverse : je suis raide dingue amoureux de cette femme (et ce n'est pas que platonique) et elle me tient par tous les sens même quand j'entends ces limites (mais je refuse de re-écouter son dernier enregistrement).
:lol: :lol: :lol:
Comment ça ce n'est pas que platonique ????

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5289
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par Loïs » 29 mars 2020, 17:49

jerome a écrit :
29 mars 2020, 17:46
Loïs a écrit :
29 mars 2020, 17:02
Mosuc : je ne discuterai pas non plus avec toi mais pour la raison inverse : je suis raide dingue amoureux de cette femme (et ce n'est pas que platonique) et elle me tient par tous les sens même quand j'entends ces limites (mais je refuse de re-écouter son dernier enregistrement).
:lol: :lol: :lol:
Comment ça ce n'est pas que platonique ????
dans mes rêves :lol: :lol: :lol:

Markossipovitch
Alto
Alto
Messages : 443
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par Markossipovitch » 29 mars 2020, 18:13

C'est bien de s'intéresser aux filles, les gars, avec des conséquences affolantes pour certains ( :Jumpy: ) mais il reste aussi des garçons de talent, notamment le baryton Georg Petean et la basse Adrian Sâmpetrean aujourd'hui, qui font tous deux une grande carrière.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 5289
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par Loïs » 29 mars 2020, 18:35

Markossipovitch a écrit :
29 mars 2020, 18:13
C'est bien de s'intéresser aux filles, les gars, avec des conséquences affolantes pour certains ( :Jumpy: ) mais il reste aussi des garçons de talent, notamment le baryton Georg Petean et la basse Adrian Sâmpetrean aujourd'hui, qui font tous deux une grande carrière.
Comment ai je pu oublier Petean?!? Par contre je pars écouter et découvrir Sâmpetrean

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5625
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par micaela » 29 mars 2020, 18:38

Petean, j'allais justement en parler.
Sâmpetrean, je ne connais pas non plus.
Il y a aussi Alexandru Agache. Et Ioan Hotea , premier prix et prix de la zarzuela à Operalia 2015.
Julia Varady est une Hongroise de Roumanie. Elle a étudié le chant à Cluj puis à Bucarest.
A force d'écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver

Markossipovitch
Alto
Alto
Messages : 443
Enregistré le : 05 août 2011, 23:00

Re: l'Ecole de chant roumaine

Message par Markossipovitch » 29 mars 2020, 21:56

Agache est le grand frère de Petean.
Quant à Sâmpetrean il a été un Leporello marquant, de Salzbourg à Berlin, Rome, etc.

Répondre