Miss Angie est-elle une verdienne?

Les artistes
Répondre

Angie est-elle une verdienne?

oui
4
10%
non
15
38%
sans opinion
20
51%
 
Nombre total de votes : 39

Avatar du membre
lachlan
Ténor
Ténor
Messages : 562
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Antwerpen

Miss Angie est-elle une verdienne?

Message par lachlan » 13 juil. 2005, 10:00

Si il y a quelque chose que je ne supporte pas dans les rôles que prétend jouer Angela Gheorghui (sur lequel j'ai très envie de me défouler ces derniers temps), c'est bien ses Verdi.

J'ai entendu la diva (ça lui fait plaisir) en live dans Nedda et Marguerite (Faust/Gounod) et sa Rondine, Carmen etc. En récital, j'ai eu l'ocassion d'entendre à la fois du Verdi et du Puccini avec une réelle déception pour le premier et tout récemment, sur France2, outre des extraits de Tosca avec son z'amour d'époux dans les jardins de Buck's (Londres), quelques pâles Verdi encore.

Sans parler de ses autres incursions dans un répertoire inattendu, je me demande vraiment si ce qui fait le charme indubitable d'Angie dans Puccini n'est pas une mièverie quand elle aborde du Verdi.

L.

ironstyling
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 248
Enregistré le : 13 juil. 2003, 23:00

Message par ironstyling » 13 juil. 2005, 10:32

Au delà de qualités techniques plus que correctes dans son répertoire de lirico et basta , l'élément le plus frappant chez cette personne est qu'elle représente pour moi , sans doute la plus grosse supercherie médiatique des 20 dernières années avec Cheryl Studer aujourd'hui réduite sinon au silence du moins au murmure et que madame Georghiou demeurera dans l'Histoire du Chant comme une des carrières dans le sens le vil du terme , une des carrières les moins artistiques du moment .

Georghiou n'ayant plus grand chose comme poudre au yeux à jeter en pature à un public lobotomisé en mal d'icône de papier glacé , en est réduite au jeu des annulations et autres dérobades pour faire parler d'elle

Il n'y a aucun message chez Georghiou aucun ....

Avatar du membre
ElectroCampra
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 241
Enregistré le : 24 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par ElectroCampra » 13 juil. 2005, 10:50

ariodante79 a écrit :la question est: ELLE EST une verdienne? une puccinienne? une rossinienne? une mascagnienne? une donizettenne? une mozartienne? une bellinienne? une belcantiste? une veriste? une naturaliste?
la reponse est: NON
Notons qu'il ne faut pas répondre OUI à toutes les affirmations non proposées!
Donc... par élimination, que reste-t-il?
Pour le punir, laissez le vivre...

Avatar du membre
Rodrigue
Alto
Alto
Messages : 286
Enregistré le : 06 juin 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Rodrigue » 13 juil. 2005, 11:22

Studer a quand même un timbre particulièrement ingrat quand même...

Quant à Gheorghiu, le problème, outre la médiatisation, est plus lié pour moi au vibrato et à une certaine complaisance et placidité.

Le rapprochement avec Studer peut se comprendre par le côté "diva tout terrain" (cf un album de Gheorghiu assez fourre tout)

Avatar du membre
Fiordiligi
Alto
Alto
Messages : 287
Enregistré le : 10 nov. 2004, 00:00

Message par Fiordiligi » 13 juil. 2005, 12:00

Je sens que ce fil va me plaire... :wink:
Je trouve pour ma part que Verdi est encore le compositeur qui va le mieux à Gheorghiu. Si la vocalité des héroïnes de Puccini lui convient très bien, il lui manque la sensibilité de ses héroïnes fragiles et souvent juvéniles pour être crédible dramatiquement. Je suis d'accord pour les graves "d'outre tombe" qui ne sont pas très beaux (dans "Tu che le vanita" par exemple), je pense néanmoins que les personnages de Verdi lui conviennent beaucoup mieux. Par contre, il faut arrêter de se lancer dans des airs tout à fait hors de propos, comme sa Rosine, sur je ne sais plus quel disque, dont elle ne possède ni la voix, ni le style...
Je ne pense pas qu'Angela soit une "supercherie", c'est une bonne chanteuse, dotée d'une belle voix, qui a autant qu'une autre sa place sur les scènes lyriques, mais c'est malheureusement une piètre comédienne à la personnalité fort peu attachante et qui n'est en aucun cas le phénomène que la campagne marketing qui l'entoure veut nous faire croire.

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 13 juil. 2005, 12:26

je trouve ton avis tout à fait juste et équilibré, Fiordiligi.

Néanmoins, l'ayant peu entendue (son répertoire ne m'attire pas plus que ça), ce qui me gêne particulièrement maintenant est que j'entends "Giorghiu qui chante" plutôt que le personnage qu'elle est censée incarner, et comme je n'ai pour Giorghiu que peu de sympathie... Sans doute la contrepartie du décalage entre sa faible présence réelle sur les scènes et une certaine complaisance médiatique. l'image de la diva a éclipsé la chanteuse (non dénuée de qualités), si bien que malgré tous mes efforts pour l'apprécier au disque, je n'ai jamais réussi (son premier récital un peu banal, sa Juliette, des airs de Verdi...). Je n'ai aucune envie de prendre le risque daller l'écouter.

Avatar du membre
Fiordiligi
Alto
Alto
Messages : 287
Enregistré le : 10 nov. 2004, 00:00

Message par Fiordiligi » 13 juil. 2005, 13:31

Clement a écrit : ce qui me gêne particulièrement maintenant est que j'entends "Giorghiu qui chante" plutôt que le personnage qu'elle est censée incarner

Voilà, c'est exactement ce que j'expliquais un jour sur le tchat à David Le Marrec qui ne comprenait pas pourquoi j'aimais Vaduva et pas Gheorghiu , alors que lui les mettait "dans le même sac":
quand Vaduva chante Manon, Juliette, Violetta, je vois sur scène Manon , Juliette et Violetta. Quand Gheorghiu chante les mêmes rôles, je vois Gheorghiu chantant Manon, Juliette etc...
C'est la différence entre une chanteuse qui veut qu'on se dise en l'ecoutant: "quelle magnifique Manon!" et l'autre: "que cette chanteuse est magnifique en Manon"!

Avatar du membre
ElectroCampra
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 241
Enregistré le : 24 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par ElectroCampra » 13 juil. 2005, 13:40

Fiordiligi a écrit :C'est la différence entre une chanteuse qui veut qu'on se dise en l'ecoutant: "quelle magnifique Manon!" et l'autre: "que cette chanteuse est magnifique en Manon"!
Très, très bonne analyse!!!!!!!!!! :clap: :clap: :clap: :clap:
Si tu le permets, je vais te l'emprunter de temps en temps (en te citant bien sûr)!!
Pour le punir, laissez le vivre...

Avatar du membre
lachlan
Ténor
Ténor
Messages : 562
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Antwerpen

Message par lachlan » 13 juil. 2005, 14:50

Fiordiligi a écrit :
Clement a écrit : ce qui me gêne particulièrement maintenant est que j'entends "Giorghiu qui chante" plutôt que le personnage qu'elle est censée incarner

Voilà, c'est exactement ce que j'expliquais un jour sur le tchat à David Le Marrec qui ne comprenait pas pourquoi j'aimais Vaduva et pas Gheorghiu , alors que lui les mettait "dans le même sac":
quand Vaduva chante Manon, Juliette, Violetta, je vois sur scène Manon , Juliette et Violetta. Quan Gheorghiu chante les mêmes rôles, je vois Gheorghiu chantant Manon, Juliette etc...
C'est la différence entre une chanteuse qui veut qu'on se dise en l'ecoutant: "quelle magnifique Manon!" et l'autre: "que cette chanteuse est magnifique en Manon"!
Pas mal... Mais la nuance est singulièrement défendable quand on la vu en vrai. Sa Nedda était moins emprunté que sa Marguerite même si j'ai eu l'impression dans chacune de ses apparitions qu'il y avait des passages à vide dramatiquement affolant. Angie n'a jamais réussi à mes yeux à tenir la route d'un bout à l'autre. Elle est je pense particulièrement indiscipliné, cherchant sinon la facilité (ce serait trop dire), tout au moins les effets d'esbrouffe qui masquerait parfois un manque de finesse musicale.

C'est une impession très générale dans ses rôles de composition mais qui est nettement plus flagrant quand elle est "nue" sur la scène d'un récital même laborieusement maquillé d'un orchestre pléthorique et truffé de pauses/intermezzo musicaux interminables.

Mais à l'heure du tout visuel où on regrette encore le temps des divas, le public et les médias se cherchent une référence suffisament glamour pour donner une visibilité attractive à un genre musical jugé encore poussiéreux et snob.

Gageons que ceux qui viendront à l'opéra pour cette "icône" sauront avec le temps (je suis passé par là) faire le distinguo.

Maintenant, je trouve un peu terrible vos propos sur Studer. Certes, je l'ai entendu pour finir en sa très longue "fin de carrière" (on dit qu'elle l'aurait amorcé dès ses débuts) mais elle ne se prend pas pour une diva et adopte plutôt - ce me semble - sinon un profil bas en tout cas une conscience professionnelle qui confine plus à l'amour du chant qu'à la poursuite d'une excellence qu'elle sait derrière elle.

L.

Répondre