Aimez vous Birgitt Nilsson?

Les artistes
Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 09 juin 2005, 17:36

Windgassen a écrit :Je découvre en lisant ODB La Tosca de Nilsson , Corelli & DFD!!!

Je croyais bêtement qu'il n'y avait que Callas pour chanter Tosca, mais ma Birgitt préférée est même plus tendre que Callas..

Du velours, du miel, un Corelli magnifique... DFD.. a du mal à me convaincre en Scarpia.
Si je ne me trompe, Birgit Nilsson a beaucoup plus chanté Tosca sur scène que Maria Callas. Elle y a d'ailleurs fait un grand écart générationnel en chantant cet opéra aux côtés de Gigli et de Carreras.

X

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 09 juin 2005, 17:46

Xavier a écrit :Elle y a d'ailleurs fait un grand écart
Aroldo va regretter sa Métella, je sens ?

Avatar du membre
umberto
Messages : 11
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : pas trop loin du Capitole

Message par umberto » 09 juin 2005, 18:18

Windgassen a écrit: " Je découvre en lisant ODB La Tosca de Nilsson , Corelli & DFD!!! "


Bof .Bof...
D'accord y pas que Callas en Tosca. Price OK, Crespin OK Mais Birgit NON merci...Par contre Corelli OUI OUI .
:D :D

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1095
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Message par xavierscriabine » 10 juin 2005, 01:44

Une grande chanteuse, une grande voix, d'une maîtrise et d'une homogénéité peu communes.

Et pourtant dans son Isolde comme dans sa Brunnhilde il me manque quelque chose.

Quelqu'un a dit plus haut "elle frôle la perfection"; justement cette sensation de voix pleine et parfaitement maîtrisée ne permet pas toujours une grande variété d'expression; du moins c'est ce que je ressens, et c'est ce qui me manque dans Isolde par exemple, les nuances et la fragilité d'une Margaret Price, ou d'une Behrens.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 10 juin 2005, 02:31

C'est en effet un peu ce que je ressens en l'écoutant. Ou disons que deux choses m'embarrassent chez elle : un manque de frémissement humain que je trouve évidemment chez Mödl, chez Borkh, mais aussi chez Behrens, et puis (c'est bête à dire) le sentiment assez constant que sa maîtrise et sa puissance vocales la mettent par avance à l'abri du moindre accident, du moindre imprévu.

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 10 juin 2005, 04:01

C'est ce que disait Böhm, qu'il ne l'avait jamais vu fatiguée sur le plan vocal. C'est quand même incroyable. Elle devait avoir une technique sacrément solide !

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1771
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 10 juin 2005, 16:58

bajazet a écrit :
Xavier a écrit :Elle y a d'ailleurs fait un grand écart
Aroldo va regretter sa Métella, je sens ?

8O :!: je n'ai pas compris la blague ... :oops:

mais ça me rappelle un histoire sur Marie de Medicis qui disait ... enfin bref, ça pourrait mal tourner :wink:
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 17 juin 2005, 13:41

Abigaille a écrit :Ok j'essayerai ses récitals...

Il me semble qu'elle a enregistré plusieurs Turandot, 2 no?
Pour moi, elle est surtout incomparable dans Wagner : pour la découvrir : "Opéras arias et duets", avec Hans Hotter : le reve d'Elsa, "dich Teuere Halle" de Tannhauser, la ballade de Senta, et la IIIéme sc / IIIème acte de la Walkyrie....

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 706
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 17 juin 2005, 13:42

Montfort a écrit :
Abigaille a écrit :Ok j'essayerai ses récitals...

Il me semble qu'elle a enregistré plusieurs Turandot, 2 no?
Pour moi, elle est surtout incomparable dans Wagner : pour la découvrir : "Opéras arias et duets", avec Hans Hotter : le reve d'Elsa, "dich Teuere Halle" de Tannhauser, la ballade de Senta, et la IIIéme sc / IIIème acte de la Walkyrie....

Montfort
Chez Testament
Eccomi alfine in Babilonia

FONOTIPIA
Messages : 38
Enregistré le : 23 août 2005, 23:00

aimez-vous birgitt NILSSON?

Message par FONOTIPIA » 29 août 2005, 21:14

Pour ma part et contrairement à beaucoup de réactions concernant sa relative froideur, Nilsson ne m'a jamais laissé de glace. C'était la voix la plus puissante de son époque (avec Rysanek) et elle possédait également un beau timbre, des aigus insolents et une parfaite musicalité. Croyez-moi toutes ses qualités réunies sont plutôt rare chez les chanteurs. Elle pouvait aussi être une bonne chanteuse de Lied, encore une corde à son arc que quelqu'unes de ses consoeurs n'avaient pas. Isolde evidemment exceptionnel et Turandot, LA Turandot. Son enregistrement avec Corelli est sans doute le meilleur de toute la discographie. Quand à ses incursions dans le répertoire en dehors de Turandot il y a aussi de bonnes choses. Tosca, par exemple : j'ai un live avec Corelli bien meilleur que son intégrale. N'oublions pas non plus que Nilsson était avant tout une wagnérienne et rares sont les wagnériennes qui ont atteints ce niveau dans le répertoire italien.

Répondre