Elsa Dreisig

Les artistes
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 5033
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Elsa Dreisig

Message par micaela » 05 sept. 2019, 18:18

HELENE ADAM a écrit :
05 sept. 2019, 15:50
Elsa Dreisig fait ses débuts en Elvira dans les Puritani à Bastille dans deux jours. A 28 ans. Impressionnant quand même :wink:
Parcours impressionnant en effet. Pour le résultat, on verra bien.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pensée shadok

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14141
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par PlacidoCarrerotti » 05 sept. 2019, 19:55

micaela a écrit :
05 sept. 2019, 18:18
HELENE ADAM a écrit :
05 sept. 2019, 15:50
Elsa Dreisig fait ses débuts en Elvira dans les Puritani à Bastille dans deux jours. A 28 ans. Impressionnant quand même :wink:
Parcours impressionnant en effet. Pour le résultat, on verra bien.
Si j’en crois les échos de la générale... les hommes sont très bons.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5420
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par David-Opera » 08 sept. 2019, 18:18

Magnifique interview d'Elsa Dreisig sur la chaîne Youtube du pianiste Timothée Hudrisier "Les Entretiens bleus".
Je ne me fais aucun soucis pour elle, elle est intelligente et s'entoure des bonnes personnes.

https://www.youtube.com/watch?v=xW6Bm5ddOtg

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 9000
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Elsa Dreisig

Message par jerome » 08 sept. 2019, 23:35

David-Opera a écrit :
08 sept. 2019, 18:18
elle est intelligente et s'entoure des bonnes personnes.
oui oui oui ... :roll: :roll: :roll: :roll:

Raminagrobid
Messages : 49
Enregistré le : 14 févr. 2019, 09:31

Re: Elsa Dreisig

Message par Raminagrobid » 09 sept. 2019, 00:22

David-Opera a écrit :
08 sept. 2019, 18:18
Magnifique interview d'Elsa Dreisig sur la chaîne Youtube du pianiste Timothée Hudrisier "Les Entretiens bleus".
Je ne me fais aucun soucis pour elle, elle est intelligente et s'entoure des bonnes personnes.

https://www.youtube.com/watch?v=xW6Bm5ddOtg
Elle est peut-être encore plus présomptueuse qu'intelligente...

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5420
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par David-Opera » 09 sept. 2019, 06:51

J'aurais plutôt dit que la présomption consiste à donner son jugement technique et artistique publiquement sans être soi même artiste, sans avoir démontré soi même sa capacité à faire, à affronter un public sur scène. On est entouré de gens présomptueux, vous l'aurez remarqué.

Donc vive la jeunesse, vive celles et ceux qui osent exister selon leurs propres lois de vie, qui ont le talent pour cela, et le reste on s'en fout!

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14141
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par PlacidoCarrerotti » 09 sept. 2019, 06:55

Raminagrobid a écrit :
09 sept. 2019, 00:22
David-Opera a écrit :
08 sept. 2019, 18:18
Magnifique interview d'Elsa Dreisig sur la chaîne Youtube du pianiste Timothée Hudrisier "Les Entretiens bleus".
Je ne me fais aucun soucis pour elle, elle est intelligente et s'entoure des bonnes personnes.

https://www.youtube.com/watch?v=xW6Bm5ddOtg
Elle est peut-être encore plus présomptueuse qu'intelligente...
Je me posais la question en la voyant fière et rayonnante aux saluts.
Elle sait bien qu’elle n’a pas chanté la partition, qu’elle a éludée la plupart des difficultés : comment peut-on en être satisfait pour soi-même ?
Que pense-t-elle dans un pareil moment ? Je suis tellement géniale que je peux tout me permettre ?

Comme tout le monde je pense, pendant mes études ou professionnellement, il m’est arrivé, pris par le temps, de devoir saboter un travail. Franchement, j’aurais plutôt cherché à me faire tout petit. L’égotisme est vraiment quelque chose d’extraordinairement puissant chez certains artistes. Il faut ça je suppose pour survivre dans ce métier.
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 14141
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par PlacidoCarrerotti » 09 sept. 2019, 06:58

David-Opera a écrit :
09 sept. 2019, 06:51
J'aurais plutôt dit que la présomption consiste à donner son jugement technique et artistique publiquement sans être soi même artiste, sans avoir démontré soi même sa capacité à faire, à affronter un public sur scène. On est entouré de gens présomptueux, vous l'aurez remarqué.
Quand on pense que Gault et Millau ne savaient même pas faire une omelette !
"Quand on se cogne la tête avec un livre et que ça sonne creux, cela ne veut pas dire que le livre est vide". (Otto Klemperer)

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12941
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Elsa Dreisig

Message par HELENE ADAM » 09 sept. 2019, 07:54

PlacidoCarrerotti a écrit :
09 sept. 2019, 06:55
Raminagrobid a écrit :
09 sept. 2019, 00:22
David-Opera a écrit :
08 sept. 2019, 18:18
Magnifique interview d'Elsa Dreisig sur la chaîne Youtube du pianiste Timothée Hudrisier "Les Entretiens bleus".
Je ne me fais aucun soucis pour elle, elle est intelligente et s'entoure des bonnes personnes.

https://www.youtube.com/watch?v=xW6Bm5ddOtg
Elle est peut-être encore plus présomptueuse qu'intelligente...
Je me posais la question en la voyant fière et rayonnante aux saluts.
Elle sait bien qu’elle n’a pas chanté la partition, qu’elle a éludée la plupart des difficultés : comment peut-on en être satisfait pour soi-même ?
Que pense-t-elle dans un pareil moment ? Je suis tellement géniale que je peux tout me permettre ?

Comme tout le monde je pense, pendant mes études ou professionnellement, il m’est arrivé, pris par le temps, de devoir saboter un travail. Franchement, j’aurais plutôt cherché à me faire tout petit. L’égotisme est vraiment quelque chose d’extraordinairement puissant chez certains artistes. Il faut ça je suppose pour survivre dans ce métier.
C'est une attitude assez rare de la part de nos artistes je trouve. Hier Spyres parfaitement conscient qu'il avait raté son "grand air" dans Benvenuto semblait au bord des larmes au contraire malgré les encouragements de ses collègues et la gentillesse du public... Et j'en ai vu bien d'autres ainsi désolés d'avoir raté tel ou tel aspect de leur performance et ne se déridant qu'au bout de quelques minutes aux saluts.
Avoir l'air toujours content de soi, signifie sans doute une petite dose d'inconscience doublée d'une auto-persuasion forte de sa valeur. Ce n'est pas forcément une garantie de progression dans ce métier (très dur) comme dans d'autres d'ailleurs comme tu le rappelles.
Point de vue général qui fait suite à vos CR car je n'ai pas encore vu son Elvira. A part sa Dircé à Berlin qui était un peu acide avec des aigus mal maitrisés (et qui avait essuyé quelques sifflets) j'ai toujours beaucoup aimé ses prestations (Pamina et Lauretta à Bastille, Zerline à Garnier) mais rien que la somme de rôles ainsi énoncés, parait vraiment très éclectiques et peu propice à bien préparer un rôle belcantiste. Impressions après le 13 (où j'espère que Camarena réussira le contre-fa en pleine voix !)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

enrico75
Baryton
Baryton
Messages : 1085
Enregistré le : 30 janv. 2012, 00:00

Re: Elsa Dreisig

Message par enrico75 » 09 sept. 2019, 08:11

HELENE ADAM a écrit :
09 sept. 2019, 07:54




C'est une attitude assez rare de la part de nos artistes je trouve. Hier Spyres parfaitement conscient qu'il avait raté son "grand air" dans Benvenuto semblait au bord des larmes au contraire malgré les encouragements de ses collègues et la gentillesse du public... Et j'en ai vu bien d'autres ainsi désolés d'avoir raté tel ou tel aspect de leur performance et ne se déridant qu'au bout de quelques minutes aux saluts.
Avoir l'air toujours content de soi, signifie sans doute une petite dose d'inconscience doublée d'une auto-persuasion forte de sa valeur. Ce n'est pas forcément une garantie de progression dans ce métier (très dur) comme dans d'autres d'ailleurs comme tu le rappelles.
+1
j'ai souvenir, entre autre d'un Paolo Fanale en larmes à la fin de la Favorite en V.c.à Marseille victime d'une inflammation laryngée en plein milieu de la représentation et s'excusant sans cesse pendant les saluts.

Répondre