Page 17 sur 29

Re: Placido Domingo

Posté : 20 août 2017, 09:25
par JdeB
Disons que Bazajet, rôle qu'il a déjà beaucoup interprété par ailleurs, est confié le plus souvent à des ténors mais qu'il le chantera ...à sa manière.

Re: Placido Domingo

Posté : 20 août 2017, 10:13
par PlacidoCarrerotti
JdeB a écrit :
20 août 2017, 09:25
Disons que Bazajet, rôle qu'il a déjà beaucoup interprété par ailleurs, est confié le plus souvent à des ténors mais qu'il le chantera ...à sa manière.
Il y a beaucoup plus de récitatif que d'air ... Est-ce si aigu que ça par ailleurs ?

Re: Placido Domingo

Posté : 20 août 2017, 11:20
par jerome
JdeB a écrit :
20 août 2017, 09:25
Disons que Bazajet, rôle qu'il a déjà beaucoup interprété par ailleurs, est confié le plus souvent à des ténors mais qu'il le chantera ...à sa manière.
C'est à dire n'importe comment (comme à peu près tout ce qu'il fait depuis quelques années!) :lol:

Re: Placido Domingo

Posté : 20 août 2017, 12:30
par Lucas
jerome a écrit :
20 août 2017, 11:20
JdeB a écrit :
20 août 2017, 09:25
Disons que Bazajet, rôle qu'il a déjà beaucoup interprété par ailleurs, est confié le plus souvent à des ténors mais qu'il le chantera ...à sa manière.
C'est à dire n'importe comment (comme à peu près tout ce qu'il fait depuis quelques années!) :lol:
+1000.

A défaut d'être d'accord avec toi sur MariodelMo, je souscris totalement à tes propos sur Domingo.
JdeB a écrit :
20 août 2017, 09:25
J'ai me beaucoup Domingo dans La dame de Pique
Je cite cette intervention de mémoire (et désolé si je trahis ta pensée mais je n'arrive pas à la retrouver sur un autre fil) et je ne suis vraiment pas d'accord avec cela. Je trouve, au contraire, que le rôle d'Hermann expose en plein jours toutes les limites du chant de Domingo (que j'apprécie pourtant à la grande époque) qui n'a jamais su maitriser l'art de la voix mixte indispensable pour suggérer le côté mystérieux du personnage. Voilà par exemple le plus grand Hermann de la discographie dans l'air du 1er acte : Georgi Nelepp. Et franchement, dans l'art du chant, de la coloration, des variations en voix mixte, Domingo, même à son zénith, ne lui arrive pas à la cheville :

Nelepp : watch?v=wl3Y8NNrNDI

Domingo (à partir de 4'30) : watch?v=2h6oMteub9M

En revanche Gorchakova est formidable mais l'était encore davantage dans le même opéra au TCE, quatre ans plus tôt.

Re: Placido Domingo

Posté : 20 août 2017, 13:02
par jerome
Lucas a écrit :
20 août 2017, 12:30
A défaut d'être d'accord avec toi sur MariodelMo, je souscris totalement à tes propos sur Domingo.
Ce n'est pas grave darling :wink:
Tu sais, on n'est pas obligé d'être d'accord sur tout ce qui ne veut pas dire qu'on n'est d'accord sur rien! La preuve ... :)

Re: Placido Domingo

Posté : 20 août 2017, 13:08
par Lucas
jerome a écrit :
20 août 2017, 13:02
Lucas a écrit :
20 août 2017, 12:30
A défaut d'être d'accord avec toi sur MariodelMo, je souscris totalement à tes propos sur Domingo.
Ce n'est pas grave darling :wink:
Tu sais, on n'est pas obligé d'être d'accord sur tout ce qui ne veut pas dire qu'on n'est d'accord sur rien! La preuve ... :)
J'aimerais bien avoir ton sentiment sur la comparaison Nelepp/Domingo dans La dame de Pique dont j'ai donné les liens dans mon message précédent. Je crois, en effet, que l'extrait donné peut, mieux qu'un long discours, expliquer ce que j'attends avant tout d'un chanteur d'opéra et pourquoi je rejette en bloc certains interprètes. Pour moi, les nuances et l'art de la coloration par un usage savant de la voix mixte sont plus importants que la puissance de feu. Et en plus, avec Nelepp qui était le plus grand chanteur de l'ère stalinienne (avec Lemeshev dont le format était plus lyrique), on a les deux!

Re: Placido Domingo

Posté : 20 août 2017, 13:44
par JdeB
Lucas a écrit :
20 août 2017, 12:30
JdeB a écrit :
20 août 2017, 09:25
J'ai me beaucoup Domingo dans La dame de Pique
Je cite cette intervention de mémoire (et désolé si je trahis ta pensée mais je n'arrive pas à la retrouver sur un autre fil) et je ne suis vraiment pas d'accord avec cela. Je trouve, au contraire, que le rôle d'Hermann expose en plein jours toutes les limites du chant de Domingo (que j'apprécie pourtant à la grande époque) qui n'a jamais su maitriser l'art de la voix mixte indispensable pour suggérer le côté mystérieux du personnage. Voilà par exemple le plus grand Hermann de la discographie dans l'air du 1er acte : Georgi Nelepp. Et franchement, dans l'art du chant, de la coloration, des variations en voix mixte, Domingo, même à son zénith, ne lui arrive pas à la cheville
j'ai juste cité Hermann parmi les rôles que Domingo a vraiment pris le soin d’approfondir, qui lui parlaient vraiment et où il avait beaucoup d'impact sur scène. Je suis bien conscient qu'il n'a jamais été un Hermann de référence et qu'il y atteignait ses limites vocales.

Re: Plácido Domingo

Posté : 24 mai 2018, 15:44
par Efemere
P. Domingo participera au concert officiel d’inauguration de la Coupe du Monde de la FIFA 2018, le 13 juin sur la Place Rouge, avec Juan Diego Flórez, Anna Netrebko, Yusif Eyvazov, Ildar Abdrazakov, Aida Garifullina, Albina Shagimuratova, le pianiste Denis Matsuev et l'Orchestre du Théâtre Mariinsky / Valery Gergiev. Roberto Alagna qui était initialement prévu ne pourra pas s'y produire.

Re: Plácido Domingo

Posté : 24 mai 2018, 16:59
par Franz Muzzano
Efemere a écrit :
24 mai 2018, 15:44
Roberto Alagna qui était initialement prévu ne pourra pas s'y produire.
Avec un Samson la veille, on peut le comprendre :)

Re: Plácido Domingo

Posté : 24 mai 2018, 17:21
par HELENE ADAM
Franz Muzzano a écrit :
24 mai 2018, 16:59
Efemere a écrit :
24 mai 2018, 15:44
Roberto Alagna qui était initialement prévu ne pourra pas s'y produire.
Avec un Samson la veille, on peut le comprendre :)
J'en profite pour signaler que Abradzakov, qui avait prévu manifestement depuis longtemps de participer à ce gala, ne chante pas Boris Godounov à Paris le 13 juin. C'est Alexander Tsymbalyuk qui assurera le rôle....